Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 septembre 2011

LES POLICIERS MUNICIPAUX INQUIETS DES PROJETS DU PS !

La police municipale est une nouvelle fois sur la sellette. Après avoir acquis droit de citée depuis les lois 1999 ,2001 et 2003, voici que leur armement et même le port de l'uniforme est remis en question par le Monsieur Sécurité du parti socialiste, Jean-Jacques URVOAS, dans un livre intitulé " 11 propositions chocs pour rétablir la sécurité ".

Il propose de retirer l'agrément du port d'armes de service aux policiers relevant de l'autorité municipale, ainsi que celui de porter l'uniforme de policier afin de tout recentraliser sur la police nationale. L'uniforme et la signalétique des policiers municipaux ont été unifiés afin de souligner leur statut de forces de l'ordre tout en marquant leur spécificité par rapport à la police nationale.

Premier à réagir, le président du Syndicat national des policiers municipaux ( CFTC ) Fréséric FONCEL " s'indigne du mépris affiché par M. URVOAS " pour les missions des policiers municipaux.

40% de ces 20 000 fonctionnaires sont armés, Le M. Sécurité du PS " propose tout simplement de désarmer les policiers municipaux" et "il veut même retirer aux policiers municipaux le droit de porter l'uniforme " dénonce le syndicat. " Ce dédain pour les policiers municipaux de France, 3è force de sécurité de notre pays, va jusqu'à interdire l'appellation même de police municipale ". " C'est ignorer les réalités de terrain dans une société de plus en plus violente ". La CFTC invite le Député du Finistère à faire " un stage de découverte " en police municipale.

3 500 mairies, qu'elles soient de droite ou de gauche, sont dotées d'une police municipale. 40% des 20 000 policiers municipaux sont armés. Ils ne mènent pas d'enquête à l'instar des 145 000 policiers nationaux, mais leurs missions peuvent aller aux constats de simples infractions à des interventions dangereuses imprévues.

Signe de l'importance de la demande, le nombre de policiers municipaux est passé en 25 ans de 5 600 ( en 1984 ) à 20 000 ( en 2011 ) soit quasiment 4 fois plus des effectifs, et cela alors que la gauche augmentait notablement le nombre des municipalités qu'elle dirige.


V U / Midi-Libre

Les commentaires sont fermés.