Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 septembre 2011

DEPRESSIONS EN SERIE DANS PLUSIEURS SERVICES MUNICIPAUX

Plus rien ne semble aller pour le mieux, doux euphémisme, dans différents services municipaux mettant aux prises la municipalité et plusieurs chefs de services. La municipalité semble prendre un malin plaisir à mener la vie dure aux employés et par la même occasion à certains de leurs cadres.

Nous savons tous, les problèmes et les sanctions qui ont été prises à l'encontre de la Directrice Générale des Services qui durant des années avait conseillé et fait campagne pour la liste GALONNIER. Celle-ci, secrétaire du maire de Fitou, fut débauchée afin de nous rejoindre et combler les lacunes des nouveaux élus. Deux ans plus tard on la remercie en la mettant au placard à la cave. Dès lors, on ne lui confie plus aucune tâche et plus encore on la déconsidère au point de la dénigrer lâchement.

Suite à un problème de santé suivi d'une opération, se sentant complètement larguée elle aurait semble-t-il sombré dans une dépression que l'on pourrait comprendre aisément, du moins, je le comprends parfaitement.

L'école maternelle semble subir le même sort, pression permanente et ingérence perpétuelle dans les affaires scolaires, trouvant à dire et contredire des décisions internes notamment sur les inscriptions des enfants. La Directrice se trouve dans un état près-dépressionnaire et si rien ne change versera dans la déprime à court terme, si ce n'est déjà fait !

Idem à la police municipale, les ordres et les contre ordres répétitifs émanant de plusieurs élus, sans véritable interlocuteur, chacun y allant de ses humeurs ou désirs de gouvernance, ont fini par déconcerter la chef de ce service tant décrié et donné à la vindicte populaire. Comment peut-on travailler sereinement quand la municipalité fait tant et plus pour leur mettre une pression constante et qu'en même temps elle leur supprime des indemnités réduisant leurs salaires de 20%. Comment pourrait-on mener à bien une mission de maintien de l'ordre public quand on ne peut prendre des décisions personnelles sans qu'un quelconque élu vienne contrarier vos desseins. Inévitablement , viens le jour ou tout bascule et deviens insupportable pour le commun des employés obligés de se soumettre à leurs caprices et peu à peu sombrent dans la déprime et le dégoût.

A ce rythme là, le nombre de dépressions, si l'on n'y prends garde risque d'atteindre un plus grand nombre de personnes actuellement à la limite du supportable si l'on en croit les rumeurs circulant depuis quelque temps. Une ambiance pesante et incommodante paraît être la raison principale du malaise due à la suffisance du maire et des adjoints et au manque de reconnaissance du travail fourni dans les différents services municipaux.


V U / Michel G A R C I A

Commentaires

M. GARCIA, vous semblez oublier au niveau des personnels atteints par la dépression, Mme la Directrice de l'Hépad qui, pendant plusieurs mois, fut absente pour cette même raison.
Donc, ce n'est plus trois mais quatre personnes qui ont subi des pressions telles, que nous comprenons la raison de ces défaillances.
J'en connais certains dont cela ne leur arrivera jamais car ils sont couverts par la hiérarchie du fait de leur parenté !

Écrit par : St JUDE | 28 septembre 2011

Et oui, il reste encore 3 années de règne à Mr Galonnier et ses adjoints pour exercer leurs pressions sur le personnel municipal.
Savez vous que certains agents de la police municipale à qui on a demandé d'effectuer des heures supplémentaires durant l'été pour assurer le bon déroulement des festivités, se sont vu refuser le paiement de ces dernières ? Les heures effectuées ont été imposées en récupération, une fois celles ci effectuées bien entendu.
La liste des déprimés risque de s'allonger au fil des jours !!!!

Écrit par : rené | 28 septembre 2011

Bien d'autres agents municipaux compléteront la liste des traumatisés du travail causée par la cupidité des élus.

Une ambiance délétère semble régner à tous les niveaux, tous les services sont concernés :
CCAS, maison de retraite, services techniques et administratifs compris, écoles, police municipale, j'en ai la confirmation !

Situation jamais vécue durant les différents mandats précédents ! Combien encore craqueront durant ces 29 mois restant avant échéance, vu la pression exercée sur le personnel ?

Écrit par : Michel Garcia | 29 septembre 2011

la directrice de la maison de retraite n est pas en dépression, elle a subit plusieurs interventions chirurgicales et donc a eu les arrêts de travail correspondant.
depuis elle a repris son poste de directrice administrative.

Écrit par : garcin | 04 octobre 2011

Galonnier, maire, s'est doté d'un directeur de cabinet, d'un chauffeur ( policier municipal non touche par les heures supp) et d'une secrétaire qui l'accompagne partout, prend des notes et sert les petits fours. Décidément comme disait la publicité : " Villeneuve, comme son maire, à tout d'une grande"

Écrit par : Cbernard | 15 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.