Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 juin 2011

QUORUM TOUT JUSTE ATTEINT AU CONSEIL MUNICIPAL du 27 juin !!!!!!!!!!!!

Lors du dernier Conseil municipal du 27 juin 2011, le quorum nécessaire à ce que les délibérations puissent avoir lieu comme l'exige la loi a eu du mal à être atteint. En effet, à l'ouverture de cette séance et après l'appel effectué par le maire à 19 heures, quinze élus répondaient présent, les autres ayant donné procuration ou étaient absents sans donner procuration, notamment ceux de l'opposition officielle. Quatorze étant la limite pour que le Conseil municipal puisse délibérer au risque de remettre à plus tard la convocation des conseillers pour une nouvelle séance. Une seizième élue arriva par la suite durant la séance.

Parmi les seize élus présents, 13 appartiennent à la majorité , deux représentent l'opposition de la liste RANC et moi même, il manque donc à ce moment là, onze conseillers sur vingt sept. Il est à noter que pas moins de trois adjoints manquent à l'appel, et non des moindres, le 1er adjoint, le troisième et la 5ième, du jamais vu jusqu'à présent, certains conseillers étant coutumiers du fait et ce depuis notre élection, mais là on peut vraiment se poser des questions sur l'homogénéité et la cohésion du groupe majoritaire qui comporte vingt élus, l'opposition comprenant six élus dont quatre de la liste RANC, deux de la liste SOLANS et moi même devenu dissident.

Sur les questions à l'ordre du jour, M le maire nous explique pourquoi lui et ses deux délégués communautaires ont voté contre le projet de schéma intercommunal qui propose de rattacher à la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée la Communauté de Communes des Pays de Thongue, contrairement aux quarante sept autres conseillers communautaires qui composent la CABM. Ils votent contre car dit-il les syndicats devenus obsolètes comme Béziers-Villeneuve-lès-Béziers et tant d'autres seront supprimés, mais là n'était pas la question. J'ai voté pour en réponse à la question qui était inscrite à l'ordre du jour.

Toutes les autres questions, 17 donc, ont été votées à l'unanimité. Aux questions diverses j'ai demandé ce que le groupe majoritaire comptait mettre en oeuvre pour atteindre 20% de logements sociaux imposés par la loi SRU avant 2015. Cette loi oblige les communes de plus de 3 500 habitants à construire et mettre à disposition pour les familles à faibles revenus 20% de logements sociaux sous peine d'amendes que nous avons du reste commencé à payer sous forme de retenue sur la DGF ( Dotation Générale de Fonctionnement ) versée aux communes par l'Etat.

V U /M G

15:29 Écrit par michelgarcia dans Informations locales | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer

27 juin 2011

" L'Etat doit s'occuper du Canal du Midi "

Christian BOURQUIN, le Président du conseil régional du Languedoc-Roussillon et Martin MALVY, son alter ego de Midi-Pyrénées, dénoncent le désengagement de l'Etat du Canal du Midi, un ouvrage classé au Patrimoine mondial par l'Unesco. En session du conseil régional, le 27 mai, le sujet avait fait l'objet d'un voeu.

Le Canal du Midi a été le premier grand canal de France. Il a marqué le renouveau économique d'une époque. Il relève, à ce titre, de la responsabilité nationale nous dit le Président de région. Il semble oublier que le tourisme fait partie des compétences de la région et qu'il apporte de la richesse, notamment grâce à sa navigation appréciée par les nombreux touristes d'Europe du nord et même, australiens et Américains.

Une série de dispositions successives passées pendant l'été, en 2003 et 2004, annule la responsabilité de l'Etat en matière d'entretien, en supprimant l'intérêt national que revêtait cet ouvrage.

C'est là que la région devait succéder à l'Etat et que durant l'année 2004 Jacques BLANC, ancien Président commençait l'étude de financement de restauration de ses ouvrages. Cette année là Georges FRECHE prend les rennes et stoppe net toute initiative de son prédécesseur.

Ce canal doit être rénové. Les experts chiffrent le coût des travaux à 100 M€. S'ajoute le problème du chancre qui décime les platanes le long des berges. Si on ne fait rien, le chancre aura ravagé tous les platanes d'ici dix ans. Là aussi, les investissements sont très lourds. Problème aujourd'hui : en matière de replantation, les services de l'Etat ne sont déjà pas d'accord entre eux. Or, il faut aller vite.

