Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 février 2012

INCIVILITES PERSISTANTES

Une question récurrente se pose à Villeneuve : pourquoi une bande de chenapans et garnements connus des services de police et services municipaux persistent dans l'incivilité sans que cela ne gène le moins du monde le Maire et ses adjoints? Comment peut-on ignorer ces nuisances rapportées maintes fois aux oreilles du 1er Magistrat, garant de la sécurité et du bien être de ses administrés, sans que cela ne semble le motiver pour autant?

Des traces de flammes relevées sur la porte du local des pétanqueurs dans l'enceinte de la salle des fêtes prouvent le peu de craintes quont ces jeunes désoeuvrés à l'égard de notre police et de l'autorité! Des dégradations ont été relevées sur les carreaux de la mairie et de l'oeuvre d'art à l'angle des rues Rouvier et Germaine Bousquet. Ces petits cons vont même jusqu'à souiller les bancs et bornes carrées sur lesquelles les gens s'assoient habituellement!

Il existe ce que l'on appelle " le rappel à l'ordre ", les Maires peuvent signer une convention leur donnant le pouvoir de rappeler à l'ordre celles et ceux qui se rendraient coupables d'incivilités qui ne relèvent pas de la justice pénale, mais qui vous " pourrissent la vie ". Une loi existe depuis 2007 et le leur permet. Les Maires avec les procureurs peuvent l'appliquer!

A mi-chemin entre la prévention et la répression, le Maire ou son représentant pourrait convoquer l'auteur d'une incivilité ( avec ou sans ses parents selon qu'il est mineur ou pas ) " pour procéder à une admonestation qui ferait l'objet d'un compte rendu transmis au parquet ". Cette mesure viserait le tapage, les attitudes agressives, le défaut de casque sur le scooter, les dégradations, " tout ce qui rend la vie difficile sur le secteur public, sans appeler de réponse pénale ". Le procureur serait avisé si un fauteur de troubles ne se présentait pas à une convocation de la mairie ou s'il récidive après rappel à l'ordre.

Ces mesures concernant ce genre de convention, je les ai rapportées sur mon blog à la page 63 en date du 25 novembre 2010, pour plus de précisions le consulter afin d'en apprécier la finalité. Cette convention que je trouve intéressante et facilement applicable après communication à la population, serait, je suis sûr, la solution aux problèmes actuels concernant les incivilités que la municipalité ne semble pas capable de maîtriser.

Mais enfin qu'attendent-ils? J'entend la grogne monter lentement certes, mais je crains que des gens exaspérés ne commettent des exactions à force de supporter ces incivilités récurrentes car ils ont l'impression qu'eux seuls peuvent changer les choses! De grâce, agissez, ce n'est pas si compliqué, d'autres communes ont déjà signé il y a plusieurs années ce type de convention!


V. U. / Michel G A R C I A

26 février 2012

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

RD612 - AMENAGEMENT AU DROIT DU PR 64

CARREFOUR DE LA MONTAGNETTE

VILLENEUVE-LES-BEZIERS


IDENTIFICATION DU POUVOIR ADJUDICATEUR/DE L'ENTITE ADJUDICATRICE

- Conseil Général de l'Hérault

OBJET DU MARCHE

- RD612 Aménagement au droit du PR64 - carrefour de la Montagnette à Villeneuve-lès-Béziers.
L'avis concerne : un marché public.

CARACTERISTIQUES PRINCIPALES:

Couche de forme : 5 800 m3 - Remblais : 5 000 m3 - GB 0/20 classe3 : 2 750 m3 et 1 000 t en reprofilage - BBSG 0/10 : 2 300 m3 - DBA : 1 000 ml - Mur de soutènement : 220 ml. Marché ordinaire unique.

Conditions particulières : le marché débutera à compter de la date fixée par l'ordre de service pour une durée de 7 mois.

Le muret de séparation des voies et la suppression des feux de la Montagnette ne devrait plus beaucoup tarder. Ils entraîneront avec eux une multitude de désagréments pour les Villeneuvois uniquement, puisque concernés en premier chef. Le Maire, sa majorité et le Conseil Général semblent s'en foutre royalement car aucun effort de leur part n'a été engagé afin de limiter les nuisances qu'occasionnera cette modification. D'ici que l'on ai un pont enjambant la RD612 qui deviendra une 2 x2 voies, les riverains, les commerçants- artisans et les villeneuvois dans leur ensemble devront passer par le rond-point de la Méditerranée pour se rendre aux autoroute et au nord-est de l'Agglo! Bonjour les bouchons!


