Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 avril 2011

Les commerçants et artisans Villeneuvois sont sidérés !

Les commerçants et artisans Villeneuvois ont encore en travers de la gorge la dernière taxe votée en Conseil le 21 avril dernier,imposant encore des frais dont ils se seraient bien passé vu la conjoncture actuelle.

Ils viennent de recevoir au courrier une lettre de la mairie de Villeneuve, expliquant que la municipalité souhaite rééditer une nouvelle version de son plan guide, aujourd'hui obsolète. Celle-ci leur dit qu'elle a confié ce projet à la société BUCEREP qui les démarchera dans quelques jours.

Comme pour la précédente édition, cette version permettra aux commerçants, artisans et entreprises qui le souhaitent d'inclure un encart publicitaire. A ce sujet Galonnier leur demande de bien vouloir réserver le meilleur accueil au représentant de cette société: M. GORRIS.

Cette opération se déroulera dans les semaines qui suivent, les services concernés se tiendront à votre entière disposition pour toutes demandes de précisions supplémentaires.

Cette lettre conclut par, en vous remerciant par avance de votre précieuse collaboration, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes meilleurs sentiments. Signé Galonnier.

J'en ai visité plusieurs et je peut vous dire qu'ils sont particulièrement remontés, vu que leur demande faite aux élus par l'intermédiaire de Mme Christine LOURIAC lors du conseil municipal du 21 avril, de ne pas appliquer la TLPE en cette période de crise n'a pas été entendu.

L'accueil que réserveront les commerçants et artisans au représentant de la société BUCEREP ne sera pas des plus chaleureux. Je lui souhaite du plaisir, je suppose qu'on ne l'a pas informé au sujet du vote de la TLPE.

Je pense que les commerçants et artisans Villeneuvois ne sont pas prêt d'oublier cette péripétie et ne manqueront pas de le faire savoir quand on voudra les solliciter financièrement ( dons divers et participation financière aux associations sportives notamment... ).

Les services de la communication à la mairie ont toujours organisé et géré ce type de projet sans qu'il leur soit reproché quoique ce soit, les rapports mairie-commerçants et artisans ont toujours fonctionné normalement. Par contre ce ne sera pas le cas cette année, mais sentant les difficultés qu'ils auraient à rencontrer, la municipalité a préféré confier la tache a une société privée afin d'éviter leur mauvaise humeur.

Je comprends tout à fait leur ire et rappellerai à M. le maire, grand amateur d'affaires sentimentales, que l'amour se fait a deux !!!!!! L'aurait-il oublié ?

V U / M . G

29 avril 2011

Compte rendu Conseil communautaire du 31 mars

DELIBERATION N° 5 : JURIDIQUE - Marché de maîtrise d'oeuvre sur la commune de Cers pour la sécurisation et l'alimentation en eau potable et le raccordement de l'assainissement à la STEP ( station d'épuration )de Béziers-Autorisation de signer le marché

Elle concerne l'autorisation de signature de marché sur le marché de maîtrise d'oeuvre sur la commune de Cers pour la sécurisation et l'alimentation en eau potable et le raccordement à l'assainissement à la STEP de Béziers. Ce sont en fait trois communes qui sont concernées par cette opération, la commune de Cers, celle de Béziers et Villeneuve lès Béziers.
Cette consultation est décomposée en deux parties :
-une tranche ferme
- et une tranche conditionnelle
La tranche ferme comprend
- les travaux d'alimentation en eau potable de la ZAC Pech Auriol
- les travaux de raccordement de cette même ZAC au réseau d'assainissement
La tranche conditionnelle, quand à elle, prévoit :
- les travaux de sécurisation de l'alimentation en eau potable de la commune de Cers
- les travaux d'assainissement pour le raccordement de cette même commune

Pour la tranche ferme le montant de l'enveloppe financière est de 1 448 000 € HT pour l'eau potable et 1 747 800 € HT pour l'enveloppe financière de l'assainissement
Pour la tranche conditionnelle, le montant provisoire est de 336 300 € HT pour l'eau potable et de 2 362 900 € HT pour l'assainissement.

