Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 septembre 2011

REUNION DU COMITE CONSULTATIF DES SPORTS ET DES ASSOCIATIONS BEZIERS ET VILLENEUVE ENVIRONNEMENT



Le Comité Consultatif s'est réuni le 15 septembre 2011 dans la salle de réunion du deuxième étage de la Caserne St Jacques à Béziers pour mettre en place la balade BEZIERS-VILLENEUVE-SERIGNAN à vélo, organisée par les associations BEZIERS ET VILLENEUVE ENVIRONNEMENT, le COMITE CONSULTATIF DES SPORTS, la participation de la Ville de BEZIERS, et l'OFFICE MUNICIPAL DES SPORTS qui se déroulera le samedi 8 octobre 2011.

La balade est ouverte à tous et se fera à allure libre. Les mineurs de moins de 16 ans devront être accompagnés d'un adulte.

La balade n'est pas une compétition, les participants sont tenus de respecter le code de la route et les instructions données par les organisateurs. Ceux-ci ont souscrit un contrat d'assurance en Responsabilité Civile. Ces garanties viendront en complément de toutes assurances personnelles des participants. Il incombe aux participants de s'assurer individuellement. L'organisation décline toute responsabilité en cas de vol, de dégradation de matériel, ainsi qu'en cas d'accident provoqué par déficience physique ou psychique, immédiate ou future. Le port du casque est fortement recommandé.

La participation à la balade implique l'acceptation du présent règlement.

Le but de la balade est d'assurer une liaison avec les divers itinéraires, Canal du Midi, chemins vicinaux, ruisseaux et berges de l'Orb, tout en pratiquant une discipline sportive adaptée à ses moyens.

CIRCUIT :

Départ 10 h du mythique stade de Sauclières, arrivée vers 11 h 30 même lieu.

Les cyclistes emprunteront les berges du Canal du Midi jusqu'à Villeneuve-lès-Béziers, direction la Maison de retraite par le canal et rond-point sortie Villeneuve ( chemin des Salans ), puis chemin parallèle à la voie rapide BEZIERS-VALRAS. Passage devant l'ancienne distillerie de Sérignan et retour par le chemin balisé bleu. Vingt kilomètres environ.

Participation demandée : 6 euros, les inscriptions se feront au Stade de Sauclières de 9 h à 10 h.

La recette intégrale de la manifestation ( les frais étant financés par les associations BEZIERS et VILLENEUVE ENVIRONNEMENT, dépenses repas et assistance protection civile ) sera reversée à la Ligue contre le Cancer.

Le circuit est balisé et des signaleurs géreront la circulation et assureront la sécurité.

Le service des pompiers assurera le poste de premier secours ( équipe + véhicule ) à l'arrivée à Béziers, Stade de Sauclières.

Les membres de BEZIERS-VILLENEUVE ENVIRONNEMENT assureront l'apéritif, les grillades, les charcuteries et fromages et dessert.

Nous invitons les différentes associations à participer à cet évènement afin de contribuer à la recherche pour luter financièrement contre ce fléau qu'est le cancer.

Nous espérons que cet appel sera entendu par une majorité de villeneuvois, Biterrois, Sérignanais et autres communes de l'Agglo, et si le temps nous accompagne, nous ferons de cette journée une oeuvre de solidarité jamais égalée pour cette occasion !


V U / Michel G A R C I A / René P I N A Z Z A

29 septembre 2011

AIDE ENTRE COMMUNES

En 2012, un fond de solidarité sera mis en place entre communes riches et et pauvres au niveau national. Jusqu'à présent il existait un mécanisme similaire uniquement en île de France.

Selon le projet de budget pour 2012, ce fonds, alimenté par les intercommunalités aisées ( soit 55% d'entre elles ), redistribuera les sommes collectées aux intercommunalités plus pauvres, en tenant compte de la taille de la collectivité.

Ce fonds sera doté de 250 millions l'an prochain, puis montera en puissance pour atteindre un milliard en 2015.

Dans la réforme territoriale, il est prévu de simplifier le " mille-feuille " administratif, clarifier les compétences entre communes, départements et régions, de simplifier certains financements et même de diminuer le nombre des élus, en passant de 5 600 conseillers généraux et régionaux à 3 471 conseillers territoriaux.

50 000 000€ seront ainsi économisés et transférés afin d'équilibrer les ressources des collectivité locales, qui depuis trois décennies, que ce soit avec la gauche ou la droite, les transferts de compétences se sont multipliés sans toujours être suivi de transferts financiers correspondant, diminuant les ressources des collectivités locales.


V U / Michel G A R C I A

L'INEXORABLE MONTEE EN PUISSANCE DES COMMUNAUTES DE COMMUNES

Cette année les contribuables vont voir apparaître une ligne " intercommunalité " sur leur avis de taxe d'habitation. Les intercommunalités, ce sont les groupements de communes, qui peuvent prendre plusieurs formes. La CABM levait déjà un peu de taxe d'habitation. Désormais toutes le feront et pour des montants conséquents. Grâce à la réforme de la fiscalité locale, les intercommunalités ont en effet récupéré la taxe d'habitation prélevée jusqu'à 2010 par les départements. Le transfert porte sur un tiers de la taxe, soit environ 6 milliards d'euros. Cette redistribution des cartes entérine la montée en puissance des intercommunalités depuis les années 1990 ( gouvernement JOSPIN ).

Elles ont désormais de nombreuses compétences. Ce sont elles qui le plus souvent gèrent les déchets, l'eau, les réseaux de bus, de tramway, de métro ou encore les plans d'urbanisme. Elles financent de plus en plus les grands équipements sportifs ou culturels comme les stades et médiathèques ( Médiathèque André MALRAUX ).

Les communes de leur coté, sont davantage tournées vers la proximité : la voirie dans les quartiers, l'aide sociale ( notamment à l'enfance ), la rénovation des écoles. " Désormais, les intercommunalités assument un quart des dépenses totales de l'échelon communal et un tiers de ses investissements ", explique-t-on à l'Assemblée des Communautés de France.

La répartition des tâches ne fait que refléter l'évolution des villes françaises. Toutes sont devenues des agglomérations avec une ville centre et des banlieues. Il est logique dans ces conditions que les questions de transport soient gérées au niveau de l'agglomération.

Justement, pour que l'intercommunalité corresponde aux " bassins de vie " réels des français, il a été décidé d'en revoir la carte. Les Préfets ont proposé des schémas, avec des regroupements, des fusions. Des commissions d'élus pourront les amender d'ici la fin de l'année. Car le sujet est sensible. Certaines intercommunalités regroupant des villes de périphérie, qui disposent de centre commerciaux ou logistiques lucratifs en terme de fiscalité, ne veulent pas être fondues dans l'intercommunalité de la ville centre et de la proche banlieue. A cela s'ajoute le jeu des équilibres politiques gauche-droite. En tous cas, le 1er juin 2013, toutes les communes ( hors celles d'Île de France ) devront faire partie d'un groupement et la nouvelle carte devra être fixée.

En 2014, le mode de scrutin viendra parachever ces évolutions. Alors qu'aujourd'hui seuls les conseillers municipaux votent pour leurs représentants à l'intercommunalité, les citoyens auront leur mot à dire. Ce sont les personnes en haut des listes municipales élues par les habitants qui siégeront à l'Intercommunalité.

Ils seront donc élus au suffrage universel et non plus choisis par le maire qui peut aujourd'hui encore en changer à sa guise. Ce qui fut mon cas au sujet d'un vote différent du maire, grand exemple de démocratie !


V U / Le F I G A R O - Michel G A R C I A

26 septembre 2011

MAGNIFIQUES JETS D'EAU !

Il ne fallait pas désespérer, les jets d'eaux place Michel SOLANS fonctionnent à nouveau pour le plus grand bonheur des touristes d'arrière saison visitant Villeneuve sous un soleil plus ardent qu'au mois de juillet.

