Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 septembre 2015

DECISIONS DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DANS L'AFFAIRE DES SOMMES INDÛMENT PERCUES PAR LE COLLABORATEUR DU MAIRE AVEC LA BENEDICTION DE GALONNIER !!!

020.jpg

022.jpg

019.jpg

022.jpg

023.jpg

045.jpg

046.jpg

047.jpg

048.jpg

061.jpg

063.jpg

Tous ces arrêtés ont été rédigés en tout juste six mois ( de mai 2010 à décembre 2010 ) permettant au collaborateur providentiel ( Barsalou ) de doubler son salaire passant de 2 987€/mois à 5 380 €/mois. Revenus dignes d'un Président de Région ( Bourquin hier, Alary aujourd'hui ) ou Départemental ( Vézhinet hier, Mesquida aujourd'hui ) ou d'un maire d'une commune de plus de 100 000 habitants. Merci pour lui Galonnier ! A quoi bon lésiner du moment où ce sont les contribuables qui payent !
J'avais déposé un recours en annulation des décisions du maire au T A de Montpellier début février 2011, le jugement a été rendu fin mai 2013, sachant que ses décisions étaient illégales il avait le temps de les annuler mais pour bien faire profiter son collaborateur il a attendu tranquillement le jugement du dit T A.
Il ose dire maintenant sur le dernier bulletin municipal distribué cette semaine que, je cite : " ce ne sont que des anomalies ponctuelles décelées dans les bulletins de paye du personnel "! " Elles ont été corrigées pour certaines... ", pas pour l'essentielle pour ce qui concerne cette affaire que j'ai gagné au T A de Montpellier, qu'ils le veuillent ou non ! L'ancien directeur de la maison de retraite a remboursé, sur injonction du maire, des sommes trop perçues ( moins de 20 000€ ), pourquoi le collaborateur ne rembourse pas lui, ( plus de 85 000€ )Galonnier craindrait-il que celui-ci se retourne contre lui en déposant une plainte, puisque ce sont les arrêtés municipaux qui ont octroyé ces revenus digne d'un très Haut Fonctionnaire alors qu'il n'était que collaborateur n'ayant droit à aucune prime réservées aux fonctionnaires titulaires de l'administration municipale ( cadre A et B ).

Le maire et sa majorité doivent faire rembourser ces sommes indûment perçues, il en va de leur honnêteté et de leur responsabilité d'élus de la République !

Les commentaires sont fermés.