Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 juillet 2017

LETTRE RECOMMANDEE AVEC AR DE Michel DERRUETTE DE L'ASSOCIATION " ROBINS DES TOITS " A J-P GALONNIER




PUBLIEE A LA DEMANDE DE L'ASSOCIATION " ROBINS DES TOITS "

Mr Michel DERRUETTE
Association Robin des Toits
8 rue des Gloriettes
34420 Villeneuve les Béziers
Mail michelderruette@yahoo.fr


Monsieur le Maire
Mairie de Villeneuve les Béziers
1 Place de la Marianne
34420 Villeneuve les Béziers
LETTRE RECOMMANDEE AR
A Villeneuve les Béziers le 09 juillet 2017

Objet : Demande d’éloignement de l’antenne ORANGE de 500 m, l’implantation prévue étant trop près de la crèche, de la maternelle, de l’école primaire ainsi que des habitations résidentielles.

Monsieur le Maire,
En date du 29 mai 2017, le Conseil Municipal de Villeneuve les Béziers a voté par 21 voix POUR, 2 voix CONTRE, 3 abstentions, l’autorisation de travaux pour l’implantation d’une antenne relais de téléphonie mobile ORANGE au stade Fernand Gleizes 33 rue de la Sources à Villeneuve les Béziers, à moins de 100 m de la crèche municipale Pamplemousse, de l’école maternelle publique Louis Aragon, de l’école primaire publique Georges Brassens et des habitations résidentielles.
Comme vous le savez, la toxicité sanitaire de la téléphonie mobile et de son groupe technique GSM – UMTS ou 3 et 4G wifi – wimax – bluetooth – dect – antennes relais, etc, est aujourd’hui entièrement prouvée sur le plan scientifique ;
Et notamment, par le Rapport " BIO-INITIATIVE ", publié en août 2007, entièrement rédigé, chapitre par chapitre, pathologie par pathologie, en tant que confirmation des preuves établies.

Les auteurs, sommités scientifiques du domaine, font référence à plus de 1500 travaux publiés sur tous les aspects de la toxicité sanitaire de la téléphonie mobile.
Vous savez, en outre, que depuis sa publication ce rapport n’a fait l’objet d’aucune contestation scientifique.
Là ne s’arrêtent pas les faits de notoriété publique. Ce rapport a été validé par l’Agence Européenne de l’Environnement (AEE), puis par le Parlement Européen.
La conclusion est double :

1) Sur le plan scientifique, il n’y a plus de débat. La toxicité sanitaire de la téléphonie mobile est prouvée.

2) Les instances scientifiques européennes compétentes ont validé le diagnostic de toxicité. Etant bien entendu que la Commission Européenne ne peut par nature être créditée d’aucune compétence scientifique.

NOUS ATTIRONS VOTRE ATTENTION SUR LE FAIT QUE L’ACCORD D’IMPLANTATION VOTE ET SIGNE PAR LA COMMUNE DE VILLENEUVE LES BEZIERS ENGAGE LA RESPONSABILITE PERSONNELLE DU MAIRE, SEUL RESPONSABLE POLITIQUE COMMUNAL, SOUS TROIS FORMES :
Vous, Monsieur le Maire, n’avez en mains aucune garantie écrite d’innocuité sanitaire. C’est donc en aveugle que vous mettez en danger la santé des enfants de la crèche, de la maternelle, de l’école primaire et des villeneuvois et villeneuvoises.

Vous, Monsieur le Maire, n’avez en mains aucun engagement écrit de l’opérateur de respecter la légalité, c'est-à-dire le seuil maximal d’exposition du public, fixé par les textes européens et français à 3 volts par mètre. Vous prenez aussi le risque d’être recherché en complicité d’illégalité.

Vous, Monsieur le Maire, n’avez pas en mains la liste d’exclusions des polices d’assurances de l’opérateur.

Vous, Responsable de la Gestion Communale n’avez donc aucune précision sur l’étendue de la couverture. Signalons que dans les polices d’assurances courantes, les risques liés aux champs électromagnétiques font partie des exclusions générales.

RESUMONS :

Le respect de la légalité, c’est le respect d’un seuil maximal de 3 volts par mètre,

Le respect de la santé publique, c’est le respect d’un seul maximal de 0.6 volt par mètre.
Les conséquences sont claires !

Quiconque signe avec un opérateur un contrat d’implantation d’antennes sans que ce contrat comporte un engagement de respecter un seuil maximal de 3 volts par mètre participe de fait à une violation de la loi.

Quiconque signe un même type de contrat sans que celui-ci comporte un engagement de respecter un seuil maximal de 0.6 volt par mètre participe de fait à une mise en danger de la santé d’autrui.

EN L’ABSENCE DE TOUTE REUNION PUBLIQUE ET DE CONCERTATION, AUCUN COMPROMIS N’A PU ETRE TROUVE AVEC L’ASSOCIATION DES PARENTS D’ELEVES, AINSI QU’AVEC LES HABITANTS DU QUARTIER, QUI, DES LE DEBUT, SE SONT OPPOSES A CE PROJET D’INSTALLATION D’UNE ANTENNE RELAIS ORANGE INCLUANT L’UMTS ET LA LTE !

Nous avons l’honneur, Monsieur le Maire de vous remettre, joint à la présente, l’état de la pétition ROBIN DES TOITS renfermant plus de 60 signatures. D’autres pétitions vous ont été remisent confirmant le refus catégoriques de l’implantation de l’antenne relais ORANGE au stade Fernand Gleizes, tant par les habitants du quartier que par les parents des enfants fréquentant la crèche, la maternelle et l’école primaire conscients que leurs enfants se trouvaient à moins de 100 mètres du lieu de cette implantation.
En fonction de ce qui précède, les pétitionnaires demandent à Monsieur le Maire de Villeneuve les Béziers d’abroger la délibération et d’annuler sa signature, sur son projet de signature, chacun des 3 points cités ci-dessus étant à lui seul un motif de résiliation.
Nous demandons et exigeons que l’implantation de l’antenne relais ORANGE soit éloignée d’au moins 500 mètres de la crèche, de la maternelle, de l’école primaire et des habitations.
Sachez qu’en cas de poursuite de ce projet, notre collectif mettra tout en œuvre pour s’opposer à tous travaux quels qu’ils soient, avec l’assurance active des associations compétentes dont ROBIN DES TOITS.
Nous croyons utile de vous informer que les médias actifs du Languedoc Roussillon suivent de près notre action.
Dans l’attente de votre décision, croyez, Monsieur le Maire, en nos meilleurs sentiments.

Michel DERRUETTE
Association ROBIN DES TOITS




Pièces jointes :
Pétition contre l’implantation d’une antenne au stade Fernand Gleizes à Villeneuve les Béziers (quatre pages)







Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.