Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 décembre 2017

UN MAIRE RESPONSABLE ET MESURE; MONSIEUR GALONNIER IL EST ENCORE TEMPS DE VOUS RAVISER PUISQUE LE CHANTIER N'EST PAS DEMARRE !!!!!!!




AZ(1).jpg


Après une mobilisation face à l’installation d’antennes Free Mobile et Orange, un maire suspend toute nouvelle implantation jusqu’à nouvel ordre.


Une décision motivée par une crainte des nouvelles technologies mais aussi sur l’exigence de transparence et de contrôle des installations dans l’intérêt de la population, d’après la mairie. Après un combat de plusieurs mois, le collectif remporte la partie, il n’y aura pas de nouvelles antennes à Fontaine dans l’Isère.

L’histoire… Le collectif Stop Antenne Cachin de Fontaine ainsi que des parents d’élèves s’opposent vivement depuis mars dernier à l’installation de deux antennes-relais Free Mobile et Orange à 60 mètres environ de l’école Anatole France et non loin de trois crèches et de deux maisons de retraite. Pour la énième fois, les ondes posent problème. En effet, ces nouvelles antennes devaient voir le jour à quelques encablures d’une antenne existante de Bouygues Telecom autour de laquelle a enflé une polémique. Celle-ci ne respecterait pas les niveaux d’exposition requis par le principe de précaution (résolution du Conseil de l’Europe de 2011, à 0,6 V/m). Visiblement, des niveaux atteignant 2V/m ont été mesurés par l’ANFR sur cette antenne. Pourtant, les seuils limites d’exposition dans la réglementation française se situent entre 41 et 61V/m, des niveaux pratiquement jamais atteints et 100 fois supérieurs aux recommandations de l’Europe.
Après une une mobilisation citoyenne en octobre dernier et à la demande du maire, Jean-Paul Trovero, une concertation s’est engagée avec les habitants et les opérateurs. Une série de mesures a été réalisée pour s’assurer que les dispositions de la charte de téléphonie partagée avec les opérateurs étaient bien respectées. Le 6 décembre, la décision est catégorique à savoir « la suspension dans l’immédiat et de manière générale, de toute possibilité d’installation d’antennes relais supplémentaires à Fontaine. Cette décision peut entraîner, pour les dossiers engagés et de fait suspendus, des conséquences juridiques et financières pour la Ville qui seront assumées sur la base du principe de précaution », a informé un communiqué de la mairie. Celle-ci a décidé par la même occasion d’opérer un « arrêt sur image » afin de se donner le temps d’un travail de refonte de la charte de téléphonie avec les opérateurs dans le but d’agir en prévention plus qu’en réaction. En résumé, la municipalité base sa décision sur l’abondance et le nombre grandissant d’équipements télécoms dans la commune, un état de fait qui attise les craintes :

CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2017

Numérisation_20171213 (2).png

11 décembre 2017

REPONSE DU CHEF DE CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE - LETTRE AU PERE NOËL

004.jpg


003.jpg

002.jpg

09 décembre 2017

RECOURS CONTRE L'INSTALLATION DE L'ANTENNE-RELAIS ORANGE ( Suite )

004.jpgUn recours a été déposé ce jeudi 07 / 12 / 2017 au Greffe du Tribunal Administratif de Montpellier.

75 requérants espèrent que le bail signé par la commune de Villeneuve-lès-Béziers et la Société ORANGE soit invalidé.

Leur préoccupation majeure étant la santé des enfants qui seraient exposés continuellement aux ondes électromagnétiques émises depuis cette antenne.

L'éloignement de l'antenne étant le seul but de leur contestation compréhensible et justifiée par leur craintes de parents vis-à-vis de leurs enfants ainsi que celle des riverains exposés quotidiennement aux risques encourus.


Michel G A R C I A - B E R A I L

03 décembre 2017

RECOURS CONTRE L'ANTENNE-RELAIS ORANGE PRES DES ECOLES

VENEZ SIGNER LE RECOURS CONTRE L’ANTENNE-RELAIS A PROXIMITE DE NOS ENFANTS.

