Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 juillet 2012

TRISTE DECISION OU EFFET D'ANNONCE ?

Alors que nous parlions des vins de la féria qui nous étaient proposés lors du lunch servi en fin de séance du Conseil communautaire au stade de la Méditerranée pour marquer la trêve estivale, j'entend une fois les élus communautaires de Villeneuve partis, que le maire a décidé de ne plus acheter de vin de la cave de Villeneuve. Trouvant cette décision pour le moins extrême et étonnante, je me rapproche de la conversation afin de prendre de plus amples renseignements concernant cette décision contestable.

Le maire de Villeneuve-lès-Béziers ne voudrait plus acheter de vin au caveau, car aurait-dit le nom de la commune n'est pas mentionné sur le logo des bouteilles vendues dans les trois caves de Portiragnes-Cers-Villeneuve. En effet seules les communes de Cers et Portiragnes y apparaissent. Mais quand il y a déjà plusieurs années la fusion fut crée, la cave coopérative de Villeneuve n'y adhérait pas, elle était totalement absente de cette aventure.

L'adhésion de la cave de Villeneuve n'est effective que depuis trois, donc Villeneuve ne peut apparaître sur le logo initial et pour le remplacer, puisque pour rajouter Villeneuve ce n'est pas possible, cela représenterait une dépense conséquente. Il est prévu, m'a-t-on dit, plusieurs coopérateurs et la personne qui gère le caveau de Villeneuve, de trouver une nouvelle appellation où ne seraient pas mentionnés les noms des communes.

Le maire tenant à imposer le nom de notre commune aurait, paraît-il, décidé de ne plus acheter ces vins que Midi-Libre a récemment fait la promotion dans une parution récente et aurait maugrée que dorénavant il achèterait le vin à Sérignan ! Les coopérateurs n'apprécient que très peu cette décision qui d'après le maire est sensée imposer à tout prix que sur les bouteilles apparaisse le nom de notre commune. La plupart d'entre eux estiment que cette méthode est loin d'être la meilleure, pénalisant l'écoulement des stocks qui comme on a pu le lire sur un article de presse sont encore de près de 50% ! Dans cette affaire il convient de raison garder et de ne pas faire des effets d'annonce qui iraient à l'encontre des coopérateurs des trois caves.


V. U. / Michel G A R C I A

01:06 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

Un petit calcul pour bien comprendre:
La fusion a été mise en place il y a quelques années, de mémoire 4 à 5 ans, la cave de Cers - Portiragnes devait, à ce moment là avoir déjà des étiquettes en stock depuis quelques années.
On nous dit, pour justifier le fait que le nom de Villeneuve est absent des bouteilles, que les stocks d'étiquettes sont encore de 50%.
Donc, 4-5ans + quelques années précédentes le tout multiplié par 2 ( stocks de 50% ), ça nous fait un achat initial d'étiquettes pour 15 à 20 ans.
VOILA UN BEL EXEMPLE DE GESTION !!!! L'imprimeur devait être content !
Les erreurs (?) devant être assumées il serait bien plus raisonnable de mettre ces stocks au pilon et de commander de nouvelles étiquettes portant le nom des 3 communes.
Mais surtout, même si les tarifs sont dégressifs, pas des "provisions" pour 20 ans !!!!

Écrit par : combes | 29 juillet 2012

Une nouvelle appellation doit être créée pour les trois communes. Le fait de mettre ou de ne pas mettre Villeneuve, même si je le regrette, ne changera pas le volume des ventes. Dire qu'il va acheter du vin à serignan prouve qu'il est très mauvais en communication.
De toute façon lui son étiquette lui restera collée jusqu'en 2014, année ou le changement sera au programme !

Écrit par : Garcin | 29 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.