V. U. / Midi-Libre / Michel G A R C I A

25 février 2012

SALLE PIERRE PAUL RIQUET - SALLE DES FÊTES

Nous pouvons constater l'avancement des travaux de bardage de la façade de la salle Pierre Paul Riquet restée un temps à l'arrêt. Ces travaux vont bon train maintenant et je pense que nous en verrons la fin dans un mois ou deux, enfin je l'espère! Six mois de retard environ me semblent inexcusables, quels types de problèmes ont pu à ce point retarder cette restauration?

Enfin, nous pourrons bientôt apprécier l'étude et le travail imaginé par le jeune architecte initiateur de cette réalisation! La salle commence à vraiment ressembler à une grosse péniche échouée sur berge comme imaginée par le concepteur de ce projet initialement prévu par Michel Solans.

La salle des fêtes Gérard Saumade laisse à désirer, notamment au niveau de la propreté et du laissé aller qui règne ces temps-ci. Les panneaux signalant les jeux de ballons interdits ne semblent avoir aucun effet. Durant ces vacances, une bande d'adolescents ne trouve mieux à faire que de taper le ballon sur ses façades, détériorant sciemment les luminaires et enseignes fixés dessus.

Les abords entourant la façade principale sont jonchés de mégots, cannettes et autre, laissant supposer que son entretien est délaissé depuis quelques jours. Les portails qui habituellement sont fermés par le gardien à 18 heures, ne le sont pas quelques fois aux environs de 18h30 et ces ados sont encore à l'intérieur. Je me suis dit qu'il y avait certainement une raison à tout ce désordre inhabituel, car je peux confirmer que le gardien responsable de l'entretien des espaces verts, du nettoyage de la salle des fêtes et ses abords, de l'ouverture et de la fermeture des portes des cimetières vieux et neuf ainsi que du parc Dardé est irréprochable au niveau de ses obligations quelques peu démesurées.

Cet employé efficace et volontaire comme pas deux est tout simplement en congés! Devant tout ces désordres et le manque de respect des règles et des interdits on s'aperçoit vite quand il n'est pas là, et cela se voit vraiment! On pourra le constater dès qu'il aura repris son travail!


V. U. / Michel G A R C I A

23 février 2012

TRAVAUX DE LA RUE JEAN LAURES.

Je me suis rendu sur le chantier de réfection de la rue Jean Laurès afin de me rendre compte de l'avancement des travaux qui semblent s'attarder et s'immobiliser depuis quelque temps. Quelques jours au paravent j'avais rencontré une amie qui réside dans cette rue et qui se rendait en mairie se plaindre de quelques disfonctionnements et anomalies concernant notamment la hauteur du trottoir par rapport aux seuils des portes de certaines maisons.

La largeur réduite de la voie semble poser des problèmes et quelques inquiétudes aux riverains mécontents de son tracé qui, il est vrai, surprend les villeneuvois nombreux qui s'y rendent pour le constater. Pourquoi nous a-t-on autant réduit la chaussée que les camions auront des difficultés à y circuler? Nos élus, le Maire en tête n'ont-ils pas trouvé que cette rue était trop rétrécie en consultant les plans avant travaux? Ce genre de question revient sur le tapis dès que l'on parle de ces travaux de réfection de la rue Jean Laurès.

Aux dernières nouvelles, une réunion de chantier aura lieu sur place lundi matin 27 février en présence de l'adjoint aux travaux et responsables du chantier, les riverains y sont invité.

Personnellement, pour m'y être rendu et y avoir circulé en voiture je n'ai pas eu la sensation de rétrécissement tant contesté et je pense même qu'un poids lourd peu aisément aller du boulevard de la République à la rue du canal. Par contre, en arpentant la rue on peut douter de la hauteur excessive des trottoirs comme certains riverains le laissent supposer. Quelques seuils de portes semblent se retrouver au dessous du trottoir, je n'ai pas fait suivre mon niveau, et pourrait n'être qu'un effet d'optique. D'autres se retrouvent avec des seuils de porte de garage quelque peu inclinés, en tous cas plus prononcés qu'avant mais leur accès ne semble pas insurmontable.

Quoi qu'il en soit, je pense que contrairement aux riverains inquiets pour l'accessibilité et la circulation dans leur rue, l'avancement des travaux qui semble traîner un peu, trouble quelque peu leur imagination.


V. U. / Michel G A R C I A

00:42 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

18 février 2012

LETTRE AU MAIRE ET A SA MAJORITE.

Lors de la séance du Conseil municipal du 16 février 2012 où peu de questions suscitèrent de l'intérêt, le final nous fit découvrir une fois de plus le véritable visage du Maire et de ses équipiers. Il prouva encore une fois que l'intérêt personnel primait sur l'intérêt général concernant le retrait de délégation de sa belle fille lui faisant payer les différents qui l'opposent à la mère de cette jeune conseillère. Comment pourrait-on interpréter une telle décision autrement qu'un règlement de compte familial ?