Riverains, Parents, Enseignants, Joueurs de foot, Joueurs de rugby, Dirigeants de club, vous qui consacrez une bonne partie de votre vie, de votre énergie pour le bien-être des enfants, souhaitez-vous vraiment laisser faire?
Le rapport bioinitiative, rapport validé par l’E.E.A, Agence Européenne de l’Environnement et validé par le Parlement Européen par un vote du 04/09/2008,
passe en revue plus de 1500 travaux publiés.
Il prouve les effets néfastes d’une antenne-relais :
- EFFETS SUR LA FONCTION IMMUNITAIRE 
- EFFETS SUR LA NEUROLOGIE ET LE COMPORTEMENT
- A L’ORIGINE DE TUMEURS DU CERVEAU ET DE NEURINOMES ACOUSTIQUES
- A L’ORIGINE DE CANCERS ENFANTINS – LEUCEMIE 
- EFFETS SUR LA PRODUCTION DE MELATONINE, SUR LA MALADIE D’ALZHEIMER
- A L’ORIGINE DES CANCERS DU SEIN
Nous ne sommes pas contre le progrès ou contre l’antenne Orange, nous sommes CONTRE le fait qu'elle soit implantée en face d'une école élémentaire, d'une école maternelle, d'une crèche, d'un centre de loisirs, sur un stade, dans un quartier résidentiel.
Rejoignez nous, ne tardez pas le temps manque.
Venez signer le recours au cabinet d’avocat, 23 bd de la République, en face l’aire de jeux.
Les horaires :
LUNDI 4 DECEMBRE de 9h à 17h
MARDI 5 DECEMBRE de 9h à 17h
MERCREDI 6 DECEMBRE de 14h à 16h.

Agissez pour la santé de nos, de vos enfants.

Vendredi 1er décembre 2017 dans la salle de l'Hôtel Consulaire une réunion publique y était organisée afin d'alerter les parents d'élèves et riverains quand à la dangerosité de cette implantation sur le stade municipal au plus près des écoles et de la crèche!

Monsieur Bruno Goupille, Président de la Coordination des Collectifs et Comités Bitérrois Robin des Toits Languedoc Roussillon informe sur l'aspect technique.
En projetant les cartes des différentes couvertures de téléphonie mobile sur Villeneuve les Béziers, il relève des discordances dans les discours d'Orange.
En effet à leurs clients, il affirme que la couverture est parfaite sur toute la commune. Aux élus de Villeneuve les Béziers il leur indique qu'une partie de la commune (le centre exactement) n'est pas entièrement couverte. C'est contradictoire.
Il est par ailleurs étonnant de constater, par comparaison, que SFR a une couverture totale et parfaite.
Il suffirait donc qu'Orange partage les antennes relais de SFR et autres opérateurs pour obtenir une couverture totale et parfaite.
Il faut souligner que des immeubles du centre en béton armé agissent comme des cages de FARADAY et empêchent à certains endroits le passage des ondes électromagnétiques des antennes relais.
Aussi, l'antenne relais Orange implantée sur le stade Fernand Gleizes à moins de 100 m de la crèche, de la maternelle, de l'école primaire et des riverains ne changera rien au problème.
Il constate aussi une contradiction entre les propos de Monsieur Jean Paul Galonnier, Maire de Villeneuve les Béziers qui dit dans son interview au Midi Libre du 21 novembre 2017 page 3, je cite : "Non, aucune école n'est à moins de 100 m" avec Orange.
En effet, Orange a été tenu de faire des déclarations de sites sensibles (crèche, maternelle, école primaire) puisque ceux-ci se trouvent à moins de 100 m. Si ces sites sensibles auraient été à 101 m Orange n'aurait eu aucune déclaration à faire.
Une distance de 73.70 m a été mesurée (valeur indicative) entre l'emplacement de l'antenne relais Orange et la cours de récréation.
A moins de 100 m, l'intensité des ondes électromagnétiques calculée et de 3 volts par mètre.
Pour qu'il n'y ait aucun impact sur la santé et le bien être le maximum toléré est de 0,60 volt par mètre. Nous en sommes loin car c'est cinq fois plus. Il faut être à 700 m environ pour être à 0.60 volt par mètre
En Autriche, le seuil de 0.60 volt par mètre est strictement respecté. Pourquoi pas en France ?
Même les plantes souffrent de la proximité d'une antenne relais. En effet, des pieds de tomates plantés non loin d'une antenne relais se sont nécrosés et n'ont pas pu se développer. Même l'eau ayant stagné dans une cruche à proximité d'une antenne relais devient électro-hypersensible.
Selon la projection effectuée sur le tableau, l'on constate que si lorsque l'on est plus ou moins proche de l'antenne il existe différents niveaux d'exposition aux ondes électromagnétiques de l'antenne relais. L'antenne relais émet des ondes horizontalement en forme de lobe et verticalement.
Une autre projection permet une comparaison des différents appareils émettant des ondes électromagnétiques. L'antenne relais, mais aussi le wifi, le téléphone DECT, le portable sont classés "cancérigène possible" tout comme le glyphosate (roudunp) qui l'a été pendant 15 ans, avant d'être classé "cancérigène probable". Quinze ans est donc la durée d'étude pour que les différents appareils émettant des ondes électromagnétiques soient classé "cancérigène probable". Il a fallu un siècle pour que l'amiante soit interdite.
Seulement si chacun d'entre nous peut prendre des précautions d'emploi concernant le wifi (branchement filaire) le portable et le téléphone DECT que l'on peut mettre en haut parleur, l'antenne relais nous est imposée et nous subissons ses ondes électromagnétiques tant au point de vue de notre santé, de notre bien être, c'est pourquoi nous demandons son éloignement.
Enfin selon les lois et textes en vigueur, Orange a obligation d'informer les élus sur les dangers sanitaires encourus.
Or sur le bail d'Orange, ces mentions sont manquantes. Le bail que Monsieur le Maire de Villeneuve les Béziers a signé est tronqué, pour cette raison le Maire peut et doit dénoncer le dit bail, sinon il est doublement responsable sur 30 ans puisqu'il est le signataire et le bénéficiaire de cette installation puisqu'il percevrait 4 500€ par an !
A Sérignan ainsi qu'à Béziers ces antennes sont installées sur des toits d'immeubles privés, les syndics perçoivent un loyer de 10 000€, les communes ne sont pas responsables devant la loi.

