Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 octobre 2012

LA PREUVE DE CE QUE J'AVANCE

003.jpg

Certains pensent que je parle sans savoir et que j'avance des éléments que je ne peut prouver. Le 25 octobre dans mon texte " Autre anomalie " j'ai indiqué que le sous-Préfet avait demandé au maire de régulariser les comptes. J'apporte la preuve du document du sous-Préfet. JE NE SUIS PAS UN MENTEUR. CQFD!

14:39 Publié dans Finances | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |

Commentaires

BIEN, TRES BIEN !!!!

PEUT-ETRE ARRETERONT-ILS DE TE PRENDRE POUR UN IDIOT QUI PARLE SANS SAVOIR ET SANS PREUVES.

Maintenant reste a savoir si ce qu'a demandé le sous prefet a été fait. Je suis sur ton blog les proces verbaux des séances du conseil et je ne me souviens pas qu'on en ait parlé. Mais je peux me tromper.

Écrit par : HENRI | 01 novembre 2012

rattrapé par la patrouille!
la leçon sera-t-elle retenue pour l'avenir?

Écrit par : Christian | 02 novembre 2012

très dommage qu'il faille la loupe pour lire la lettre du Sous-Prefet. On y voit que les comptes de la mairie et du CCAS ne correspondent pas alors qu'ils devraient être les mêmes. Sur le budget de la mairie il y aurait 18200€ et sur celui du CCAS il y aurait 300000€. Qu'est-ce que cela voudrait dire?
Ce qui serait intéressant c'est de savoir ce qu'a répondu le maire. Et bien entendu ce qu'il a fait.
Si quelqu'un peut me répondre ...

Écrit par : Jean-Pierre | 04 novembre 2012

En utilisant le Zoom, vous n'avez aucun problème de visualisation ni de compréhension au niveau du texte écrit par le sous-Préfet au Président du conseil d'administration du CCAS lui demandant de bien vouloir procéder aux rectifications budgétaires qui s'imposent et de lui transmettre les documents correspondants dans les meilleurs délais.

Écrit par : Michel Garcia | 04 novembre 2012

Il faut aller sur le site de michel garcia colonne de gauche *catégories et se positionner sur *conseil municipal. En page 5 il y a le compte rendu du conseil municipal du 22 mars et le texte de michel garcia sur la réponse du maire au sous prefet.

Écrit par : Christian | 05 novembre 2012

Le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) a son propre Conseil D'administration, donc ce conseil d'administration gère le CCAS. À ce titre, il est habilité à prendre des délibérations qui sont tenues sur un registre spécial.

Afin d'assurer le secret de certaines décisions, ce registre se compose de deux tomes : un, relatif aux actes communicables (décisions de portée générale), et un autre, relatif aux actes NON communicables (décisions individuelles).

Une de ces principales ressources, après les ( Legs, Donations, (Activités ???) etc... ) provient de la subvention communale qui constitue l'apport prépondérant et obligatoire a son fonctionnement.

Sans arrière pensée ! On pourrait être tenté d'imaginer......... la tentation........ de gonfler la subvention du CCAS pour qu'une partie ce retrouve dans le registre secret de certaines décisions, et surtout dans le tome relatif aux actes NON communicables (décisions individuelles). Vu que celui qui donne, et celui qui reçoit sont la même personne ! Mais ça ce n'est pas possible !!! Et puis pourquoi faire ? Pour boire un petit apéro en privé de temps en temps ? Vous le croyez vous ?

Écrit par : villeneuvois | 05 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.