Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 avril 2012

PIECES D'IDENTITE

Dimanche 22 avril 2012, lors de l'élection présidentielle étant " assesseur titulaire " au bureau de vote n°2 ( écoles primaires ) j'ai assisté à des excès de zèle de la part des élus majoritaires concernant la procédure de vote aux dépends de Villeneuvois de souche connus de tous. Excès de zèle perpétrés sur des personnes qui, dégoûtées ne sont pas revenues devant l'urne.

Le matin un électeur, colistier de l'équipe Galonnier, accompagné de sa femme connus par tous dans le bureau de vote s'est vu renvoyé chez lui récupérer une pièce d'identité. J'ai tenu à ce qu'ils votent malgré tout, " la carte d'électeur et une pièce d'identité sont obligatoires pour pouvoir voter dans les communes de plus de 3 500 habitants, c'est la loi " m'a-t-on répondu ! Ils sont donc repartis déçus et quelque peu émoussés, elle, jurant qu'elle ne reviendrait pas ! Plus tard dans l'après-midi ce couple en question reviens tout fier de présenter à l'accueil la pièce d'identité qui allait leur permettre enfin de faire leur devoir de citoyen. Là, je n'en suis pas revenu, on leur prit leur carte d'électeur afin de contrôler s'ils étaient bien inscrits dans ce bureau de vote et de ce pas sans même prendre le temps de vérifier leur identité on les dirigea jusqu'à l'urne à mon grand étonnement ! Excès de zèle vous disais-je !!! On m'a même demandé une pièce d'identité, comme si il pouvait y avoir confusion, j'étais devenu un inconnu dans mon bureau de vote où je fus désigné pour représenter " La France Forte ".

On avait le matin renvoyé ce couple sans qu'il soit autorisé à voter pour non présentation de pièce d'identité alors que plus tard ces papiers en main on n'en vérifie pas l'authenticité et leur permette de voter. tout ceci s'apparente à de la démagogie et à de l'excès de pouvoir et de zèle. Dans les deux autres bureaux, il a été permis à plusieurs vieilles personnes connues de tous d'effectuer leur devoir civique et je tiens à signaler mon appréciation quand au bon sens de ces bureaux de vote, mairie et club house des Gloriettes. Espérons que lors du deuxième tour des élections présidentielles un consensus sera trouvé afin d'éviter tout excès de zèle de la part des membres des bureaux de vote.


V. U. / Michel G A R5 C I A

21 avril 2012

QUAND LES FONCTIONNAIRES DERANGENT

Que se passe-t-il à la mairie de Villeneuve ? Pourquoi le Maire s'en prend-t-il au personnel communal de cette façon ?

1) LES EMPLOIS DE DIRECTION :
Les fonctionnaires placardisés sont remplacés par des employés en CDD.
- A la maison de retraite : Le maire-président a profité d'un arrêt de maladie de la directrice pour embaucher un nouveau directeur. La version officielle a été dans un premier temps le remplacement de la directrice pour le temps de sa maladie, puis dans un deuxième temps, la nécessité d'avoir recours à un directeur de catégorie supérieure conformément à la réglementation. Un appel à candidature pour un fonctionnaire soi disant infructueux ( tiens ça me rappelle quelqu'un d'autre...) a permis de recruter le directeur remplaçant en contrat non fonctionnaire pour 3 ans. La directrice s'est vue, à son retour de maladie, nommée directrice administrative et s'est retrouvée, comme à ses débuts à la mairie dans les années 70, derrière le guichet.
- A la Mairie : La directrice générale des services a été petit à petit discréditée, placardisée, pour être à terme remplacée dans les faits par un collaborateur de cabinet dont la loi interdit qu'il dirige l'administration communale, pas plus qu'il n'est autorisé à prendre la parole en conseil municipal. Je n'en dirai pas plus sur ce recrutement en CDD de 3 ans car, comme j'ai porté l'affaire devant le Tribunal Administratif de Montpellier, je ne m'étendrai pas sur les conditions de nomination et de rémunération de cet agent dont j'attend toujours qu'il m'apporte la preuve qu'il est diplômé de Science Pô, comme il l'a affirmé dans son entretien avec le journaliste de Midi-Libre paru le 27 juin 2010. La DGS, plus haut fonctionnaire de la commune, recrutée à la fois pour ses compétences et sa connaissance de Villeneuve, a été remplacée par un non fonctionnaire recruté sur un emploi exclusivement politique et qui ne connais pas la commune.
Le remplacement de ces deux directrices fonctionnaires et compétentes par deux directeurs non fonctionnaires en CDD m'interroge sur la potentielle misogynie du Maire.

2) LA CARRIERE DES AGENTS COMMUNAUX :
Lorsque nous avons fait campagne pour les municipales de 2008, Jean Paul Galonnier, candidat, affirmait haut et fort que les employés de la mairie avaient été mal traités par la municipalité Solans.
- Les contrats des non fonctionnaires : Nous nous étions engagé à titulariser les CDD existants et prônions une gestion saine des effectifs communaux. En effet, les contrats en cours ont été petit à petit intégrés dans la fonction publique. Mais qu'en est-il des agents qui ont été embauchés par le maire actuel ? Certains ont été passés fonctionnaires au bout de quelques mois, d'autres au bout de plusieurs années. Mais il en reste certains, embauchés pourtant parmi les premiers, que l'on tient volontairement dans la précarité alors qu'on en est entièrement satisfait. Pourquoi ? pour quoi ? Pour pouvoir faire pression sur leur famille membre du conseil municipal qui sans cette pression, pourrait être tentée de rejoindre les rangs de l'opposition ? Je n'inclus pas dans ces cas le directeur de la maison de retraite et le collaborateur de cabinet, l'un parce qu'il est près de la retraite, l'autre parce que son contrat est par définition un CDD lié au mandat du maire ( si le maire saute, le collaborateur de cabinet saute aussi ).
- Les fonctionnaires : Leur carrière est liée à un statut qui, contrairement à ce que les gens pensent, ne les protège pas de l'arbitraire. Logiquement, le statut prévoit que les fonctionnaires augmentent dans leur carrière à intervalle régulier, c'est l'avancement d'échelon ( augmentation souvent minime de salaire ). Il prévoit également que le fonctionnaire puisse changer de grade ( on peut par exemple comparer avec le secteur privé entre manoeuvre, ouvrier, ouvrier qualifié et ouvrier spécialisé ) soit par l'ancienneté, soit en passant des concours ou examens. L'arbitraire c'est par exemple, d'attendre le temps maximum pour faire avancer d'échelon dont on est pourtant satisfait ou que l'on fasse augmenter rapidement ceux qui vous sont proches au détriment des autres. L'arbitraire, c'est de ne pas nommer au grade supérieur un agent qui peut y prétendre par l'ancienneté, par concours ou par examen alors que cet agent donne satisfaction. L'arbitraire c'est de nommer au grade supérieur un agent qui a fait l'objet de sanctions disciplinaires alors qu'on ne nomme pas un agent qui ne fait pas de vague... Ce sont des exemples mais si l'on creuse, on en retrouve pourtant dans la gestion du personnel fonctionnaire à Villeneuve-lès-Béziers. Le personnel non fonctionnaire serait-il plus considéré par le maire que le personnel fonctionnaire ? Il suffit de regarder la rémunération des deux directeurs non fonctionnaires pour se poser la question. Pour moi, tous les les employés devraient être traités de la même manière et sans exception !!!

3) LES ACQUIS SOCIAUX :
- La prime de fin d'année : Dans beaucoup de mairies, c'est le cas à la mairie de Béziers, le personnel perçoit un 13ème mois. Dans de nombreuses entreprises privées, il en est de même, parfois, certaines versent un 14ème et un 15ème mois. A Villeneuve, le personnel reçoit une prime de fin d'année qui, si elle était donnée à 100% correspondrait à un 13ème mois. Messieurs MATTIA et André PALMADE, maires de Villeneuve donnaient 100% de cette prime au personnel. En 2008, quand nous avons été élus, nous avons pris la décision de verser cette prime à 100%. En 2010, après l'arrivée du collaborateur de cabinet, cette prime a été réduite pour les agents qui avaient eu la malchance d'être malade pendant plus de 15 jours. C'est ainsi que des agents qui avaient eu des accidents de travail ou des opérations graves, en plus du fait d'avoir à faire face à des ennuis de santé les empêchant de travailler et éventuellement de faire des heures supplémentaires améliorant la vie de leur famille, se retrouvaient en fin d'année avec une prime réduite. Si monsieur le maire avait eu un doute sur la réalité de la maladie de ses agents, il pouvait les faire contrôler, les tire aux flancs démasqués auraient été sanctionnés, mais les employés vraiment malades n'auraient pas payé pour les autres. Cela me paraît discriminatoire et de l'ordre d'une sanction déguisée de s'en prendre aux finances des agents malades !!!
- Les primes mensuelles : Certains agents perçoivent ( cela existe également dans le privé ) des primes mensuelles. Ces primes sont attribuées en fonction de grades, de responsabilité ou de travail particuliers. De tout temps et jusqu'à fin 2011, ces primes ont été versées même lorsque l'agent se trouvait en arrêt maladie. C'est un acquis social que le maire souhaite retirer. Il veut enlever aux employés qui seraient en maladie, leurs primes mensuelles. Après la prime de fin d'année, ce sont les primes mensuelles qui sont attaquées. C'est condamner les employés à une double peine en cas de maladie. N'est-ce pas là discriminatoire et le reflet d'une nouvelle sanction déguisée ?

