Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 novembre 2011

LES DECISIONS MUNICIPALES d'OCTOBRE ( Suite )

DECISION MUNICIPALE 2011-40

Travaux rue Jean Laures attribution au cabinet Gaxieu pour 15 000€

Remarques :

* " décide d'attribuer le marché des travaux d'aménagement de la rue Jean Laures au cabinet Gaxieu... POUR LA REALISATION DE CES TRAVAUX, le taux de rémunération sera de 7, 5% sur l'estimation des travaux dans la limite de 15 000€, au delà le montant de la rémunération sera arrêté au montant forfaitaire de 15 000€ HT ".

* Alors là chapeau ! refaire la rue Jean Laures pour 15 000€ HT ! Attribuer le marché des travaux, c'est réaliser des travaux, pas de faire des études ! Avec un coût moyen ( trouvé sur internet ) de 50 € le m², la rue sera refaite sur 300 m². De qui se moque-t-on ?

* C'est une blague, en réalité, quand on se renseigne un peu, la société Gaxieu est un bureau d'études qui ne réalise pas de travaux. Le marché est si peu clair qu'on penserait qu'il s'agit de faire les travaux alors que nous n'en sommes qu'aux études.

* Une fois de plus, le maire décide sans que les élus municipaux ne soient informés de quoi que ce soit. Il a engagé la commune sur une étude de voirie et demande ensuite au Conseil municipal, dans la question 2 de l'ordre du jour de décider d'engager cet investissement.

* Là aussi, aucune enveloppe budgétaire maximale n'est estimée ni votée au budget ( il serait facile de faire des multiplications entre le prix moyen et le volume à réhabiliter ), enveloppe qui serait ensuite ajustée en fonction de l'étude de Gaxieu.


DECISION MUNICIPALE 2011-42

Honoraires d'avocats.

Remarques :

* Le maire a engagé les services de la SCP Terrier-Causse, avocats pour un montant de 900 € HT. Pour ceux qui l'ignoreraient encore, le maire m'à fait citer devant le Tribunal Correctionnel de Béziers au sujet d'un article que j'avais écrit début juillet 2011 sur mon blog !

* Une audience a eu lieu le 14 novembre 2011 à l'issue de laquelle la mairie doit consigner une somme de 1 500 € pour pouvoir poursuivre l'affaire.

* A ce jour on en est donc à 2 400 €.

* En début de mandat, la mairie a signé un contrat forfaitaire avec un cabinet d'avocats de Perpignan pour la défense de ses intérêts. Pourquoi alors prendre un avocat de Béziers que les contribuables paieront en plus ?


Je tiens à rappeler que dans l'affaire concernant les tags injurieux à l'encontre du maire, celui-ci avait réglé une facture de 7 000€ HT payée par le contribuable au détective privé chargé de retrouver l'auteur. Cette décision ne faisant pas partie de ses prérogatives d'après l'article L.2122-22 des collectivités locales, payer un détective privé avec l'argent du contribuable ne serait-il pas abusif ? La dépense de la somme de 7 000€ n'aura servi à rien puisque l'auteur cours toujours.


V. U. / Michel G A R C I A

Les commentaires sont fermés.