Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 novembre 2013

AURAIS-JE ( ENCORE ) MIS LE DOIGT LA OU CELA FAIT MAL?

Profil gauche.JPG
CELA SE POURRAIT BIEN!

Souvenez-vous, après avoir obtenu de la justice le 5 juin dernier, la reconnaissance de l'illégalité du contrat que le maire avait fait à son collaborateur de cabinet, j'ai demandé le 28 juillet dernier au maire de me communiquer son nouveau contrat. Juste pour savoir sur quel statut il était désormais employé.

J'avais, aussi, eu l'information que le maire, président du CCAS, avait fait créer un nouveau poste rémunéré sur la base d'un haut fonctionnaire à la maison de retraite. Après un directeur en CCD, une directrice administrative, on embauchait un nouvel employé haut gradé. J'avais donc le 5 août dernier demandé copie de cette délibération et du contrat de l'agent recruté ne sachant pas de qui il s'agissait.

Galonnier a fait le mort, ne répondant pas à mes demandes, faisant comme si je n'avais rien sollicité.

Bien entendu, vous me connaissez, j'ai repiqué au truc. Je lui est fait un nouveau courrier pour lui rappeler les deux premiers.

Et bien, Galonnier m'a à nouveau fait le coup du silence radio.

J'ai donc été dans l'obligation de saisir la commission nationale d'accessibilité aux documents administratifs qui siège à Paris. Dans son avis du 10 octobre 2013, la CADA confirmait que " Galonnier était obligé " de me donner
les copies des documents demandés.

Alors là, le pompon. Galonnier a estimé que ma demande de 3 papiers était de nature à désorganiser les services communaux tant elle demandait de travail, que j'abusais, surtout en dénonçant dans mon tract à la population qu'il avait fait des " patchaques " pour augmenter particulièrement le salaire de son collaborateur de cabinet. Alors, il refuse catégoriquement de me donner ces papiers compromettants. Pourtant la CADA a confirmé mes droits, mais ça Galonnier s'en fout, il est le roi de Villeneuve et dicte ses lois. Dictateur...mais charlot quand même...

Il prétexte que je voudrais nuire à la réputation de son collaborateur de cabinet alors que c'est lui-même qui y a nuit en lui faisant un contrat illégal et en lui donnant au passage 86 000€ de plus que ce qu'il aurait dû percevoir si on l'avait laissé sur le contrat initial de son embauche, qui, lui était légal. Je n'ai rien contre cet employé, qui fait le boulot que lui demande Galonnier de faire à sa place et il prend l'argent qu'on lui donne, je vois mal comment il pourrait dire " vous m'en donnez trop "!

Dans sa réponse du 8 novembre 2013, Galonnier dit clairement qu'il ne me donnera pas les documents. Il dit aussi qu'ils concernent Laurent BARSALOU. Il confirme donc que le contrat du CCAS à la maison de retraite ( 15/35è au grade d'attaché payé au maximum à l'indice brut 801 ce qui correspond par mois à 1 300€ ) a été attribué à son collaborateur de cabinet.

Comme disait Coluche ' jusqu'où s'arrêteront-ils? "


Michel G A R C I A

Commentaires

Il est quand même regrettable que dans notre village nos élus se placent au dessus des lois....l'accès aux documents administratifs est un droit....comme l'a confirmé la CADA, et malgré tout M. Galonnier persiste et ainsi se moque des administrés que nous sommes.

Écrit par : Observateur | 15 novembre 2013

on appelle cela un emploi fictif. CHIRAC à été condamné pour çà!

Écrit par : villeneuvois | 15 novembre 2013

Après avoir obtenu de la justice qu'elle casse un contrat caduque, il fallait bien que Monsieur le Maire lui trouve une "occupation" qui lui justifie un salaire sinon il aurait fallut qu'il lui demande les sommes indûment perçues lors de son dernier contrat.
Quant aux papiers que vous demandez sans y parvenir peuvent, peut être, être la preuve de ses malversations mais je ne voudrais pas être médisante. Bon courage à vous pour la suite et au plaisir de vous lire.

Écrit par : villeneuvoise | 15 novembre 2013

si je comprends bien a la maison de retraite
il y a 1 directeur bien paye
1 directrice placarterisée (c est nouveau) spécial villeneuve
1 administratif qui fou rien et qui est payé!

La Galonnier manie doit finir rapidement. les prochains devrons faire des économies.

5000 par ci, 3000 par là, 30 000 euros encore par là etc.. ils auront vite trouvé les économie + 3000 par semaine d’apéro! ouf vite dehors.

Écrit par : zoro | 16 novembre 2013

Il fait venir une directrice générale des services qu'il pousse ensuite à la déprime pour mettre à sa place son homme de main, il écarte la directrice de la maison de retraite pour mettre un homme là aussi. Il a écarté deux fonctionnaires femmes pour mettre à leur place des hommes en CDD très bien payés.
Galonnier aurait-il des problèmes avec les femmes de pouvoir?

Écrit par : Jean-Pierre | 16 novembre 2013

En effet Jean Pierre, c'est à se poser des questions, ce genre de comportement est pour le moins curieux!

Écrit par : Michel Garcia | 16 novembre 2013

Zoro a bien résumé la situation. M. Galonnier fait du "n'importe quoi" !....qui nous coûte cher...
Villeneuvoises et Villeneuvois ouvrez les yeux , le 23 mars c'est l'occasion de nous débarrasser de M. Galonnier, homme sans parole, sans idée, sans talent, qui est obligé d'avoir un Chef de Cabinet pour palier à ses carences....entouré par des adjoints et adjointes dont on peut se poser la question sur leurs compétences et leurs motivations !....
Le 23 mars 2014 est une date cruciale pour Villeneuve ...laisser les clefs de Villeneuve à M. Galonnier et son équipe c'est laisser s'enfoncer notre Village.... Au temps de Palmade, Solans, Rang, même si l'on n'était pas toujours d'accord avec eux ont voyait un village qui avançait....repartir six ans avec M.Galonnier serait catastrophique et ferait mal à nos portes-monnaie !....
M.Garcia continuez comme vous le faite pour nous sortir de cette situation....

Écrit par : Observateur | 17 novembre 2013

Pourquoi croyez-vous que Monsieur Galonnier ne communique rien, nous en saurions trop sinon. Il faut que JP Galonnier sache bien que je ne lâcherai pas le morceaux car c'est vraiment trop grave.

Une lettre avec AR partira demain à la sous-préfecture et une autre copie à la CADA sur la même lancée.

Si Monsieur Galonnier ne me transmet rien d'ici fin novembre, je referai un autre recours en référé au Tribunal Administratif de Montpellier que je gagnerai encore, puisque ce cher JP Galonnier a encore 4 mois à passer au 3è étage de la Mairie avant son éviction par les électeurs villeneuvois!

Écrit par : Michel Garcia | 17 novembre 2013

Les commentaires sont fermés.