Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 avril 2011

LETTRE D'ACTUALITE

Chères et chers collègues : " La Décentralisation est menacée ... ". Tel est l'argument de ceux qui s'opposent aux réformes entreprises concernant les collectivités locales, qui ont ainsi du pessimisme primaire ou du conservatisme de base. Ne tombons pas dans la caricature, ni dans l'immobilisme.

Les réformes, celle de la taxe professionnelle comme celle des Collectivités Territoriales, répondent à une indispensable adaptation de notre organisation territoriale aux réalités de notre temps.

Rassurons nous : la commune est confortée comme la cellule de base de notre démocratie, et en créant des conseillers territoriaux ancrés dans les territoires l'accent est mis sur la proximité.

Ces réformes ont pour objectif de permettre une simplification des structures, la mutualisation des moyens, la clarification des compétences et des financements.

Ces réformes mettent en oeuvre dans un esprit de négociation locale, prouvant ainsi la confiance et le soutien qui est porté à l'égard des élus locaux que nous sommes : nous pouvons être les acteurs de ces changements.

La réforme de la taxe professionnelle était quand à elle considérée par certains comme " une prochaine catastrophe "! Résultat sur le terrain, cela fonctionne plutôt bien... La réforme s'est mise en place; toutes les dispositions ont été prises pour garantir les ressources des collectivités territoriales à l'euro près; elle s'accompagne d'un renforcement sans précédent de l'effort d'équité financières entre les territoires, et ce, dès cette année.

Aussi chères et chers collègues ne nous arrêtons pas à quelques idées reçues, à quelques rumeurs négatives véhiculées par ceux qui ne veulent surtout rien changer mais qui voudraient que tout aille mieux.

Nous avons de nouveaux outils et de nouvelles procédures qui se mettent en place : ils auront la valeur de ce que nous en ferons.

Aussi, acceptons l'évolution et faisons avancer et progresser la démocratie locale.

Raymond COUDERC

Les commentaires sont fermés.