Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 décembre 2011

LA CHANDELEUR EN DECEMBRE !

Sans être Nostradamus j'avais prédis que les élus de la majorité se feraient retourner comme des crêpes et voteraient en faveur du budget présenté par le tandem Barsalougalonnien, ce fut donc sans surprise que ma prédiction s'est réalisée. Lundi 19 décembre 2012 le conseil municipal a adopté le budget par 20 voix pour ( dont celle inexplicable de A.M RANC) et 2 voix contre, celle de JP GUITARD et la mienne. Je suis surpris que Mme RANC qui a été élue de nombreuses années à la mairie se ralie à l'obscurantisme Galonnien alors qu'elle ne peut ignorer comment se prépare un budget : les élus doivent avoir toutes les informations nécessaires pour leur permettre de voter les budgets en connaissance de cause.

Quand aux élus de l'opposition, seul M. GUITARD rempli son rôle à assister au conseil municipal, les autres pratiquant la politique de la chaise vide : " courage fuyons ". Je ne saurais trop leur rappeler qu'ils représentent de nombreux villeneuvois qui n'accordaient aucune confiance à l'équipe GALONNIER. A ce titre ils se doivent d'être présents aux conseils municipaux et de défendre le point de vue de leurs électeurs. De plus leur présence agirait comme un garde-fou.

Pour ma part, fidèle à mes engagements j'ai voté contre ce budget puisque je n'avais pas les éléments objectifs me permettant de l'analyser. Ce n'est pas la distribution à quelques minutes du vote d'un exemplaire du budget détaillé qui m'aurait fait changer d'avis : un budget ça s'étudie car cela engage les finances des villeneuvois , que l'on soit de la majorité, de l'opposition ou en dissidence.

En revanche j'ai accepté de signer le document qui est transmis à la sous-Préfecture car je ne voulais pas, alors que javais déjà voté contre ce budget pénaliser son exécution . Le budget a été présenté :" Grâce à une gestion rigoureuse , nous pouvons poursuivre notre politique d'investissement malgré les difficultés du moment ", cette phrase générique, des milliers de maires l'ont ou vont la prononcer durant cette période de vote du budget primitif des communes et collectivités , mais, développer un village peut se faire devant une crise internationale qui hypothèque l'avenir, soit à la mode Barsalougalonniène : investir des sommes colossales parce qu'à 2 ans des élections il faut vite vite en mettre plein les yeux, soit à la mode raisonnée : investir avec l'argent dont on dispose ou en tous cas de manière raisonnable, une piscine n'est pas un élément de première nécessité. Cette seconde optique est en tous cas la mienne !

Ce serait risible si ce n'était pas l'expression d'une ignorance et d'une incompétence : ce n'est pas le Maire ( qui pourtant est censé préparer le budget ) qui répond aux questions qu'on lui pose sur le budget mais son collaborateur de cabinet. Autant je comprends la présence et l'intervention de la DGS ou d'un fonctionnaire dont c'est la spécialité qui assisterait ponctuellement le maire pour des questions précises, autant je ne comprends pas la prise de parole quasi-systématique d'un collaborateur de cabinet qui n'a aucune légitimité lors des conseils municipaux. La mission du " Dircab " est limité aux conseils politiques donnés au maire, il n'est à ce titre pas un technicien. Ses interventions doivent être consommées avec modération !


V. U. / Michel G A R C I A

Commentaires

Je pense que les élus n'ont qu'une peur c'est de se voir enlever leur délégation et leurs indemnités d'élus, surtout après ce qui vous est arrivé à vous, Michel Garcia. Merci quand même pour votre blog au moins grâce à vous on est un peu au courant de ce qui se passe, même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous. Et pour reprendre une certaine pulicité, à la mairie maintenant c'est "jamais sans mon Dircab"

Écrit par : RAYMOND | 21 décembre 2011

Votre analyse sur la peur panique des élus de la majorité est pertinente et je dois dire que je suis d'accord avec vous.

Vous me donnez l'occasion de rappeler que ce blog je l'ai créé pour informer les villeneuvois qui sont privés de communication officielle qu'attendaient les Villeneuvoises et villeneuvois dès notre arrivée aux affaires de la commune.

Vous me permettez par votre commentaire de rappeler aussi par la même occasion que la délégation que m'avait confiée le maire n'était autre que la communication et l'information.

Ce rôle que j'ai su tenir, jusqu'à la suppression par le Conseil, de ma délégation, je le continu sous un autre aspect puisque je n'ai d'ordre à recevoir de personne au risque d'être traduit en justice par le maire qui me pourchasse pour crime de lèse majesté lors d'un vote sur lequel je n'étais pas en accord avec son point de vue concernant la CABM. Celui-ci n'a pas supporté la contradiction allant même jusqu'à dire que j'aurai dut créer ma propre liste, après m'avoir persuadé de le rejoindre sur la sienne, pour plus tard se débarrasser de moi à la première occasion venue !

Vous dites ne pas toujours être d'accord avec moi, mais croyez moi se serait trop vous demander, car comment cela serait-il possible, nul ne peut faire l'unanimité, ni qui que ce soit d'ailleurs !

Vous avez constaté comme beaucoup d'autres aussi, que la patte du Dircab laisse son empreinte partout où le maire va, elle est d'ailleurs plus lisible que la sienne !

Écrit par : Michel Garcia | 21 décembre 2011

Il est étonnant que ce soit le dircab qui présente le budget et non le maire ou le dgs.
Mais à villeneuve tout est possible.

Écrit par : Christian Bon | 21 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.