Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 octobre 2011

L'HOMME DU XXè SIECLE

On aimerait se réjouir de la nomination du candidat socialiste après tant de rebondissements dont le plus douloureux demeurera la descente aux enfers de Dominique STRAUSS-KAHN.

Enfin, voilà François HOLLANDE : un homme neuf qui n'a jamais exercé le pouvoir, jamais été ministre ni même secrétaire d'Etat. Un leader prêt à oublier ses dix années passées à la tête d'un des partis socialistes les plus archaïques d'Europe.

Seulement derrière l'homme, subtil et intelligent au demeurant, il y a les idées, les corpus idéologiques, le programme. Quelques exemples ...

Le contrat de génération : exonération des charges pour toute embauche d'un jeune accompagné du maintient d'un senior. Cela n'a jamais marché. Même Martine AUBRY le dit.
La priorité à la jeunesse, bravo. Mais avec en prime l'embauche de 60 000 enseignants financés par un tour de passe passe fiscal.
La régulation du système bancaire; ce serait bien venu s'il ne s'agissait pas d'une mise sous tutelle des banques avec pourquoi pas un contrôleur d'Etat dans chaque établissement.
A-t-on oublié les ravages du Crédit Lyonnais ?
L'encadrement des licenciements : le meilleur moyen de dissuader les entreprises de recruter.
Le retour de l'age de la retraite à 60 ans : un signal aussi désastreux que les trente cinq heures.
Les contorsions sur la sortie du nucléaire : un gage de plus aux écologistes au risque de casser l'outil industriel.
Les 300 000 contrats d'avenir : un gouffre budgétaire pour fabriquer de futurs chômeurs.
Par quelque côté qu'on saisisse le projet de François HOLLANDE, on y retrouve le parfum de 1981 qui fleure bon l'économie administrée. S'il fallait qualifier le candidat des socialistes en 2012, on se reporterait volontiers cinquante ans en arrière dans le jeu télévisé " L'Homme du XXè siècle " du regretté Pierre SABBAGH.
Car tout compte fait, François HOLLANDE est bien " L'Homme du XXè siècle ".


V U / Etienne MOUGEOTTE

00:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

En 81 la dette francaise etait grande reduite par le gouvernement Miterrand, elle a lègerement augmenté a 412milliard d'euros par le président Chirac,votre ami Sarko la faite allégrement grimper a 1642 milliards d'euros avec les cadeaux fait a ses copains richissismes voila la vrai vérité.

Écrit par : straus kani | 21 octobre 2011

A la fin du mandat de Giscard d'Estaing la dette était de 84 milliards de " Francs ". Le programme commun de gouvernement avec les communistes et les socialistes qui devaient " changer la vie ", slogan de campagne du candidat François MITTERAND, vit les dettes sociales exploser.

Les 39 heures, la retraite à soixante ans, quand partout en Europe elle restait à soixante cinq ans finirent par miner l'économie Française pendant que l'Allemagne prospérait à grande vitesse.

En 1983, voyant l'échec de sa politique, M. MITTERAND revint à la triste réalité en stoppant ses promesses et revenant sur ses 100 propositions pour " changer la vie ". Les quelques ministres et secrétaires d'Etat communistes quittèrent le gouvernement MAUROY, voyant l'affaire mal embarquée.

Quatorze ans de règne socialiste ont grévé la croissance Française en augmentant la dette sociale, créant des emplois d'Etat financés par les contribuables, creusant de ce fait le déficit national.

Les entreprises voyant leurs charges augmenter considérablement se sont délocalisées, privant l'Etat de rentrées fiscales prélevées pour financer les prestations sociales.

La FRANCE est le pays où ses habitants sont le plus taxés au Monde ! Une grande majorité de contribuables profitent de niches fiscales, notamment dans la construction de résidences principales avec le prêt à taux zéro. La prime à l'emploi est une niche fiscale, tout comme les exonérations d'impôts sur l'amélioration de l'habitat et de l'isolation des logements anciens, et j'en passe des meilleures...!

Le Président SARKOSY ne fait pas plus de cadeaux aux riches qu'aux pauvres, il conduit une politique de redressement des comptes de l'Etat, les prélèvements sur les très hauts revenus augmenteront en 2012, cela vient d'être annoncé récemment dans la presse par son premier ministre.

Écrit par : michel Garcia | 22 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.