M. G. Gautier demande la parole et dit : " je suis surpris que l'on parle de la ZAC Pech Auriol-mais peut-être que le maire de Villeneuve pourra nous expliquer les choses plus précisément - puisque, par la presse, j'ai appris qu'elle ne se faisait pas ou qu'elle était reportée. Je suis donc surpris qu'on en parle là.

M Galonnier répondit que le contrat de concession avait été effectivement abandonné, et nous avons zadé toute la zone dans la recherche d'une nouvelle étude sur tout le périmètre de l'ancienne ZAC Pech Auriol. Le Président Couderc dira que c'est donc de l'anticipation par rapport à un aménagement qui pourrait se faire dans le futur. M. B Auriol conclut en disant que oui c'est un peu ce que nous faisons quand nous en avons l'occasion pour préparer le futur. Donc du moment que c'est zadé, un jour où l'autre effectivement il y aura un développement d'urbanisme. C'est donc le principe que nous allons adopter: l'Agglo amène les réseaux, mais s'arrête aux portes de la ZAC; l'aménageur de la ZAC prend à sa charge tout l'aménagement intérieur, ce n'est pas la collectivité qui paie. C'est ce qui s'est fait sur Sauvian et sur d'autres ZAC, notamment la ZAC Portes de Sauvian

La délibération N° 5 a été adoptée à l'unanimité. L'Agglo aurait pu ne pas financer les réseaux alimentant l'ex Pech Ariol, projet abandonné par la municipalité et reporté sine-die, mais comme le raccordement en eau potable et assainissement de Cers à la STEP de Béziers était prévu, autant profiter de l'occasion pour grouper l'investissement et ne plus y revenir.

V U / CABEM / M . G

23:48 Écrit par michelgarcia | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer

26 avril 2011

Reculade et désinformation !

La 7ème question inscrite à l'ordre du jour du Conseil municipal du 21 avril fut retirée en début de séance sans qu'aucune explication ne soit donnée, ce qui n'est pas courant dans une assemblée délibérante. La 10ème fut également retirée sans plus d'information

Pour la 7ème, Galonnier décidait de ne plus payer les trois jours de carence avant la prise en charge par la Sécurité Sociale des agents municipaux non titulaires durant les congés maladie, ce que je considérais comme une forme de discrimination étant donné que les agents titulaires eux, se trouvaient privilégiés vis à vis de leurs collègues. L'ayant relaté dans un texte récent sur ce blog, sachant qu'une partie de ses amis ne le suivrait peut-être pas dans cette voie et risquant de se retrouver mis en minorité sur cette question, il décida donc de faire marche arrière en la supprimant de l'ordre du jour.

La 10ème, devait valider le passage de la durée hebdomadaire de 30 à 35 heures pour une agent qui ne le souhaitait pas, étant physiquement diminuée et se trouvant dans l'incapacité d'en faire plus. Curieusement personne ne l'avait signalé au service concerné, d'où ce retrait tardif de cette question de l'ordre du jour de ce Conseil municipal. Cela fait désordre et semble manquer de concertation entre élus et agents responsables des services, la communication serait défaillante à ce niveau parait-t-il.

La 6ème question instaurant la TLPE à Villeneuve fut menée avec beaucoup d'explications approximatives frisant la désinformation organisée afin de faire adhérer les indécis qui au final verseraient dans son entêtement de faire payer les artisans et commerçants Villeneuvois. Galonnier alla jusqu'à dire que si nous ne l'appliquions pas, l'Agglo en 2014 s'octroierait la compétence concernant la dite taxe, ce qui est nullement envisagé et qui j'en suis sûr n'aurait pas l'adhésion nécessaire auprès des communes de la CABEM. Car comment peut-on imaginer que les maires approuveraient majoritairement une telle décision d'où qu'elle vienne ou de qui elle émane ?

