Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 juin 2012

DESAFFECTATION ET DECLASSEMENT D'UN TERRAIN A USAGE D'ESPACE VERT ET RECLASSEMENT DANS LE DOMAINE PRIVE COMMUNAL



Lors du Conseil municipal du 31 mai 2012 la question n° 15 concernant cette proposition est présentée par M. SOL 1er adjoint délégué à l'urbanisme, il informe que la Commune est propriétaire d'un terrain à usage d'espace vert d'environ 999 m², cadastré section AX n° 91, appartenant au domaine public et affecté à l'usage du public, situé devant les habitations situées à l'angle des rues du Ponant et d'Occident et du Mail du Soleil.

Cet espace vert dispose d'une pompe de relevage qui doit être déposée pour pouvoir réaliser cette opération.

A plusieurs reprises, les riverains se sont plaints de nuisances dues à l'occupation par des individus notamment en soirée et la nuit et de dégradations régulières.

C'est pourquoi, la commune envisage la vente de cette parcelle d'une part, au titre de la sécurité et de la salubrité publiques et d'autre part, la cession du terrain permettrait la réalisation d'habitations permettant aux jeunes villeneuvois de se maintenir dans notre ville. Ce bien ayant reçu une affectation publique, la commune ne pourra vendre cet immeuble sans avoir prononcé sa désaffectation et procédé à son déclassement du domaine communal.
Il est donc demandé au Conseil municipal d'approuver la désaffectation et le déclassement du terrain à usage d'espace vert d'environ 999 m² cadastré section AX n° 91; et d'approuver son classement dans le domaine privé de la commune.

Monsieur André GRANIER s'enquiert du motif de la dépose des pompes de relevage, M. SOL lui répond que c'est M. Jean-Pierre GUITARD qui lui a conseillé, la pompe de récupération du pluvial rue d'Occident après creusement d'une tranchée pourra récupérer le pluvial de la rue du Ponant par gravité. M. GRANIER dit qu'il convient pour des raisons techniques de faire attention au danger que pourrait représenter la suppression des pompes en cas d'inondation. Monsieur GARCIA demande pourquoi on vend cette parcelle sur laquelle il y avait autrefois des jeux pour enfants et quels seront les critères de sélection des candidats. Il lui est répondu par M. GRANIER que les jeux sont enlevés depuis longtemps car un riverain s'était plaint des bruits générés. Le Maire informe Monsieur GARCIA que cette parcelle est le lieu de prédilection de quelques jeunes un peu turbulents.Le projet de construction de 3 lots concernant des primo accédants qui seront tirés au sort ( je souhaiterais y assister ). M. le Maire informe que l'idée est celle de M. RIZZI, adjoint à la sécurité qu'il félicite pour son initiative ( il eut été plus logique de le remercier d'avoir fait cesser les bruits générés par des gosses livrés à eux même ). Avant de procéder au vote M. GRANIER rappelle qu'il émet des réserves quant au relevage des pompes hydroliques. Ouï cet exposé le Conseil municipal vote à la majorité des voix moins une abstention ( Monsieur GARCIA ) le projet de désaffectation et déclassement de ce terrain à usage d'espace vert et son classement dans le domaine privé communal.

Je craint comme André GRANIER que nous ayons des problèmes lors d'inondations si nous subissions des pluies centennales, non M. le Maire ce n'est pas une idée géniale qu'a eu votre adjoint à la sécurité, je dirai même qu'elle est bidon ! Je préfère conserver les espaces verts !!!


V. U. / Michel G A R C I A


Commentaires

Plus d'espaces verts au delà de la nationale Béziers-Agde, les "sous Villeneuvois" qui y habitent devront se contenter de .....payer leurs impôts locaux!
les "vrais Villeneuvois" ont vite réglé le problème: Plus facile de transformer cet espace en terrain à bâtir qu'y faire régner l'ordre.

Dans cette logique pourquoi ne pas construire un immeuble sur la place de la mairie pour empêcher les jeunes d'y jouer au football?

Écrit par : combes | 14 juin 2012

On prépare les futures élections. Plus d'habitations, plus de votants, surtout si on les a privilégiés.

Écrit par : RAYMOND | 20 juin 2012

Les commentaires sont fermés.