Madame la Docteresse Marie Paul Cabrol prend la parole.
Elle explique les effets sanitaires liés à l'exposition de l'antenne relais.
Les enfants vont passer de nombreuses heures et jours soumis aux ondes électromagnétiques de l'antenne relais, soit en salle de classe, soit en cours de récréation, soit en faisant du sport sur le terrain Fernand Gleizes.
Or dans sa déclaration n° 208 du 31 mai 2011, l'OMS classifie les champs électromagnétiques des ondes radioélectriques comme possible cancérigènes pour les êtres humains (groupe 2B).
Le rapport BIOINITIATIVE de 610 pages, publié le 31 août 2007, augmenté en décembre 2012, validé par l'Agence Européenne de l'Environnement et par le Parlement Européen a été établi sur plus de 1800 études par des sommités dont on ne peut contester leurs travaux.
L'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) a rendu un rapport en juin 2016 qui précise que les ondes électromagnétiques ont un impact négatif sur les jeunes enfants :
- elles ont un impact sur les fonctions cognitives et sur le bien être des enfants.
Les troubles selon les individus, selon leur exposition ne vont pas forcément apparaître de suite, mais au bout de plusieurs années et même voire dix à quinze ans.
Les ondes électromagnétiques sont susceptibles d'engendrer nombre de maux :
- elles affaiblissent la mélatonine, ainsi que l'immunité, ce qui va provoquer des insomnies, de la fatigue, des troubles de mémoire, de l'attention et de la concentration, troubles du comportement, des vertiges,de la dyslexie, des migraines, des acouphènes, des nausées, des palpitations, de l'eczéma, etc.
- elles déclenchent ou aggravent l'électrosensibilité,
- et plusieurs années après elles déclenchent des maladies graves (cancers, leucémies, gliomes, etc)
Fin des exposés et informations.
Des questions sont posées tant l'action auprès du Tribunal Administratif de Montpellier, que des actions à mener, que des questions techniques ou sanitaires auxquelles nous nous sommes efforcés de répondre au mieux.
Un pot amical clôturait la réunion d'information.


PAREV - M Derruette - Michel G A R C I A - B E R A I L



.