Une chose est sure, les commerçants et artisans n'oublierons pas que Galonnier et son équipe auront voté une taxe qui fera rentrer environ 50 000€ de recettes alors que les dépenses de fonctionnement ont augmenté considérablement depuis 2008. Cette taxe leur restera longtemps en travers de la gorge, d'autant plus que Galonnier et Martinez furent un temps dirigeants de l'association de défense des commerçants,artisans et profession libérale !

V U / M . G

23 avril 2011

330 ème anniversaire de l'inauguration du Canal du Midi

11 ème édition Canal du Midi en fête les 13; 14 et 15 mai à Béziers, Cers et Villeneuve

Fermez les yeux, imaginez un instant que vous remontez le temps, jusqu'en ... 1681. Il fait doux et soleil, une légère brise souffle sur le Biterrois. Vous vous trouvez sur les berges du Canal du Midi, en bas des neuf écluses de Fonserane, à Béziers. Tout ce que le Languedoc compte de " grands " personnages s'y trouve, s'agglutine au bord du bassin de l'aval.

L'Office de Tourisme Béziers-Méditerranée, qui organise " le Canal du Midi en fête " depuis onze ans maintenant, tient à placer l'édition 2011 sous les auspices de Pierre-Paul Riquet, et du 330 ème anniversaire de l'inauguration de cet ouvrage majeur pour le Languedoc.

Outre des animations nouvelles et originales tout au long des écluses de Fonserane, samedi 14 mai, un grand spectacle gratuit, crée pour l'occasion par le groupe OC restituera, pour le public du XXI ème siècle, la grande fête d'inauguration du Canal du Midi, au XVII ème siècle.

Le " Canal du Midi en fête " associe les communes de Cers et de Villeneuve aux réjouissances. Tous les visiteurs seront les biens venus avec ou sans perruque.

Renseignements et programmes complets :
- Office de Tourisme Béziers-Méditerranée 04 67 76 84 00

V U / OTSI B-M

23:45 Écrit par michelgarcia dans MANIFESTATION LOCALE | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | |  Imprimer

22 avril 2011

Compte rendu du Conseil municipal du jeudi 21 avril 2011.

Avant l'ouverture de séance Mme Christine LOURIAC, représentante du comité de défense des artisans et commerçants Villeneuvois, est intervenue afin d'attirer l'attention des élus sur le fait que la Taxe Locale sur les Publicités Extérieures ( TLPE ) que la municipalité tient à instaurer dans la commune, n'est pas la bien venue en cette période de crise. Elle distribua aux élus et au public un imprimé expliquant la situation des entreprises et son opposition à cette décision.

Après l'appel, malgré de nombreuses défections, le quorum étant atteint, l'assemblée pouvait délibérer. Les décisions municipales et décisions modificatives ( n° 1 ) furent votées à l'unanimité. ( n° 2 ) L'emprunt au crédit agricole de 1 418 000€ au taux de 4,11% pour financer les travaux de construction du Club House, de la buanderie de l'EHPAD les Jardins du Canalet ainsi que la réhabilitation de la salle Pierre-Paul Riquet fit douter le conseiller d'opposition Jean-Pierre GUITARD trouvant ce taux exagéré, de la mise en concurrence des banques.

( n° 3 ) L'acquisition de l'immeuble cadastré Section AA n°316 pour une contenance de 35 m², situé Place des Girondins pour un montant de 75 000€ me fit réagir ainsi que M. GUITARD. Le prix excessif contesté par nous deux, fut mis en évidence, conseillant au maire de le reconsidérer, proposition acceptée.

( n° 4 ) La SCI Les Vernets a soumis une proposition transactionnelle à hauteur de 30 000€ afin d'obtenir une indemnité pour non respect d'une convention de préfinancement, proposition adoptée.

