Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 décembre 2012

RAPIDITE DE COMMUNICATION DU MAIRE A UN CONSEILLER D'OPPOSITION

001.jpg


Le 20 avril 2012 je me rendis à l'accueil de la mairie afin de déposer un courrier adressé au maire, tampon et récépissé à l'appuis, pour lui demander quelques précisions sur des décisions municipales! Aucune délibération n'ayant été prise au cours d'une séance du conseil municipal je fis cette demande sachant que le maire pouvait y répondre dans un délai deux mois!

Passèrent les deux mois et toujours pas de réponse, trois, quatre mois...etc, et encore aujourd'hui 20 décembre 2012, donc huit mois après, Galonnier semble avoir décidé de ne pas satisfaire ma demande!
Où est la transparence dans ce cas de figure, où est la démocratie et le respect du "règlement du conseil municipal " que nous approuvâmes en début de mandat?

Tout contribuable et à plus forte raison un élu, qu'il soit d'opposition ou de la majorité, est en droit de demander des précisions d'ordre financier ou administratif dans un délai raisonnable de deux mois à compter de la date confirmée par un tampon ou un récépissé de la mairie.

- 1) Le logement ( T4 ) pour le collaborateur qui fut mis à disposition en mai 2010 gratuitement puis moyennant, à sa demande, un loyer de 345€ alors qu'il venait de faire personnellement, sans passer par une délibération, des travaux conséquents pour la réalisation d'une terrasse de 100 m² ( c'est à rien n'y comprendre ) a-t-il été loué au directeur de la maison de retraite pour la même somme?

- 2) Galonnier et son équipe conseillée par le collaborateur de cabinet chercheraient-ils à cacher quelques montants ou des traces de favoritisme? On serait en droit de se poser la question, tellement le manque de bonne volonté de la municipalité est évident sur l'affaire concernant l'offre par rapport aux marchés publics. J'aimerai savoir et je sollicite à cet occasion la copie du procès verbal de la commission d'appel d'offres, qui a ouvert les plis et qui a choisi les entreprises retenues! Je sollicite aussi la copie de la décision municipale d'attribution de ces marchés, ainsi que des actes d'engagement correspondants!

- 3) Galonnier avait affirmé lorsque j'avais demandé des précisions sur la procédure intentée par Madame la DGS contre la commune que sa décision de retirer les primes et indemnités de la DGS émanait de la Perception de Sérignan. Je sollicite donc la copie du courrier de la Perception concernant cette demande, ceci afin de lever le doute sur la réalité de l'intervention de la Perception.


Michel G A R C I A

Commentaires

il semblerait, michel, que tu ne connaisse pas un des surnoms dont le maire est affublé dans le village! je veux parler de "coupocaral" bien sûr! quand un truc le gêne, il change de sujet. comme il est souvent pris à défaut, il change souvent de sujet, à moins que tu aies raison quand tu dis qu'il ne maîtrise pas grand chose à la mairie. l'avenir nous dira ce qu'il en est vraiment, lui qui a écarté ceux qui lui étaient de bon conseil au profit de ceux dont on peut douter de la sincérité. le bruit court que le directeur de cabinet aurait été placé là pour lui faire faire des erreurs et faire monter une personne de son entourage chargée de prendre sa place en 2014. tout cela n'est peut-être que du vent, à voir avec le temps.

Écrit par : henri | 21 décembre 2012

Je trouve que c'est bien de dire ce qui se dit au village et aux alentours, et je viens aussi avec mon commentaire appuyer celui d'henri. Il est vrai que ce bruit court, que le directeur de cabinet jouerait double jeu a des fins plus personnelles de ce que l'on pouvait croire, cela expliquerai ces erreurs grossières, qu'il lui ferait faire, et bien si cela se confirme avec le temps, notre Maire serait un grand naïf ? et, malheureusement pour lui "Après l'heure c'et plus l'heure". Il y en a, qui le lui ont assez répété !

Écrit par : marcel | 23 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.