Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 avril 2011

Les comptes en trompe l'oeil de la SNCF

La compagnie ferroviaire a publié en février dernier ses résultats pour 2010 : 697 millions d'euros de bénéfice, après une perte de 980 millions d'euros en 2009. Meilleure gestion ? Seulement si l'on oublie les 8 milliards d'euros de subvention alloués l'an dernier par l'Etat et les collectivités locales.

Seul l'institut français de recherche sur les administrations publiques ( Ifrap ) a réalisé des études ayant fait autorité sur le sujet. Il y a relevé des chiffres intéressants. " Ici, 182 millions d'euros pour faire voyager les militaires. Là, 67 millions pour les tarifs sociaux ( familles nombreuses,... ). 5 millions d'euros pour transporter la presse. Ensuite vient le lourd, avec 1,1 milliard d'euros accordé par l'Etat au titre des investissements, 3,8 milliards versés par les collectivités locales pour le transport régional et, enfin, 2,9 milliards d'euros de contribution de tous les contribuables pour abonder le régime de retraite des cheminots ".

Ce à quoi il faut ajouter la subvention de 3 milliards d'euros accordée l'an dernier par l'Etat à Réseau ferré de France ( RFF ), Epic ( Etablissement public à caractère industriel et commercial ) issu du partage du système ferroviaire français entre les transports ( SNCF ) et la gestion des voies ( RFF ). La SNCF à laissé 30 milliards de dette à RFF.

Le même tour de passe-passe des comptes a d'ailleurs cours à la RATP. Elle aurait gagné 4,433 milliards d'euros, en transportant moins de passagers mais en gagnant plus d'argent. C'est oublier sciemment de dire que sont intégrés dans le calcul du chiffre d'affaire de la RATP les 3 milliards de subvention que cette " régie " a touchés. Ce chiffre d'affaire est faux et insincère, masquant que la RATP sous injiection d'argent public, perd de l'argent à plein jet.

V U / Le cri du contribuable.

18:58 Publié dans Finances | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.