Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 mai 2017

LE COMPTEUR LINKY ET SES DANGERS! REFUSONS SON INSTALLATION!


Linky, quand Ségolène ROYAL sermonne ENEDIS

Collectif Chartres de Bretagne

27 AVR. 2017 — Les Chartrains qui refusent le compteur Linky en restant porte close à l’arrivée impromptue des poseurs, reçoivent actuellement des courriers de la part d’Enedis pour les contraindre d’accepter l’inacceptable.

Le contenu est mensonger comme à son habitude et nous vous invitons à ne pas céder au chantage.

Encore une fois, la loi n'impose à aucun moment d'accepter le compteur Linky. Des menaces, rien que des menaces : il n'y a ni facturation supplémentaire pour la relève des compteurs, ni aucune pénalité. Ce qui est de surcroit complètement illégal en l’état actuel des choses et qui plus est, avant la fin du déploiement sur la France car cela laisserait sous-entendre une inégalité entre les Français.

D’ailleurs à ce sujet Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement vient d’émettre plusieurs critiques sévères concernant :

• La non adéquation du dispositif actuel avec l’objectif de maîtrise de la consommation énergétique par l’usager suite à l’annonce du recours de P.R.I.A.R.T.EM. devant la CADA au sujet de la non-publication du rapport du CGEDD sur le Linky.

• Les conditions inacceptables de déploiement actuel des compteurs Linky par Enedis et ses prestataires.

CADA : Commission d'accès aux documents administratifs
CGEDD : conseil général de l'environnement et du développement durable
Association nationale P.R.I.A.R.T.EM Collectif des Electrosensibles

La Ministre de l’environnement a demandé à sa direction de cabinet de recevoir P.R.I.A.R.T.EM.

Voici leur communiqué paru aujourd’hui jeudi 27 avril :

Suite à l’annonce de notre recours devant la CADA1 concernant la non-publication du rapport du CGEDD2 sur le Linky, la Ministre de l’environnement a demandé à sa direction de cabinet de recevoir PRIARTEM.

Reçues mardi 25 avril après-midi, les représentantes de l’ONG ont été informées que la Ministre avait décidé de publier le rapport et de l’assortir d’un courrier au Président du Directoire d'ENEDIS afin de renforcer les recommandations du rapport. Dans ce courrier dont nous avons eu communication, la Ministre émet plusieurs critiques concernant la non adéquation du dispositif actuel avec l’objectif de maîtrise de la consommation énergétique par l’usager.

Mais surtout la Ministre critique sévèrement les conditions du déploiement actuel :

« Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté de faire adhérer l’ensemble des français à la transition énergétique de manière positive et participative ».

L’ONG constate que même si ses revendications concernant un moratoire sur le déploiement n’ont pas été prises en compte, sa dénonciation de l’atteinte à la liberté individuelle, au libre choix de ce qui se passe au sein de la sphère domestique a été entendue.

« Pour nous qui constatons régulièrement des passages en force, des menaces infondées de sanction (amendes, coupure du courant…), des attitudes agressives inacceptables, ce rappel à l’ordre est bienvenu et va permettre à chacun de faire valoir son bon droit et légitimer son refus d’une installation contrainte» constate Janine Le Calvez, Présidente de PRIARTEM.

Pour Sophie Pelletier, porte-parole des Electrosensibles de France/PRIARTEM « La lettre de la Ministre nous conforte dans la poursuite de la fronde citoyenne face à la brutalité de l'opérateur et de ses sous-traitants. Le CPL est émis en permanence, contrairement aux dires d'ENEDIS, et plusieurs personnes se plaignent, certaines ont dû partir de chez elles. Continuer ce déploiement, en l’état, c’est faire de toute la population des cobayes involontaires.»

L’ONG rappelle que :

- Il n’y a pas de littérature scientifique sur les effets des rayonnements du Linky sur la santé ;

- Qu’il s’agit d’une exposition chronique à des niveaux loin d’être négligeables ;

- Que la question de l’adéquation des normes est toujours posée ;

- Que les plaintes qui remontent sont déjà conséquentes.

P.R.I.A.R.T.EM appelle donc à renforcer la fronde afin d’obtenir un moratoire sur les installations et le lancement d’un programme de recherche sur les effets des expositions chroniques dans ces gammes de fréquences.

Correspondance : P.R.I.A.R.T.EM :
Collectif des Electrosensibles de France; 5, Cour de la Ferme Saint-Lazare ; 75010 Paris
Contact presse : Janine Le Calvez : 02 37 41 80 55 ou 06 82 59 42 04
Email :www.priartem.fr - www.electrosensible.org


Pour renforcer cette fronde, Le collectif Anti-Linky 35, qui mutualise tous les Collectifs du département y compris celui de Chartres de Bretagne, s’est réuni dernièrement et appelle à un rassemblement sur Rennes le samedi 20 mai à 14h00 Place de la Mairie contre le remplacement des compteurs actuels par les compteurs Linky.

Ne baissons pas la garde, ce n’est surtout pas le moment de lâcher prise, notre Santé, notre Vie Privée et notre Liberté sont en jeu !
Partager
TweeterE-mail
Discussion

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.