Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 mai 2010

crise mondiale

Durant les "trente glorieuses", l'Europe et l'Occident avaient pris un avantage industriel et économique tel, qu'il n'est plus possible de l'imaginer ? Actuellement, les pays émergents sont en développement constant et ce à tous les niveaux (recherche, industrie, nucléaire, spatial et haute technologie, armement, sans oublier l'automobile et le transport). Ces pays, très peuplés pour la plupart, nous achetaient tout ou presque ; aujourd'hui, ils inondent les marchés de produits (contrefaits le plus souvent), peu chers et performants, alors que les notres ont une facheuse tendance à augmenter régulièrement, diminuant ainsi nos chances de commercer avec plus de 3 voire 4 milliards de clients potentiels. Nos produits manufacturés et nos machines outils ne peuvent plus concurrencer ceux des asiatiques et indiens qui ont un niveau de fiabilité comparable aux occidentaux, le prix en moins. Oui, ces pays se sont développés rapidement par un excédent de main-d'oeuvre bon marché, sans aide sociale, disposée à travailler 12 heures par jour, se contentant de gagner de quoi nourrir leur famille. Cette crise mondiale ne fait que commencer et il faudra je pense à terme changer notre vision des choses et se dire que rien ne sera plus comme avant et qu'il faudra bien s'habituer à ne pas vivre au-dessus de nos moyens ? On ne peut donner que ce que l'on a et ne pas imiter les Grecs qui touchaient le 13 ième et 14 ième mois pour les fonctionnaires avec départ à la retraite à 53 ans, qui dit mieux ? Qu'exportent les Grecs ? Rien ou pas grand chose sans être méchant (ni automobile, ni machine, ni technologie, ni armement) "nada" ... ! Le jour où la Chine s'éveillera, disait un ministre du général dans les années 60-70, eh bien nous y sommes, et nous n'avons pas fini de méditer sur cette annonce. L'Inde et le Brésil se développent aussi, cette crise ne fait que débuter et sera gravissime à court terme. Que nous propose la gauche : ne rien changer car c'est le gouvernement qui ne sait pas gérer la crise. Proposeront-ils leurs solutions, qui elles sont forcément meilleures ? Surrenchérir serait indécent et dangereux, un geste de concorde nationale serait plus judicieux.

Les commentaires sont fermés.