La région pourrait intervenir financièrement puisqu'elle a fait voter une enveloppe de 33 M€ pour le canal du Rhône à Sète. Le Canal du Midi, dans sa partie Midi-Pyrénées est financée par son conseil régional, reste la partie Languedocienne qui semble laissée à l'abandon depuis la défaite de Jacques BLANC. 2004-2011, tout ce temps perdu pour entendre Christian BOURQUIN et la vice-Présidente déléguée au tourisme : nous avons de l'ambition pour ce canal. Enfin, Pourrait-on dire !!!!! Mais quand ? Ceci est une autre histoire. Je rappelles que la région voulait rendre navigable le fleuve " Lez " de son embouchure, Palavas, jusqu'à Port Marianne à Montpellier pour un coût de 200 M€, par la volonté de feu Georges FRECHE.

Mon amie Sarah Fatima ALLAOUI, conseillère UMP d'opposition a aussi dénoncé lors d'une séance du conseil régional, l'abandon du projet de restauration du Canal du Midi pendant sept ans.

V U / M G

16:43 Écrit par michelgarcia dans Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer

26 juin 2011

Conseil municipal : lundi 27 juin à 19 h

Lundi 27 juin à 19 heures à l'Hôtel Consulaire aura lieu le Conseil municipal

Ordre du jour :

- 0) Décisions municipales
- 1) Audit du patrimoine eau potable de la commune de villeneuve-lès-Béziers
- 2) Projet de schéma départemental de coopération intercommunale
- 3) Rapport de présentation du Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères
- 4) Rapport de la commission locale d'évaluation des transferts de charges ( CLETC )
- 5) Mise en ordre de la procédure de rappel à l'ordre
- 6) Transfert du siège social de la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée
- 7) Convention de mise à disposition du service de médiation
- 8) Engagement de travaux rue Vernhes- demande de subvention à Hérault Energie
- 9) Régularisation de la propriété communale Chemin rural de Maussac
- 10) Intégration de parcelles privées au domaine public
- 11) Modification du tableau des effectifs
- 12) Prise en charge de la visite médicale poids lourds
- 13) Budget ordures ménagères- décision modificative
- 14) Frais de scolarité des enfants en provenance des communes exdtérieures
- 15) Attribution d'une subvention complémentaire au CCAS
- 16) Attribution d'une subvention au RCVF
- 17) Dénomination du boulodrome municipal
- 18) Attribution d'une subvention à Vulkarock
- 19) Questions diverses

La salle du Conseil municipal est ouvert au public dans la mesure des places disponibles.

22:55 Écrit par michelgarcia dans Actualités locales | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer

BEZIERS CHAMPION DE FRANCE DE FEDERALE 1

Il l'ont fait ! Béziers est champion de France pour la treizième fois : l'ASBH à battu Périgueux 13 à 6 en finale sur le terrain de Montauban

------ 11 boucliers de Brénus

------ 1 fois champion de France de ProD2

------ 1 fois champion de France de Fédérale 1

Sans oublier 4 Challenges Yves du Manoir et 1 fois champion d'Europe.

L'ASBH pour son centenaire ramène le Trophé Jean PRAT au stade de la Méditerranée, depuis 2000, année du titre de champion de France de ProD2.

La saison 2011-2012 verra s'affronter dans la même poule trois clubs Languedociens : Narbonne qui se sauve de la relégation pour cause financière, Carcassonne qui se maintient et Béziers qui les rejoindra nous promettant quelques derbys passionnants à venir.

En tous les cas un grand bravo à l'ASBH pour son retour parmi l'élite et qui figurera à un niveau qu'il n'aurait jamais dût quitter. Encore bravo, ils l'ont vraiment mérité !!!!!!!!

V U / M G

00:08 Écrit par michelgarcia dans Sport | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | |  Imprimer

24 juin 2011

CONSEIL COMMUNAUTAIRE du 23 juin 2011

Lors du Conseil communautaire du 23 juin 2011, à la question n° 22 concernant le projet de schéma départemental de coopération intercommunale et l'avis de la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée, notre maire s'est encore une fois de plus fait remarqué et finit par agacer les membres de cette assemblée qui trouvent cela lassant à la longue.

