Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 juin 2012

INQUALIFIABLE !

Comment qualifier l'attitude du maire au conseil municipal du 31 mai 2012 ? Les mots qui me viennent à l'esprit sont très forts, trop pour que je les écrive. Je vous demande de juger vous mêmes, il vous viendra certainement les mêmes.

Quand j'ai pris la parole dans le dossier du retrait de l'emploi fonctionnel de la DGS, le maire s'est mis en colère et m'a une nouvelle fois dit que j'étais incapable d'écrire un mot. Cela j'en ai l'habitude, il nous le sort à tous les coups. Dans la mesure ou il a besoin de son collaborateur de cabinet pour lui écrire les siens, que je sois capable d'écrire mes textes le mets face à ses propres limites. Il croit s'élever en me rabaissant, cela me fait rire. Mais " à qui sait attendre, le temps ouvre les portes !" Je le laisse méditer sur ce proverbe chinois !

Qu'il se permette de mettre l'état de santé de son employée sur la place publique est plus que grave ! En disant que l'opération qu'elle a subie il y a un an ( je cite les mots exacts que le maire a prononcé ) " on en connaissait toujours ce que c'était au point de vue mécanique, on en connaissait pas les conséquences au point de vue psychologique et psychique ". Aujourd'hui j'ai l'impression que vous vous prenez pour un médecin ou pour un devin, mes craintes se confirment ! Elle est devenue pour vous " cette personne ", quelle tristesse, quand on sait tout ce quelle a fait pour vous, vous tous !

Que vous permettiez ensuite de dire en me regardant droit dans les yeux, que VOUS, vous avez toujours travaillé, payé ce que vous deviez, que vous étiez " content " de ne jamais avoir " vécu des régimes sociaux " et que vous n'aviez pas mis votre " entreprise au bord de la ... pour ne pas payer les cotisations ", c'est extrêmement grave monsieur le maire, oui très, très grave ! Vous me reprochez d'avoir arrêté mon activité professionnelle. Mais pour qui vous prenez-vous ? Si j'ai été dans l'obligation de cesser mon métier, c'est parce que j'ai été gravement malade et que ma santé ne m'a pas permis de travailler. Apparemment, monsieur le maire qui a travaillé toute sa vie avec des malades, ne les supporte pas. Les malades n'ont eu d'autre fonction que vous faire gagner votre vie, monsieur le kiné, vous leur devez le respect ! Je connais un conseillé municipal dont le père a du arrêter de travailler pour la même raison que moi qui appréciera vos propos à leur juste valeur ! Quand aux personnes qui vivent avec les régimes sociaux, elles en tireront les conséquences électorales qui s'imposeront. Elles n'ont pas les faveurs de leur maire, président du CCAS. Et non, mesdames et messieurs, il ne fait pas bon être en difficulté à Villeneuve !

Il faut aussi méditer sur : " Les marques du fouet disparaissent, celles des injures jamais ! Et " Point de jouvence qui dure dix ans ! "


Michel G A R C I A

Commentaires

He oui Mr. Garcia,

On élève le pigeon, puis il s'envole, et il nous chie dessus

( Proverbe Africain )

A mediter....

Écrit par : villeneuvois | 05 juin 2012

les mots qui le califient ne manquent pas ! nous n avons qu a les lire sous forme de tags dans tout le village !!jamais a ma connaissance un maire a genere autant de haine et de division ........

Écrit par : les villeneuvois en colere | 05 juin 2012

M. le maire a eu beaucoup de chance que la sécurité sociale rembourse chaque acte qu'il a pratiqué sur ses patients, sinon il aurait du faire comme vous et d'autres entrepreneurs, aller à la pêche aux clients et il aurait sans doute gagné moins d'argent et aurait eu un métier moins prestigieux, donc le système qu'il critique l'a fait vivre toute sa vie.Quant à son mépris vis à vis des autres, après tout kiné à son époque, ce n'était que Bac + 2 et sans concours, et en 1968, la bonne année pour les diplômes, il faut lui rappeler que chaque pierre est utile à un édifice, de la plus basse à la plus haute.

Écrit par : RAYMOND | 05 juin 2012

Les commentaires sont fermés.