( n° 5 ) Digues de protection contre les crues de l'Orb : la protection envisagée a été établie pour lutter contre une crue de l'Orb d'occurrence centennale ( crue centennale ) + Protection du secteur Sud du village contre les débordements rive gauche de l'Orb + Mise en place d'un bassin de stockage temporaire et d'un dispositif d'évacuation des eaux de ruissellement collectées dans le périmètre protégé + Protection du secteur Nord du village contre les débordements rive droite du Canal du Midi. Après délibération le vote réserva quelques surprises, en effet chez les partisans du oui, opposants et certains élus de la majorité, maire en tête, ainsi que moi même et chez les nonnistes et abstentionnistes, le reste des élus de la majorité municipale. Pour la première fois depuis trois ans, le vote des élus de la majorité ne fut pas unanime, surprenant ! Voté à la majorité et j'en suis ravi.

Avec la question n° 6 au sujet de TLPE, il y eut une friction entre Galonnier et moi qui m'opposais à l'instauration de cette taxe qui au final ferait rentrer dans les caisses quelques 50 000€. Par temps de crise d'une ampleur rarement atteinte depuis le 20ème siècle, taxer encore les mêmes qui contribuent à l'essor du village ne me semblais pas être une bonne solution. Le maire insista sur le besoin impératif d'argent pour la commune concernant ses projets futurs. Je proposai alors de faire des économies sur les dépenses de fonctionnement qui sont en augmentation constante depuis trois ans, 50 000€ seraient facilement récupérables au niveau des dépenses par notre commune qui est la deuxième plus riche de l'Agglo après Béziers. Sur ce vote je me suis opposé catégoriquement.

Curieusement la question n° 7 concernant le retrait des trois jours de carence lors de congé de maladie des agents non titulaires a été retirée de l'ordre du jour. Décision que j'avais fermement critiqué pour sa forme discriminatoire. La n° 8 au sujet du reclassement d'un agent dans la filière culturelle fut adoptée sans qu'il faille délibérer longuement. La n° 9, au sujet de l'adhésion de la commune au service de médecine préventive du centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale de l'Hérault fut votée sans tarder. La 10ème fut également retirée de l'ordre du jour. La 11ème question concernait la décision de faire appel à la Mission Archives 34 du centre de gestion de l'Hérault pour assurer l'archivage des archives anciennes et modernes pour un montant total de 11 178€, subvention du Conseil Général déduites.

A la 12ème concernant le transfert de la compétence collecte et traitement des déchets ménagers et assimilés à la CABEM alors que celle-ci a été voté et adoptée début février, Galonnier nous expliqua qu'il avait voté contre et que comme Couderc il n'était pas demandeur, sauf que pour le SITOM du littoral les contraintes imposées par le Grenelle de l'Environnement seraient difficilement atteignables début 2012 sans en donner la compétence à lAgglo qui percevrait de l'Etat 1,6 M€, Béziers étant déjà aux normes et le SICTOM de Pézenas aussi. Galonnier occulta volontairement cet impératif et comme je le lui signalais, il m'invectiva une fois de plus me demandant de ne plus le tutoyer et rajoutant que M. Garcia, je le cite : " était plus intelligent que tout le monde ! Et que je prenais mes ordres à Béziers ! ( sic !..) Je ne reçois d'ordres de personne, qu'on se le dise une bonne fois pour toute ! Plus intelligent peut être pas mais mieux informé, surement. Je lui ai rappelé que je le tutoyais depuis 2006 lorsque nous nous préparions à notre éventuelle élection en formant une liste composée de gens de toutes tendances afin de ratisser large. Il l'a oublié semble-t-il ! Ce transfert n'a eu qu'une adhésion, la mienne, je rappelle que cette compétence avait été adoptée par 41 voix pour, 6 contre et 3 abstentions lors d'un Conseil communautaire début 2011.

La 13ème concernait la demande d'aide financière à Hérault Energies pour l'éclairage public : unanimité. La 14èmè portait sur l'accord d'une subvention supplémentaire exceptionnelle à la JSV-Rugby s'élevant à 1 500€ pour la création d'une section juniors, voté à l'unanimité. La séance sera levée après deux questions diverses soulevées par M. Guitard non soumises au vote vers 20h40.

V U / M . G


19:32 Écrit par michelgarcia | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer