Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 mai 2012

INTEROGATIONS ET CURIOSITE

HABITUELLEMENT...

Habituellement, quand on porte plainte auprès des tribunaux, c'est qu'on a des éléments importants qui permettent logiquement de penser que l'on va gagner contre son adversaire.
Habituellement, quand on porte plainte devant les tribunaux, et quand on est sûr de son fait, on met tous les moyens pour obtenir un jugement dont on fera état pour démontrer que l'on est victime et que son adversaire est le vilain monsieur qui vous a fait du tort.
Habituellement, quand on porte plainte devant les tribunaux, on est pressé de voir la justice rendue et c'est à cause de cela que l'on trouve toujours qu'elle est trop lente.

...SAUF A VILLENEUVE.

Souvenez vous. Dans mon blog que vous lisez assidument depuis de nombreux mois, j'avais relaté des faits qui s'étaient déroulés sur la place de la Révolution début juillet 2011 et dont j'avais été informé par des personnes présentes sur les lieux au moment des faits et notamment par un conseiller municipal membre du CCAS et la propriétaire du restaurant " Les enfants terribles ". Ces faits concernaient des jeunes gens qui n'étaient pas de Villeneuve et des Villeneuvois dont la plupart étaient membres du CCAS ou apparentés.
3 mois après cet article, à la veille du temps non couvert par la prescription, le maire/président du CCAS a estimé que mon article était injurieux et diffamatoire et a déposé plainte devant le Tribunal Correctionnel de Béziers.
Une audience s'est déroulée le lundi 14 novembre 2011, au cour de laquelle il a été demandé à la mairie de consigner avant fin décembre 2011, la somme de 1 500€.
Une audience a été fixée au 30 avril 2012 à 14h pour que cette affaire soit jugée.

COUP DE THEÂTRE LE 30 AVRIL 2012

Je me suis donc rendu le 30 avril à la convocation du Tribunal accompagné de mon avocat, dont je vous rappelle que je paie les honoraires de ma poche. Logiquement, je cherche des yeux Monsieur le Maire, en vain : celui qui m'accuse, sûr de son bon droit, ne s'est pas déplacé pour m'affronter. Seule son avocate est présente. Notre maire, votre maire n'a pas daigné se déplacer pour mettre à terre son adversaire. Certains pourraient dire étonnant, décevant diront d'autres, non juste Galonnien !
Notre affaire est appelée à la barre. Et là, coup de théâtre, j'apprends que la caution que devait verser la commune avant fin décembre, n'a pas été versée. Alors je m'interroge, pourquoi ? Certains pourraient craindre qu'il n'y ait pas dans les caisses l'argent nécessaire, d'autres diront qu'il s'agit d'une erreur des services municipaux, non juste Galonnien.
Le procès ne peut se dérouler car le maire/président du CCAS n'a pas versé la caution. Le juge lui donne donc un autre délai, jusqu'au 5 juillet pour, enfin, cautionner.
De ce fait, l'audience est reportée au 3 décembre 2012.

L'EXCEPTION VILLENEUVOISE

Si j'avais porté plainte, ce que j'aurai pu faire pour injures publiques contre le maire, il me tarderai que justice soit faite.
Surtout si j'avais porté plainte contre un dissident de ma majorité dont les articles du blog me portent grand tort pour la prochaine campagne en vue des élections municipales.. A Villeneuve, on porte plainte pour faire taire l'opposition ( mauvaise pioche, on ne fait pas taire la vérité ) et ensuite, on le prend à l'aise et on oublie de payer.
Légalement, faute de cautionnement, mon avocat aurait pu s'opposer à ce nouveau délai octroyé à la commune. Mais, je suis magnanime et je veux que la lumière soit faite sur cette histoire.
J'ai fais acte de journaliste local en rapportant des faits, il ne me souviens pas que le Canard Enchaîné ou Midilibre, que je n'ai pas la prétention d'égaler, soient déférés devant les tribunaux lorsqu'ils égratignent les élus.
Pour ma part, je n'ai égratigné personne, j'ai relaté des faits que je peux prouver.
Cela s'appelle l'exception de vérité.


V. U. / Michel G A R C I A

00:28 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

Commentaires

C est un cadeau fait à l accusateur. Pourquoi la caution n'a t elle pas été réglé ? Trop gentil Michel ...dans le cas contraire je ne pense pas que le chef de cabinet et où le maire auraient accepté. Enfin la punition tombera quand même ... Courage on est avec toi!

Écrit par : R.GARCIN | 15 mai 2012

dans la vie, certains sont des boeufs, d'autres des taureaux de combat. De par vos origines, monsieur garcia, vous faites partie de la seconde catégorie. A moins que vous ne soyez le torero, celui qui plante les banderillas ... à méditer

Écrit par : michel | 19 mai 2012

De toutes façons, il se rend ridicule ( A lui tout seul)
On commence a se demander s'il sait ou il en est ?
Il est arrivé le temps peut-etre ou il n'arrive plus a suivre?
On se doutait bien qu'il n'avait pas la carrure!
" Les piles se vident " Elles se vident... elles se vident ...

ET PLOUFFFFF !!! c'est vide!!!

Écrit par : villeneuvois | 27 mai 2012

Les commentaires sont fermés.