Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 août 2012

TIR MANQUE DES FEUX D'ARTIFICES, LES REJOUISSANCES TOMBENT A L'EAU

Il est des jours où rien ne va comme on l'aurait souhaité. Lassitude, désinvolture, suffisance déplacée ou tout simplement incompétences multiples seraient-elles la cause des échecs successifs concernant les festivités ? Déjà lors des festivités du 14 juillet l'embrasement de la " Tour du Château " avait foiré, laissant les quelques 200 personnes venus assister à l'évènement sur leur faim.

Pour clôturer la fête du village des feux d'artifices sont tirés traditionnellement depuis de nombreuses années et sont reconnus et réputés dans le Biterrois. Lundi soir, dernier jour de fête, après les tirs de nos voisins Portiragnais débutent ceux de Villeneuve pour le plus grand plaisir d'une foule nombreuse venue apprécier les nôtres. Ceux-ci avaient été déplacé à proximité de la nouvelle salle Pierre-Paul Riquet, ceux du 14 juillet ayant été tiré depuis le toit de la Mairie. Après un départ tonitruant apparaissent quelques signes de défaillance inexpliqués.

On se rend compte alors que ces tirs ne sont pas cohérents et marquent des pauses anormales, après une interruption soudaine ça repart de plus belle jusqu'à stopper avant terme et laisser encore une fois les spectateurs sur leur faim ne comprenant pas cet arrêt soudain.

Les avis des uns et des autres vont bon train, chacun donnant une version plus ou moins erronée et des plus fantaisistes, certains allant même jusqu'à parler d'économie, celui du 14 juillet, sur le toit de la Mairie ayant été particulièrement intense. La raison la plus plausible serait que la moitié de l'appareil serait tombé à l'eau d'après des proches de la municipalité qui tient le rôle du comité des fêtes. Responsables de l'évènement ils devraient être sanctionnés en leur infligeant un avertissement en leur infligeant un carton jaune pour double échec lors des festivités !



V. U. / Michel GARCIA

Commentaires

Etant moi meme artificier agréé K4, je peux vous dire que les incidents de tirs sont la bete noire des artificiers...rare les endroits ou il y a une répétition!!!...et même une mèche enflammée tombant sur une ligne ou des groupes de lignes électriques mis en place pour les tirs celà arrive fréquemment, les fils sont relativement fins et très, parfois trop long a protéger pour certains artificiers. Je ne défends pas votre comité des fêtes mais pour celà ils ne sont que responsable du choix du prestataire. Et le prestatire du choix de ses matériels.

Écrit par : JJac 30100 | 08 août 2012

qui est l artificie??un professionnel ou un employe communal ainsi designe? le MAIRE prefere faire appels a son equipe pour redorer son blason et defendre un bilan mediocre sur son blog (vivre villeneuve autrement) plutot que de miser sur la reussite d un feu d artifice...

Écrit par : les villeneuvois en colere | 08 août 2012

depuis le 30 juin 2012 il faut etre titulaire du certificat C4-T2 pour tirer le K4 n etant plus valide........

Écrit par : les villeneuvois en colere | 08 août 2012

Pas moyen d'avoir une fête réussie à villeneuve?
Espérons que le festival de jazz le sera.

Écrit par : Riton | 08 août 2012

La qualification des artificiers  

Outre les artificiers titulaires d’un carnet de tir, délivré en remplacement des anciens certificats K4, et valides jusqu’au 30 juin 2012, deux niveaux de qualification sont mis en place :
Un certificat de niveau 1 autorisant l’emploi :
 - d’artifices dont la manière active ne dépasse pas 500g par produit ;
 - de mortiers dont le diamètre est inférieur à 50 mm pour les marrons d’air, et à 105 mm, s’agissant des autres artifices lancés par un mortier ;

Ce certificat n’autorise pas le tir d’artifices K4. Sa validité est de 5 ans.

Un certificat de niveau 2 autorisant l’emploi de toutes les pièces d’artifices, dont la validité est de 2 ans.
Par ailleurs, l’article 5 du décret n° 2010-580 du 31 mai 2010 institue des modalités spécifiques pour l’acquisition, la détention et l’utilisation d’artifices des catégories 2 et 3 destinés à être lancés par un mortier Ces opérations sont autorisées aux titulaires d’un agrément préfectoral, délivré sous forme d’arrêté, pour une durée de

Écrit par : Garcin | 08 août 2012

Les commentaires sont fermés.