A la place de Sophie j'aurai fait parvenir une lettre à chaque conseiller et dès le début de séance du dernier Conseil municipal j' aurais lu l'intégralité du texte qui aurait été celui-ci :

" Jean Paul, depuis notre élection, alors que tu m'avais demandé d'être sur la liste " Vivre Villeneuve Autrement ", j'ai toujours respecté tes choix et décisions. J'ai toujours été partie intégrante de l'équipe et j'ai toujours suivi la ligne tracée par notre majorité sans aucune hésitation! J'ai voté les délibérations comme toute l'équipe de la majorité dont je me considère encore. Je n'ai jamais mélangé notre vie privée avec ma vie publique. Je t'ai toujours soutenu.

Mais pourtant quelque chose m'échappe, pour quel motif réel me retires-tu la délégation que tu avais tant souhaité pour moi au début de notre mandat?

Le manque d'assiduité est le prétexte que tu invoques pour me retirer ma délégation et l'indemnité qui en découle, mais je ne crois absolument pas à ta version. Je pencherais plutôt pour une mauvaise humeur passagère due à tes problèmes personnels! Il est désolant et exagéré d'en arriver là, J'ai relevé le nombre de fois où je me suis trouvée dans l'impossibilité d'assister aux séances du Conseil municipal et je peux dire que coté assiduité je n'ai rien à me reprocher et toi non plus d'ailleurs! D'autres conseillers sont régulièrement absents et le fait de donner procuration ne les dédouane pas de leurs obligations. Je ne pense pas que la délégation jeunesse soit en péril. Les employés qui mettent en application nos directives font très bien leur boulot. Tu ne m'as jamais donné de feuille de route précisant les domaines dans lesquels tu souhaitais que mon action porte. Ne m'en fais pas aujourd'hui le reproche!

J'estime ta décision extrême et imméritée. Car, pourquoi d'autres que moi ne subissent pas la même sanction sachant qu'ils s'investissent autant que moi...? Je trouve les raisons invoqués infondées!

Vous, les élus majoritaires, dissident ou opposants, reconnaissez que cette sanction est injustifiée puisque je n'ai nullement trahi ni blâmé notre majorité que j'ai toujours soutenue. Je vous demande de ne pas me considérer comme dissidente. Je suis au service des villeneuvoises et villeneuvois, au sein de la majorité municipale.

Si ta décision visait à écarter une fois de plus ceux qui t'ont soutenu et servi loyalement, si elle visait à me faire démissionner de ma fonction de conseillère municipale, elle a échouée. Je sais faire la part des choses. Tu sembles oublier ou ignorer que si tu perds quatre élus majoritaires, on retournerait aux urnes! Ton attitude fait prendre de grands risques à la majorité municipale!

Si ta décision est une vengeance déguisée adressée à ta femme, elle est d'une bassesse indigne! La vie privée doit toujours et en toutes circonstances rester privée!

J'allais oublier, la conseillère déléguée aux commerçants n'est connue d'aucun d'entre eux, c'est ce qui ressort d'une enquête réalisée par un conseiller municipal devenu dissident suite aux retrait de ses quatre délégations, une municipale et trois extra municipales dont une communautaire. Autant dire qu'à cette conseillère le travail municipal lui court après!

Que dire aussi d'un autre conseiller de la majorité qui n'assiste même pas à la moitié des séances du Conseil, étant constamment en voyages d'affaires. D'autres encore annoncent clairement s'en foutre pourvu qu'ils perçoivent leur indemnité de fonction que la majorité d'entre eux sont loin d'assumer correctement! Que penser aussi de ces élus qui donnent procuration à la moindre occasion considérant que l'on peut faire sans eux du moment que l'opposition est absente quasiment à toutes les séances!

Merci de votre écoute ".

Voilà la lettre que j'aurais lue si j'avais été à la place de cette petite que ses " amis " ont dégoûté à jamais de la politique locale, à leur place je ne serais pas fier, quelle tristesse, quel dégoût! Je dirais même pour aller plus loin que c'est dégueulasse et que c'est à vomir, jamais on ne sera allé aussi loin, la connerie humaine est la seule approche que l'on puisse avoir de l'infini!

Aux questions diverses, Sophie BLANC interpella son parrain de maire lui reprochant son retrait de délégation, celui-ci ne trouva rien de mieux que de la renvoyer dans les cordes en proposant le verre de l'amitié à l'assistance pour fêter la naissance de son petit fils. Il fit encore preuve d'un cynisme et d'un manque de respect envers les conseillers, la privant de l'expression due en séance du Conseil municipal.


V. U. / Michel G A R C I A