La loi de réforme des collectivités territoriales, du 16 décembre 2010, vise à achever la couverture intercommunale du territoire national et à renforcer la cohérence des périmètres des groupements intercommunaux. Ainsi l'article 35 de la loi, codifiée L. 5210-1-1 du code général des collectivités territoriales, prévoit l'élaboration, dans chaque département, d'un Schéma Départemental de Coopération Intercommunale ( SDCI ).

Ce schéma qui doit être élaboré avant le 31 décembre 2011 par les Préfets en collaboration avec la Commission Départementale de Coopération Intercommunale ( CDCI ), est destiné à servir de référence à l'évolution de la carte intercommunale du département en répondant aux trois objectifs suivants :

- réaliser une couverture intégrale du territoire par les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale ( EPCI ) à fiscalité propre et supprimer les enclaves et discontinuités territoriales,
- fixer les modalités de rationalisation des périmètres des EPCI à fiscalité propre,
- réduire le nombre de syndicats intercommunaux ou mixtes ( et notamment les syndicats devenus obsolètes )

Le schéma présenté par le Préfet à la CDCI du 15 avril dernier propose la modification de périmètres d'EPCI à fiscalité propre ainsi que la suppression, la transformation et la fusion des syndicats de communes ou de syndicats mixtes.

Le périmètre de la CABM serait modifié et étendu avec l'intégration de 6 communes nouvelles, en provenance de la Communauté de communes du pays de Thongue :

- Abeilhan ( 1 316 h ) - Alignan du Vent ( 1 470 h ) - Coulobres ( 309 h ) - Montblanc ( 2 571 h ) - Puissalicon ( 1 065 h ) - Valros ( 1 268 h )

Il est à noter que la commune de Tourbes rejoindrait la Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée. Le projet de schéma prévoit également la suppression :

- du Syndicat Intercommunal Béziers-Villeneuve-lès-Béziers, en charge de l'entretient du ruisseau d'Ariège,
- du Syndicat Intercommunal du collège de Vendres, compétent pour la mise à disposition d'équipements sportifs utilisés hors du collège et pour le financement de fournitures et d'activités pédagogiques,
- du Syndicat Intercommunal pour la gestion du pont de Tabarka.

Conformément à l'article 35 de la loi de réforme des collectivités territoriales, le Conseil de la Communauté d 'Agglomération Béziers Méditerranée doit se prononcer sur le projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale qui nous a été adressé par le Préfet. Sur les points présentés ci-dessus, nous n'avons pas d'avis négatif.

Cependant, il ressort de l'analyse de ce projet de schéma que la modification proposée du périmètre de la CABM ne prend pas en considération la logique territoriale du biterrois, pourtant affirmée jusqu'ici au travers de diverses études ( Scot du Grand Biterrois, quadrilatère Béziers Narbonne défini dans le cadre du STRADDT, étude de la DREAL sur le Grand territoire Béziers Narbonne, etc...) :

- le bassin de vie de Béziers s'étend sur un territoire plus vaste que le périmètre proposé, et comprend notamment la Communauté de Communes La Domitienne,

- le bassin d'emploi biterrois couvre également un large secteur, en lien avec les territoires de la Communauté de Communes La Domitienne, la Communauté de Communes du Pays de Thongue et la Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée.

- l'aire urbaine de Béziers ( au sens INSEE du terme ) s'étend de Cazouls-lès-Béziers à Portiragnes,

- l'arc littoral situé entre les embouchures de l'Aude et de l'Hérault, depuis la commune de Vendres jusqu'au Cap d 'Agde, constitue également le socle commun du développement touristique des stations du Biterrois et l'une des spécificités majeures de notre territoire.

Enfin, force est de constater le caractère défensif de l'isolement de la Communauté de Communes La Domitienne qui ne répond pas à l'objectif de rationalisation des périmètres d' EPCI attendu par l'Etat dans le cadre de la réforme engagée de la carte intercommunale.

Il était proposé de prendre acte du projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale et de transmettre au représentant de l'Etat les observations mentionnées ci-dessus.

M. Galonnier, M. Sol et Mme Soto-Descals ont voté contre, les 47 autres Conseillers pour, ça continue encore et encore ! Mais quand est-ce qu'ils arrêterons de s'opposer bêtement et systématiquement à l'immense majorité qui compose cette assemblée ? Cela ne nous apporte rien si ce n'est de se faire remarquer et moquer de nous !

V U / CABM - M G

23:34 Écrit par michelgarcia dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer