Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 mars 2010

Eau potable et Assainissement

Jeudi 18 Mars, les autorités Européennes de la concurrence ont donné leur feu vert au partage des 12 sociétés communes de distribution d' eau potable ou d' assainissement constituées par VEOLIA et LA LYONNAISE DES EAUX, filiale de SUEZ Environnement.
Les deux grands de l'Eau vont enfin pouvoir se mettre en conformité avec une décision de 2002 émanant du Conseil de la concurrence. Après une enquête approfondie, l' autorité Française avait constaté que, dans les villes où exerçaient ces sociétés communes, les deux groupes, en principe rivaux, s'abstenaient de répondre aux appels d'offres lancés par les collectivités locales, consacrant ainsi une sorte de partage des territoires. Et non des moindres. Car, avec des villes comme MARSEILLE, LILLE, St ETIENNE, NANCY où ARLES, cela représentait, au total, prés de 12 % du marché français.

Après avoir épuisé tout les recours, été mis en échec jusque devant le conseil d'état qui, dans un arrêté du 7 novembre 2005, confirmait les conclusions du Conseil de la concurrence, VEOLIA et la LYONNAISE ont tardé à dénouer leurs participations croisées, tandis que le ministère des finances n'a pas encouragé les deux groupes à appliquer la décision.
C'est finalement l'organisation de consommateurs UFC-Que Choisir qui, dans une lettre adressé à Christine LAGARDE, ministre de l' économie, a rappelé l'injonction restée lettre morte. Dans sa réponse Mme LAGARDE avait alors donné six mois aux protagonistes pour s'exécuter.

Au terme de discussions " longues et vigoureuses ", selon un des négociateurs, pour trouver un équilibre entre les deux groupes, un accord qui, sous réserve d' approbation par les instances devrait prendre effet à la fin Mars 2010.
Grace à cet accord, VEOLIA hérite de 347 Millions d'euros de chiffres d'affaires et de 2000 salariés supplémentaires, SUEZ de 340 Millions et de 1500 salariés. VEOLIA récupère la Société des eaux d'ARLES et la Nancéene des Eaux mais surtout, le plus gros morceau, la Société des Eaux de MARSEILLE , qui distribue l' eau potable d'une trentaine de communes voisines ainsi que MARIGNANE et LA CIOTAT.

A SUEZ échoit l' assainissement des eaux de la cité phocéenne, celle de SALON de Provence ainsi que les eaux du NORD, de LILLE et la Société des eaux de VERSAILLES et de St CLOUD .
Ce partage équitable, à propos duquel les élus n'ont été consultés que pour la forme, ne remet pas en cause les parts de marchés des deux grands acteurs ( 39 % pour VEOLIA , 19 % pour la LYONNAISE ). Mais plusieurs de ces contrats expirent entre 2012 et 2015, ce qui devrait donner lieu à une remise en concurrence, qui cette fois devrait jouer à plein.

V U / Le FIGARO.

23:07 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.