Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 novembre 2015

REVALORISATION DES SALAIRES DES FONCTIONNAIRES


Le gouvernement (re)valorise les fonctionnaires - 21/10/2015

Le protocole « Parcours professionnels, carrières et rémunérations » permettra à tous les fonctionnaires de profiter de revalorisations salariales, de carrières plus intéressantes et de nouvelles possibilités de mobilité.

Une fonction publique modernisée
Des recrutements diversifiés et plus transparents

Le recrutement par concours est réaffirmé car il garantit un recrutement fondé sur les seules compétences.
Une personnalité « extérieure » à l’employeur sera systématiquement associée aux jurys de recrutement sans concours. Les membres des jurys seront tous formés à la prévention des discriminations.
Des passerelles entre les trois versants de la fonction publique

Afin de donner plus de souplesse et d’unité aux trois versants de la fonction publique (Etat, territoriale et hospitalière), des passerelles seront créées pour les métiers communs afin d’ouvrir de nouvelles possibilités de mobilités aux agents.
Ainsi, un(e) infirmièr(e) scolaire, relevant de la fonction publique de l’État, pourra passer dans la fonction publique hospitalière sans repasser de concours ;
De même pour un(e) bibliothécaire qui voudrait passer de la fonction publique territoriale à la fonction publique de l’État, et qui voit actuellement son dossier transiter par Paris au cours d’une procédure de six mois en moyenne.
Une meilleure affectation territoriale des fonctionnaires

La création d’un dispositif statutaire corrélé à l’avancement de grade permettra d’inciter des personnels plus chevronnés à servir sur les territoires les moins attractifs.
Le dispositif de l’indemnité de résidence sera par ailleurs revu pour mieux prendre en compte les écarts de coût de la vie, qui pénalisent les agents publics dans certaines zones urbaines.
Des carrières plus attractives, des rémunérations plus justes
Des carrières plus intéressantes

Aujourd’hui, la plupart des agents plafonnent au bout de quinze à vingt ans, sans espoir d’évolution en termes de carrière et de rémunération.
L’engagement est pris dans ce protocole que chaque fonctionnaire pourra effectuer une carrière complète sur au moins 2 grades. Le protocole prévoit qu’en catégorie C, la carrière se déroulera sur trois grades au lieu de quatre pour les agents recrutés sans concours, et sur deux grades au lieu de trois pour ceux recrutés par concours.
Des revalorisations salariales à compter du 1er janvier 2016

À l’issue du processus de revalorisation, qui s’étalera jusqu’en 2020, les gains bruts mensuels, intégrant les transferts de primes, que percevront les fonctionnaires seront :
En début de carrière
Catégorie C : + 40 euros bruts mensuels ;
Catégorie B : + 80 euros bruts mensuels (recrutement bac), + 135 euros bruts mensuels (recrutement bac + 2) ;
Catégorie A : + 150 euros bruts mensuels.
Un rééquilibrage progressif au profit de la rémunération indiciaire

La rémunération indemnitaire, qui a été fortement utilisée depuis 20 ans, est devenue trop complexe, difficilement lisible. La nouvelle politique de rémunération privilégiera les revalorisations de nature indiciaire (le traitement).
Une première étape de transformation de primes en points d’indice sera engagée, à hauteur de 4 points majorés pour les catégories C en 2017, 6 points majorés pour les catégories B en 2016 et 9 points majorés pour les catégories A entre 2017 et 2018.
Pour les fonctionnaires ne percevant actuellement que de très faibles primes ou aucune prime, cette transformation se traduira par une augmentation du traitement indiciaire et une augmentation de leur pouvoir d’achat. Pour ceux faisant valoir leur droit à la retraite, cette mesure permettra une augmentation de leur pension et de leur pouvoir d’achat.
Des rythmes de carrières harmonisés entre les trois fonctions publiques

Un rendez-vous salarial annuel

Un rendez-vous sur le point d’indice fonction publique sera désormais programmé chaque année, le prochain se tiendra en février 2016.

Fini donc le temps où les élus embauchaient prioritairement leurs parents proches comme dans la commune de Villeneuve-lès-Béziers! Une vingtaine de ces embauches furent créées essentiellement pour satisfaire les adjoints et dans une moindre mesure celles de certains conseillés municipaux! Depuis la réélection du démiurge, le dernier de liste vient d'être embauché pour récompenser ses efforts durant la campagne électorale, c'est dans la tradition faut-il croire car en 2008 nous eûmes droit au même scénario, c'est scandaleux, pour ne pas en dire plus!
Une bonne vingtaine d'emplois excessifs qui grèvent depuis le budget communal nous privant des moyens offerts habituellement aux contribuables Villeneuvois!!!( Voeux du Maire, repas des anciens, diminution drastique des festivités estivales, etc...) Hé oui Villeneuve n'a plus le sou, comme quoi la gestion en bon père de famille promise par notre démiurge n'a pas tenu longtemps ses promesses! Quand je relis le programme de campagne Pharaonique de " Dilapidman " on ne peut que se poser des questions: comment fera-t-il pour tenir ses promesses puisqu'il n'a même pas réalisé le tiers de son programme 2008?


Michel G A R C I A - B E R A I L

Les commentaires sont fermés.