Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 septembre 2017

UNE DELIBERATION QUI SENT L'ARNAQUE A PLEIN NEZ, Y AURAIT-IL ANGUILLE SOUS ROCHE ?

18870081_966540680152314_418336496_o.jpg DEPUIS QUAND SI UN COLLECTIF OU DES RIVERAINS DEPOSENT UN RECOURS CONTRE UNE MAIRIE, CELLE-CI SE RETOURNE-T-ELLE CONTRE SES CONTRADICTEURS OU COMMENT FAIRE PORTER LE CHAPEAU AUX AUTRES POUR MASQUER SON INCOMPETENCE ?
J-P GALONNIER INNOVE EN LA MATIERE !

001.jpg

Dès la présentation du projet de logements sociaux implanté sur la ZAC La Montagnette je l'ai contesté car le lieu ne me semblait pas judicieux. Un lotissement de 81 logements sur un terrain d'à peine 9815 m² me paraît insensé et que 78 places de parking est largement insuffisant. Quel foyer de nos jours ne possède pas au moins deux véhicules, voire trois? Où se gareraient la centaine d'autres véhicules sans compter les visiteurs éventuels, à part sur les trottoirs de la rue Henri Saurel je ne vois pas où. Dans quelle ZAC a-t-on vu construire un lotissement ne comportant que des logements sociaux? Que fait-on de la mixité sociale qui en impose 20% dans tous nouveaux projets de constructions de logements dans un ensemble immobilier? Comment peut-on regrouper 81 familles considérées comme des cas sociaux dans un même lotissement, c'est une aberration, une de plus puisqu'un deuxième projet est envisagé par l'équipe Galonnienne qui est aussi contesté par un recours au Tribunal Administratif de Montpellier.
Qu'a fait le Maire depuis qu'il est aux commandes de la commune ( 2008-2017 )pour essayer de se mettre en conformité avec la loi SRU qui impose un minimum de 20% de logements sociaux dans toutes communes de plus de 3 500 habitants ? Nous sommes tout juste à 4% et subitement il s'aperçoit que les amendes deviennent conséquentes, alors il projette tous azimuts de rattraper le retard prit depuis des années d'inaction dans ce domaine.
Beaucoup d'autres communes de l'Agglo ont su progressivement se mettre aux normes, pas nous ! J-P Galonnier se fout des directives, lui s'imagine être au dessus de ces obligations, nous en payons le prix, 373 333€ !!! La commune est riche disait-il en prenant les rennes de la mairie en son temps, aujourd'hui nous sommes épinglés par la Cour Régionale des Comptes pour une gestion " approximative ".

Devant la réaction médiatique de l'article de midilibre, devant notamment les propos de Monsieur le Procureur de la République, de Monsieur le Sous-Préfet de Béziers et surtout du Magistrat de la Cour Administrative d'Appel de Marseille, je ne serais pas surpris que J-P Galonnier fasse un rétropédalage et retire la question de l'ordre du jour.
Cela démontrerait à la fois sa mauvaise maîtrise des dossiers mais aussi son manque de clairvoyance.


midilibre / Michel G A R C I A - B E R A I L