Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 février 2018

LIGNE NOUVELLE FERROVIAIRE : DE NOUVELLES INCERTITUDES.



Jeudi 1er février 2018 le Conseil d'Orientation des Infrastructures a remis son rapport au Ministre des Transports sur l'avenir des grands projets ferroviaires. Son rapporteur, Monsieur Duron a avancé des arguments qui aboutiraient à un nouveau report de la construction du chaînon manquant Montpellier-Perpignan.
La commission mobilité 21 a clairement établi que la ligne ferroviaire actuelle présentait un taux de saturation en faveur de la construction de la première phase du projet de Montpellier à Béziers. Cependant, en s'appuyant exclusivement sur des chiffres de saturation la phase 2, de Béziers à Perpignan n'entrerait plus dans les priorités. C'est faire fi de la problématique de la traversée des étangs et la fragilité de leurs écosystèmes dans la partie de Béziers à Perpignan.
L'enquête publique, prévue initialement en 2017, a été décalée en 2018 et il se murmure un nouveau report pour 2019.

LNMP corridor.jpg


Ce projet a pourtant été classé par l'Europe corridor prioritaire. Il ne manque que 155 km pour terminer ce corridor à vocation internationale, notamment pour le fret.
Pourquoi dans ce cas ne préconiser que la moitié de la réalisation du chaînon manquant qui ne représente que 155 km sur un trajet de plus de 2000 km déjà réalisées?
Même si LNMP représente un coût important, il est de l'intérêt de la France et de l'Europe de réaliser la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan dans son entier. Les financements existent, il suffit de se donner la peine d'aller les chercher.

Pour Villeneuve le rapport Duron apporte de nouvelles incertitudes préjudiciables au village et ses habitants:
- Depuis 1999 les riverains de l'autoroute A9 ont vu fluctuer les zones de tracés et geler leurs propriétés dans l'attente de savoir à quelle sauce ils allaient être mangés. Seuls quelques rares initiés ont vu leurs biens rachetés par la SNCF, leur enlevant de fait une épine du pied. Mais pour les autres c'est: garde ton bien et paye tes impôts !

LNMP Galonnier.jpg


Je tiens de sources certaines, qui ont assisté au conseil communautaire de décembre 2017, que J-P Galonnier maire de Villeneuve-lès-Béziers a demandé que la Cabeme se positionne pour exiger que le tracé le long de l'autoroute revienne dans le PIG (Projet d'Intérêt Général) de 1995. C'est à dire qui passe sur l'ancien Intersport qu'il vient de racheter pour y transférer les services techniques ! Va comprendre Charles !

LNMP - Intersport.jpg


Pas un mot sur le barreau de raccordement (appelé la virgule) qui viendra détruire une grande partie des habitations de part et d'autre de la ligne existante. A croire que les Villeneuvois concernés n'intéressent pas nos politiques.

CM 5 novembre 2015 LNMP.jpg




Michel G A R C I A - B E R A I L

Commentaires

La population et surtout des riverains du projet LGV ne sont nullement informés alors qu'ils sont les premiers concernés.
QUEL MEPRIS DE LA PART DE NOS ELUS ET DE NOS POLITICIENS.
SEULS NOS VOTES LES INTERESSENT APRES NOUS SOMMES DES MOUCHOIRS JETABLES, DES MARCHANDISES CONSOMMABLES.
FAUT IL ENCORE VOTER ? JE ME LE DEMANDE

Écrit par : Michel DERRUETTE | 07 février 2018

Répondre à ce commentaire

Monsieur Derruette,
il ne faut pas se désintéresser de la politique locale car seul le vote peut la changer. Si la politique de la majorité municipale ne convient pas, il faut la remplacer, d'où l'utilité du vote qui seul peut changer l'orientation de leur politique en les chassant hors de la mairie !
Une nouvelle équipe alors choisie à la suite d'élections municipales tiendront compte des souhaits des électeurs, eux seuls le pourraient.

Écrit par : Michel GARCIA-BERAIL | 07 février 2018

Répondre à ce commentaire

Je pense sincèrement que c'est volontaire de la part de la sncf de minimiser l'impact du raccordement appelé la virgule sur le foncier villeneuvois.
Je pense aussi que ceux qui sont à la tête de la mairie de Villeneuve n'ont pas la compétence pour comprendre les enjeux de cette ligne. Il suffit de voir que JP Galonnier achète l'ancien intersport pour y faire les ateliers du technique et demande quelques semaines après à l'agglo d'exiger que la ligne y passe dessus...
Je pense enfin que les gens qui habitent, travaillent ou sont propriétaires le long de l'autoroute et de part et d'autre de la ligne existante doivent se fédérer pour lutter ensemble pour protéger leurs biens.

Écrit par : Martine prend le train | 10 février 2018

Répondre à ce commentaire

Pour être poli : "Aïe la coquille" !!!

Si Madame la MINISTERE DES TRANSPORTS et son cabinet prennent connaissance du résumé (ci-dessus) encadrant le graphique de projet de LNMP sur VILLENEUVE-LES-BEZIERS,
il lui faudra un GPS bien réglé pour savoir que SAUVIAN est une incrémentation dans le zonage.

Attention les GAFFES ! et les incidences c o m p t a b l e s !!!

Écrit par : Aïe la COQUILLE | 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

Monsieur GARCIA, d'où vient l' e r r e u r ?
Elisabeth

Écrit par : Aïe la COQUILLE | 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

En effet, la commune de Sauvian n'apparaît pas sur ce plan mais les " gens d'ici " la situent malgré tout. Vous faites bien de le signaler du reste, j'en conviens.

Écrit par : Michel GARCIA-BERAIL | 16 février 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.