La majorité des agents municipaux ont un très petit salaire, leur enlever le peu d'acquis sociaux qu'ils possèdent ne relève pas d'une gestion saine des ressources humaines. Comment des élus qui se prétendent de gauche, syndicalistes pour certains, acceptent-ils que l'on s'en prenne de cette manière à des ouvriers ?
Monsieur le Maire, vous qui voulez faire croire que vous êtes un maire social, proche de vos employés, si c'est ça être à gauche, vous comprendrez aisément que je sois fier d'être de droite !!!
Vous oubliez que vous êtes tous passés grâce au vote des employés communaux et de leur famille. A ce train vous préparez le résultat des prochaines municipales ! Certains préparent les cintres !!!


V. U. / Michel G A R C I A

18 avril 2012

DOSSIERS PRIORITAIRES DE LA MAJORITE.

A la question de la journaliste, posée sur Midi-Libre, concernant les dossiers prioritaires de l'équipe municipale, le Maire réponds sans état d'âme, je cite : " la révision générale du P.L.U en vue de créer des logements sociaux ". Il dit travailler sur le dossier de création de deux ZAC, à l'ouest, à coté de la Montagnette, et à l'est, de l'autre coté de la RD612A.
Alors là nous pouvons voir la vitesse à laquelle évoluent les dossiers, quatre ans et toujours pas de résultats, bravo quelle efficacité messieurs les adjoints à l'urbanisme et au travaux !

Je rappelle au passage que les Zones d'Activités Commerciales sont de la compétence Agglo depuis 2002 et que donc nous ne maîtrisons pas ces dossiers.
Le développement économique, l'aménagement des Parcs d'Activité : Les Portes de Sauvian, la Méridienne, Eco Technoparc de Mazeran, soutien et accueil des porteurs de projets : Pépinière d' Entreprise sont accompagnés par l'Agglo.
La ZAC Font-vive à Sauvian va accroître la population de 30% dans les 10 ans à venir. De plus, la Production de logements sociaux et la Réhabilitation de l'habitat ainsi que le renouvellement urbain fait partie de la compétence Agglo.

Nous apprenons que les " bisbilles avec l'Agglo qui ont découlé de son opposition à la taxe Agglo sont finies ", en fait il s'était lancé dans une opposition de groupe composée des trois maires du Sud ( Villeneuve-Sérignan-Valras ) menant une fronde contre le Président de la CABM orchestrée semblerait-il par un ancien maire. Il espère, dit-il que notre commune ne sera pas oubliée, comment le serait-elle puisque les deux ZAC prévues seront aménagées grâce à la participation financière de l'Agglo !


V. U. / Michel G A R C I A

16 avril 2012

LES 5ème FLORALIES

Cette cinquième édition des Floralies a été au delà des espérances si l'on se réfère à l'affluence constatée sur la place Michel Solans par une belle journée de printemps. Yvette Bousquet, l'organisatrice de cet évènement reconnu maintenant dans le Bitterois et au delà, peut se réjouir d'une telle réussite. Durant plusieurs mois elle se charge de l'embellissement du village espérant que le fleurissement imaginé par elle nous permettra d'avoir une deuxième fleur dans le cadre des villages fleuris. L'adjointe à l'environnement brille, si l'on puis dire, par son incompétence quand à la moindre animation puisqu'elle n'est en rien investie dans l'organisation de l'évènement en question.

Ainsi donc, suite aux commentaires parus sur le blog d'information Villeneuve Environnement qui se contredisaient au sujet de la première édition en temps que nouvelle animation, " Les Floralies " ont bien 5 ans ! Que le temps passe vite, nous étions en avril 2008, un mois après notre élection !



V. U. / Michel G A R C I A

15 avril 2012

LE VILLENEUVOIS EST UN HOMME AU GRAND COEUR, EXCEPTE LE MAIRE !!!



Le titre qu'a choisi le Maire, le vendredi 13 avril dans les colonnes du journal Midi-Libre m'a fait réagir et a fait ressortir en moi tout un tas de souvenirs proches liés à son auteur. Quand il dit : je cite " le Villeneuvois est un homme qui a du coeur, je suis en partie d'accord avec lui, mais de là à généraliser il ne faut tout de même pas exagérer.

Quand je pense au nombre important de personnes me relatant le comportement du Maire et ses adjoints concernant les décisions abusives prises à leur encontre, je suis stupéfait. S'il en est un qui manque de coeur contrairement aux Villeneuvois c'est sans aucun doute notre maire. Le comparaîtrait-on à un animal à sang froid que cela ne m'étonnerais aucunement vu sa froideur légendaire et sa façon bien connu de se débiner en refusant de rencontrer ses administrés. Non J.P GALONNIER n'est pas un homme au grand coeur, cela se saurait !!!



V.U. / Michel G A R C I A

22:43 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |