Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


02 septembre 2014

REFLEXION !

L'Être humain perd sa santé à gagner de l'argent et par la suite,

il perd son argent à se refaire une santé.

Il pense au futur, au point d'oublier le présent,

de sorte qu'il ne vit comme s'il n'allait jamais mourir

et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu.


DALAÏ LAMA


Beaucoup devraient s'en inspirer!!!

10 août 2014

POURQUOI TOUS CES DEPARTS? IRRESPECT ET INCONSIDERATION?


004.JPG
IL MANQUE UNE BONNE QUINZAINE D'AGENTS AUX DIFFERENTS SERVICES DE LA COMMUNE, MALADIE, CHANGEMENT DE COLLECTIVITE ET DEPARTS EN MASSE ! QUELLES RAISONS EN SONT LA CAUSE? POUR MOI C'EST L'IRRESPECT ET L'INCONSIDERATION!

001.jpg



02 août 2014

LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL MUNICIPAL

008.jpg


007.jpg


006.jpg


En fin de séance du dernier conseil municipal en date du 31 juillet 2014, Patrick SOL 1er adjoint, bras droit du maire m'a invectivé sévèrement, allant même jusqu'à dire dire qu'il serait possible de me poursuivre en justice du fait que sur mon blog j'ai informé les lecteurs du contenu des délibérations municipales de ce conseil. D'après lui et sans que le Maire ne le contredise, il est interdit de publier les notes explicatives des questions à l'ordre du jour avant la séance du conseil. Il s'est encore " planté " par méconnaissance de la loi concernant les communes de 3 500 habitants et plus.

On voit bien que Laurent Barsalou, ex-collaborateur démissionnaire n'est plus là pour les contenir et les conseillers, maire inclus ! Car voyez-vous il est tout à fait normal que le public qui désire assister aux séances sache sur quoi les membres du conseil vont délibérer et voter par la suite. La note explicative qui est envoyée aux élus ainsi que la date, le lieu, l'heure et les questions à l'ordre du jour doivent être affichées en Mairie ou sur les lieux où se déroule la séance.
Alors Messiers le Maire et le 1er adjoint, sachant que vous ne disposez plus du collaborateur ni de la DGS depuis fort longtemps d'ailleurs, il faudra par vos propres moyens éviter de tomber dans " l'à peu près " ou dans la méconnaissance du bon fonctionnement des institutions.
Il va falloir vous bouger au lieu de compter sur les autres et vous reposer sur vos lauriers bien ternes du reste.



Michel G A R C I A - B E R A I L

30 juillet 2014

CONSEIL MUNICIPAL du 31 juillet 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 31 JUILLET 2014



-Taxe locale sur la publicité extérieure : TLPE

Dans la mandature précédente, je m’étais farouchement opposé à sa mise en place sur la commune, en raison de la conjoncture économique difficile.

Cette conjoncture ne s’est pas amélioré depuis et je voterai contre l’augmentation de la taxe sur la publicité extérieure.

Je suis résolument contre le fait de financer les dépenses inconsidérées de la majorité en place par le biais d’augmentation de taxes, quelles que soient ces taxes.

A titre de rappel, la majorité Galonnienne a terminé l’année 2013 avec un déficit de près de 400 000€ ce qui démontre une fois de plus, son inconséquence en matière de gestion.

Il suffirait que la majorité municipale soit moins dépensière pour équilibrer ses comptes.



-Indemnité des élus

Lors du conseil municipal du 5 avril 2014, le maire avait fait voter par sa majorité, les taux d’indemnités suivants fixés par rapport à un indice de référence (on applique le taux sur la base de 3 801.47€ par mois, indice 1015) :

55% pour le maire soit : 2 090.81 € par mois

22% pour les adjoints, soit 836.32 € par mois

6% pour les conseillers municipaux délégués soit 228.09 € par mois

Le conseil municipal doit fixer ces taux dans le cadre légal, ce qui n’était pas le cas puisque les taux votés par la majorité dépassaient l’enveloppe globale autorisée, ce que j’avais dénoncé à l’époque.

Le maire avait alors tenté de noyer le poisson en affirmant qu’il ne s’était pas augmenté et percevait la même chose que pendant le mandat 2008-2014 ce qui était un tissu de mensonges de plus, prétendant avoir de lui-même baissé le taux après le conseil du 5 avril 2014 alors que seul le conseil municipal peut le faire.

Aujourd’hui rattrapé par la patrouille, il se met enfin dans la légalité en faisant voter les taux suivants :

Maire : 47.64 % soit 1 811.02 € par mois

Adjoint : 13.90% soit 528.40 € par mois

Conseiller municipal délégué : 6% soit 228.09 € par mois

Quoi qu’il en soit, je voterai à nouveau contre



-Démission d’une conseillère municipale

La commune a reçu le 2 juin 2014 la démission d’une conseillère municipale. De ce fait, le suivant de liste la remplace.

Le maire met à l’ordre du jour du conseil municipal du 31 juillet 2014, le remplacement de cette conseillère.

Or, un conseil municipal a eu lieu le 20 juin 2014.

L’installation du conseiller municipal de remplacement aurait dû, en toute logique, avoir lieu le 20 juin 2014.

Une nouvelle démonstration de « l’à peu près » du Maire.



-Comité Technique Paritaire (CTP)

Dans les collectivités qui ont plus de 50 agents, un CTP est mis en place. Ce comité est composé d’élus et de représentants du personnel. Il est chargé d’examiner les changements des conditions de travail des employés.

Lors de chaque renouvellement du conseil municipal, il est procédé à l’élection des membres du CTP.

Dès à présent, je fais acte de candidature en qualité d’élu pour siéger en qualité d’élu titulaire au CTP.



-Vente des bâtiments de la maison de retraite

Le conseil municipal précédent, malgré mon vote défavorable, avait adopté le principe de vendre les bâtiments de la maison de retraite à l’EHPAD.

Une erreur de plume, (encore!) ayant été commise, le conseil doit à nouveau se prononcer (sur les bonnes références cadastrales ce coup-ci !)



Je voterai à nouveau contre ce tour de passe-passe budgétaire qui consiste à vendre les bâtiments communaux au CCAS au travers de l’EHPAD, bâtiments qui ont été payés par le contribuable (au moyen d’emprunts parfois) et qui devra à nouveau être financé par un autre emprunt. Combien de fois allons-nous le payer ?


Pour les autres questions de l'ordre du jour, je voterai favorablement.



Michel G A R C I A - B E R A I L

28 juillet 2014

CONSEIL MUNICIPAL - ORDRE DU JOUR - NOTE ADMINISTRATIVE EXPLICATIVE

001.jpg


001.jpg


002.jpg


003.jpg


004.jpg


005.jpg


006.jpg


007.jpg


008.jpg


009.jpg


010.jpg


011.jpg


012.jpg


013.jpg


014.jpg