Ces jets d'eau n'avaient fonctionné qu'une ou deux semaines de fin mai et début juin, laissant les villeneuvois dubitatifs, lorsque on les arrêta subitement sans qu'aucune raison ne soit révélée. Durant la pleine saison, plus d'un enfant et jeunes adolescents attendirent leur remise en fonction pour comme d'accoutumé profiter de la fraîcheur de ses eaux.

Les touristes étonnés de son non fonctionnement ont plusieurs fois et à diverses occasions questionné les anciens réunis à l'ombre des platanes qui n'en connaissait pas les raisons. Et puis là, heureuse surprise, depuis quelques jours ces jets d'eau égayent à nouveau la place et ravissent les chalands. Une image plus attrayante est donnée aux derniers visiteurs qui fixent sur leurs appareils photo numériques ses éruptions ainsi que le trompe l'oeil tout proche.

Les villeneuvois voudraient connaître les raisons de la mise en sommeil de cette attraction plus estivale qu'automnale à mon sens. Il semblerait que la volonté du maire soit à l'origine de cette décision pour le moins contestable et incompréhensible.


V U / Michel G A R C I A

25 septembre 2011

DEPRESSIONS EN SERIE DANS PLUSIEURS SERVICES MUNICIPAUX

Plus rien ne semble aller pour le mieux, doux euphémisme, dans différents services municipaux mettant aux prises la municipalité et plusieurs chefs de services. La municipalité semble prendre un malin plaisir à mener la vie dure aux employés et par la même occasion à certains de leurs cadres.

Nous savons tous, les problèmes et les sanctions qui ont été prises à l'encontre de la Directrice Générale des Services qui durant des années avait conseillé et fait campagne pour la liste GALONNIER. Celle-ci, secrétaire du maire de Fitou, fut débauchée afin de nous rejoindre et combler les lacunes des nouveaux élus. Deux ans plus tard on la remercie en la mettant au placard à la cave. Dès lors, on ne lui confie plus aucune tâche et plus encore on la déconsidère au point de la dénigrer lâchement.

Suite à un problème de santé suivi d'une opération, se sentant complètement larguée elle aurait semble-t-il sombré dans une dépression que l'on pourrait comprendre aisément, du moins, je le comprends parfaitement.

L'école maternelle semble subir le même sort, pression permanente et ingérence perpétuelle dans les affaires scolaires, trouvant à dire et contredire des décisions internes notamment sur les inscriptions des enfants. La Directrice se trouve dans un état près-dépressionnaire et si rien ne change versera dans la déprime à court terme, si ce n'est déjà fait !

Idem à la police municipale, les ordres et les contre ordres répétitifs émanant de plusieurs élus, sans véritable interlocuteur, chacun y allant de ses humeurs ou désirs de gouvernance, ont fini par déconcerter la chef de ce service tant décrié et donné à la vindicte populaire. Comment peut-on travailler sereinement quand la municipalité fait tant et plus pour leur mettre une pression constante et qu'en même temps elle leur supprime des indemnités réduisant leurs salaires de 20%. Comment pourrait-on mener à bien une mission de maintien de l'ordre public quand on ne peut prendre des décisions personnelles sans qu'un quelconque élu vienne contrarier vos desseins. Inévitablement , viens le jour ou tout bascule et deviens insupportable pour le commun des employés obligés de se soumettre à leurs caprices et peu à peu sombrent dans la déprime et le dégoût.

A ce rythme là, le nombre de dépressions, si l'on n'y prends garde risque d'atteindre un plus grand nombre de personnes actuellement à la limite du supportable si l'on en croit les rumeurs circulant depuis quelque temps. Une ambiance pesante et incommodante paraît être la raison principale du malaise due à la suffisance du maire et des adjoints et au manque de reconnaissance du travail fourni dans les différents services municipaux.


V U / Michel G A R C I A