Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 mai 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2014

INCONSCIENCE OU SUFFISANCE ?

L'ordre du jour du Conseil comprendra 33 questions. Une partie de ces questions est tout à fait justifiée et c'est normal de les présenter au vote des élus, s'agissant de questions qui n'engageront pas la commune sur des dossiers coûteux ou qui n'amènent pas de polémique. Il en est de même pour la comptabilité 2013 qui doit être votée avant le 30 juin de chaque année.

En revanche, je suis contre le fait d'engager l'avenir du village sur votre projet des établissements Pernod, engager la commune sur le projet de carrefour de la RD612 alors que la ZAC Ouest n'emporte pas l'unanimité, choisir un cabinet d'avocats pour les années à venir alors que le recours en annulation des élections sera jugé le 3 juin, soit une semaine à peine après le conseil municipal.

Monsieur le Maire, je vous demande officiellement de retirer ces questions de l'ordre du jour. D'une part, elles peuvent attendre quelques semaines, d'autre part, comme personne ne sait ce que le Tribunal Administratif va décider, l'avenir de ces dossiers est peut-être compromis.

Si le Tribunal Administratif vous maintient dans vos fonctions, vous pourrez les présenter au prochain conseil municipal.

Dans le cas contraire, elles attendrons que les élections désignent un nouveau conseil municipal et ce sera ce conseil qui décidera de leur avenir.

Soit vous avez l'attitude de celui qui n'a pas conscience que son mandat risque de prendre fin et dans ce cas, ce sera la délégation spéciale nommée par le préfet qui administrera la commune pendant 2 à 3 mois jusqu'aux prochaines élections municipales.

Soit vous êtes persuadé que vous ne risquez pas de perdre votre mandat, certain du résultat en votre faveur que le Tribunal pourrait décider. Moi, je n'en serais pas si sûr à votre place!

Dans un cas comme dans l'autre, cela démontrerait votre incapacité à voir les choses telles quelles sont.

Je vous demande juste un peu de bon sens. Rien ne presse, retirez de l'ordre du jour les questions sur les établissements Pernod, la RD612 et la mission de conseil et d'assistance juridique.


Michel G A R C I A - B E R A I L

Les commentaires sont fermés.