Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 mars 2012

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MARS 2012

Questions : 1/2/3/4/5 FINANCES


Conformément aux obligations réglementaires, Madame l'adjointe aux finances donne lecture du Compte de Gestion 2011 - mairie, du Compte Administratif 2011 - mairie, du Compte de Gestion Ordures Ménagères et du Compte Administratif O.M. ainsi que d'une décision modificative pour le budget mairie. Lors du vote du Compte Administratif mairie et celui des Ordures Ménagères Monsieur le Maire quitte la salle et ne participe pas à la délibération du Conseil, il est remplacé par M. SOL en qualité de Président.

Monsieur GARCIA après avoir entendu l'exposé présenté par l'élue déléguée aux finances demande pourquoi de telles sommes sont versées par la Commune au bénéfice du CCAS et de l'EHPAD ? Il se livre à un historique de l'état comptable de 2009 à 2011 et affirme que la commune s'appauvrit et que Monsieur le Maire est le " Lucky Luke des finances, dépensant plus vite que son ombre ", il demande où est passée la maîtrise de fonctionnement prônée par la liste élue en 2008 ? Il évoque également l'augmentation constante de la Dotation Globale de Fonctionnement. Monsieur GARCIA estime que le Débat d'Orientation Budgétaire présenté lors d'un Conseil municipal précédent n'était que de la poudre aux yeux et qu'il ne votera pas le Compte Administratif.

Monsieur le Maire lui répond qu'il y a de nombreuses erreurs dans ce qu'il vient d'être dit par Monsieur GARCIA mais ne souhaite pas entrer dans la polémique stérile dans laquelle on souhaite l'entraîner.

Je tiens à rajouter que s'il y a de nombreuses erreurs dans mon tableau d'analyse, comme dit le Maire, elles ne peuvent venir que des comptes pollués qu'il communique sur les budgets consécutifs mis à la disposition des conseillers municipaux depuis 2008 !!!

J'avais lors du vote du budget interpellé les élus sur le fait que le Maire demandait le vote d'un budget dont nous n'avions pu voir le détail. J'avais soupçonné quelques irrégularités et j'avais appelé les élus à voter contre le budget ainsi présenté. Sans être un as de la finance je rappelle que j'ai géré une entreprise durant 23 ans et que seule la maladie m'a obligé à arrêter. Je n'aurai pas tenu 23 ans si j'avais été une branquignole en matière financière.

LE BUDGET DE LA COMMUNE EPINGLE PAR LA SOUS-PREFECTURE

Mon flair, une fois encore, m'avait mis sur la piste de ce qui s'est avéré : les comptes de la commune étaient mal ficelés. J'en veux pour preuve le courrier qu'a adressé le sous-Préfet au Maire dans lequel il dit, je cite :

- " Dans le cadre de la mission de contrôle budgétaire qui m'est impartie, vous m'avez transmis le 29 décembre 2011 le budget 2012 voté per le conseil d'administration le 22 décembre 2011 qui appelle de ma part les observations suivantes :

- crédits votés aux articles 021 et 023 non identiques.
- inscription d'une subvention de 300 000 € en recettes au compte 7474 alors que la dépense inscrite au compte 657 sur le budget principal de la commune voté le 19 décembre 2011 s'élève à seulement 18 200 €.

Au vu de ces observations qui précèdent, je vous demande de bien vouloir procéder aux rectifications budgétaires qui s'imposent et me transmettre les documents correspondants dans les meilleurs délais ".
Signé Nicolas de MAISTRE, sous-Préfet de Béziers.

REPONSE DE J.P. GALONNIER : ( s'adressant au sous-Préfet )

Je soussigné Jean Paul GALONNIER, Maire de VILLENEUVE-LES-BEZIERS,

Certifie que lors du résultat de clôture 2011 et du vote du compte administratif 2011 du budget communal, une décision modificative au budget 2012 sera prise pour réajuster la ligne budgétaire concernant la subvention aux CCAS ( compte 657362 ).
Signé le Maire J.P. GALONNIER.

Cela veut dire que le budget était fait de façon illégale, ce qui pose la question soit de la compétence de son auteur, soit, et je n'ose le croire d'une quelconque filouterie.

Monsieur le Maire, à vouloir passer votre temps à savoir comment je peux comprendre les méandres de la politique ou des finances, à passer votre temps à chercher quelles pourraient être les personnes auprès desquelles je pourrais vérifier ma compréhension des rares informations que vous nous distillez, vous en avez oublié l'essentiel, faire ce pourquoi les électeurs vous ont mis en place : votre fonction de " Maire gestionnaire en bon père de famille du porte-monnaie de la ménagère Villeneuvoise " !!!

Je tiens à disposition de ceux qui mettraient ma parole en doute le courrier que le sous-Préfet à écrit au Maire le 3 janvier 2012. Je suis " surpris " que le Conseil municipal n'en ai pas été informé lors de la dernière séance du 22 mars 2012 puisque l'on a voté les Comptes de Gestion et Administratifs de la commune



V. U. / Michel G A R C I A

Commentaires

quand ca commence comme cela, la mise sous tutelle n est pas loin! nous en avons eu l exemple en AGDE!

Écrit par : les villeneuvois en colere | 30 mars 2012

La ville d'Agde n'a, à ma connaissance, jamais été sous tutelle, vous devez confondre avec Pont-Saint Esprit du temps ou Gilbert BAUMET était son maire. La ville évita la mise sous tutelle alors que l'endettement était de plus de 2 300 € par habitant.

Écrit par : Michel Garcia | 30 mars 2012

Oui,la ville d Agde a bien été sous tutelle. c est Jacques Amiel qui a été chargé de cette mission et à l 'époque il travaillait avec un certain Barsalou.....

Écrit par : regis garcin | 30 mars 2012

Ce devait être alors sous la gestion de Régis PASSERIEUX, puisqu'à ma connaissance depuis 2001 Gilles d'ETTORE a géré la ville d'Agde sans discontinuer.

Écrit par : Michel Garcia | 30 mars 2012

Je confirme la version de Régis, c'est bien du temps de Passerieux que la ville d'Agde a été mis sous tutelle.

Écrit par : Dubut Gérard | 30 mars 2012

vous n y etes pas du tout, la mise sous tutelle d agde a ete etabli en 2002 et depuis sous surveillance , tout les bons de cde doivent etre vises par le percepteur......

Écrit par : les villeneuvois en colere | 31 mars 2012

Les commentaires sont fermés.