Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 octobre 2011

CES TRADERS PLUS FOUS QUE LES PSYCHOPATHES

Et si " Américan Psycho ", le roman de Bret Baston Ellis qui raconte la vie de Patrick BATEMAN, golden boy le jour, tueur fou la nuit, était un cas d'école ? Dans une thèse présentée à l'université de St Gall, en Suisse, des chercheurs ont planché sur le profil de ces traders capables de miser des milliards sur les marchés dans des opérations non autorisées.

Pour se faire, 28 traders et 28 psychopathes hospitalisés en Allemagne ont été soumis parallèlement à des simulations informatiques. Leur capacité à se rebeller, leur désir de pouvoir et leur immunité au stress ont notamment été passé au crible. Verdict : les traders ont un comportement plus dangereux que les psychopathes.

Egocentriques, ils ne cèdent pas à l'appât du gain, mais flambent dans le seul but d'écraser leurs adversaires. Comme au poker, ils sont parfois victimes de l'envie de " se refaire " après avoir perdu une partie. Pour la Société Générale, la facture laissée par Jérôme KERVIEL en 2008 a atteint 4,9 milliards d'euros. A la City de Londres, plus récemment, le jeune Kueku ADOBOLL a fait perdre 2,3 milliards de dollars à la banque Suisse UBS.

Si toutes les banques ont la hantise de ces traders fous, Thomas NOLL, coauteur de la thèse, se veut rassurant. " On ne peut pas dire que tous les traders sont dérangés ", affirme-t-il dans l'hebdomadaire Der Spiegel.

Je serai tenté de dire " heureusement ", tout de même, sinon il faudrait revoir notre système bancaire, mais comment ? Là est toute la question !


V U / Isabelle de F O U C A U D / Michel G A R C I A.

Les commentaires sont fermés.