Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 février 2018

ZERO SUR TOUTE LA LIGNE !

007.jpg

008.jpg

009.jpg

010.jpg

011.jpg

012.jpg





Michel G A R C I A - B E R A I L

19 février 2018

ALLEZ VOIR MA PAGE FACEBOOK ET VISIONNEZ LA VIDEO CONCERNANT LES EHPAD !

Je conseille cela à ceux qui sont mes " Amis Facebook " qui seuls le peuvent. Consternant d'y apprendre que les pensionnaires de certains EHPAD sont en souffrance et que les moyens humains sont nettement insuffisant pour changer cet état de fait !
France Info a publié le 30 janvier 2018 une vidéo intitulée " Parole de soignants en maisons de retraite ". Je n'ai fait que partager cette vidéo sur mon Facebook le 6 février.
J'ai également à plusieurs reprises, notamment le 13 février fait paraître sur mon Facebook l'appel de Patrick Pelloux qui demande plus de moyens pour les EHPAD.
Journaliste.jpgLe correspondant de Midilibre mal informé, bien que présent, a prétendu que le texte était paru sur mon blog. Cherchez bien, vous ne le trouverez pas, il n'a paru que sur mon Facebook limité à la seule lecture de mes " amis " et non public.
Son compte rendu du conseil municipal du 12 / 02 / 2018 paru le 17 / 02/ 2018 ne relate que trois questions de l'ordre du jour sur huit, plus les décisions municipales et consacre le reste à relater une remarque de J-P Galonnier après avoir répondu à mes deux questions diverses écrites qui parachevaient la séance du conseil municipal.
Aurait-il été conseillé par son maire ?

J-P Galonnier après la clôture de la séance m'a invectivé et fait voter une décision qui n'avait pas lieu d'être, puisque non inscrite à l'ordre du jour, mais au " chef " tout est permis ! Lorsqu'une question diverse est soumise à l'ordre du jour du conseil municipal, elle doit être déposée 48 h à l'avance selon le règlement du conseil voté en 2014

Le procès verbal du conseil est donc erroné et n'aurait pas du être signé dans l'état.


Michel G A R C I A - B E R A I L

14 février 2018

DEUX SONS DE CLOCHES A VILLENEUVE-LES-BEZIERS !




Lors du conseil municipal du lundi 12 février, J-P Galonnier nous expliquait que l'Agglo ne nous aidait pas alors que nous serions, d'après lui et les membres de l'opposition "IDEAL", le deuxième contributeur après Béziers de notre EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale).

001.jpg


Comme nous pouvons lire sur le Midilibre aujourd'hui, une convention de partenariat financier a été signée entre les deux parties lundi 12 février en mairie dans la matinée.
Le soir même, en conseil municipal il n'en fait pas état et s'en prend à l'Agglo, belle hypocrisie de sa part ! Il dira en séance tout le mal qu'il pense de cette coopération Agglo-Villeneuve-lès-Béziers qui nous prive de revenus substantiels. Je rappelle que les entreprises et les commerces payent leurs taxes à l'Agglo depuis la création des EPCI en janvier 2002 et que les taxes qui étaient perçues par les communes jusqu'à cette date-là nous sont reversées depuis lors (2,1M€).
La CABM soutient financièrement tous les projets structurants dans les 17 communes qui la compose. Pas de projet structurant = pas de financement ! Les travaux du boulevard Frédéric Mistral sont financés à hauteur de 379 000€.

Concernant les nouveaux emplois entrevus par J-P Galonnier chez Décathlon et Leroy Merlin risquent de ne profiter qu'aux mêmes employés de ces Enseignes et dans une moindre mesure à d'éventuels villeneuvois en recherche d'emplois, c'est ce que nous constatons chez celles précédemment installées sur la Zac "La Méridienne".

Lundi 12 février, R Ménard convoquait son conseil pour une séance extraordinaire. Il s'agissait de voter une Motion de soutien à la LGV Montpellier-Perpignan, d'autres l'ayant fait auparavant. Cette motion a été votée à l'unanimité.
En conseil municipal du 12 février j'ai proposé que nous votions aussi cette motion, proposition non retenue par J-P Galonnier qui ne s'y attarda même pas 30 secondes, l'idée ne venant pas de lui....

Les élus départementaux réunis en séance depuis lundi 12 février ont soutenu le projet de construction de la LNMP sans oublier la ligne Toulouse-Bordeaux par le vote d'une motion.

002.jpg


Nous aurions pu tout aussi bien voter une autre motion concernant la justice vu que le gouvernement s'acharne à fermer le Tribunal de Béziers et la Cour d'Appel de Montpellier, le premier étant prévu à Montpellier et la seconde à Toulouse.

003.jpg





Michel G A R C I A - B E R A I L / MIDILIBRE

05 février 2018

LIGNE NOUVELLE FERROVIAIRE : DE NOUVELLES INCERTITUDES.



Jeudi 1er février 2018 le Conseil d'Orientation des Infrastructures a remis son rapport au Ministre des Transports sur l'avenir des grands projets ferroviaires. Son rapporteur, Monsieur Duron a avancé des arguments qui aboutiraient à un nouveau report de la construction du chaînon manquant Montpellier-Perpignan.
La commission mobilité 21 a clairement établi que la ligne ferroviaire actuelle présentait un taux de saturation en faveur de la construction de la première phase du projet de Montpellier à Béziers. Cependant, en s'appuyant exclusivement sur des chiffres de saturation la phase 2, de Béziers à Perpignan n'entrerait plus dans les priorités. C'est faire fi de la problématique de la traversée des étangs et la fragilité de leurs écosystèmes dans la partie de Béziers à Perpignan.
L'enquête publique, prévue initialement en 2017, a été décalée en 2018 et il se murmure un nouveau report pour 2019.

LNMP corridor.jpg


Ce projet a pourtant été classé par l'Europe corridor prioritaire. Il ne manque que 155 km pour terminer ce corridor à vocation internationale, notamment pour le fret.
Pourquoi dans ce cas ne préconiser que la moitié de la réalisation du chaînon manquant qui ne représente que 155 km sur un trajet de plus de 2000 km déjà réalisées?
Même si LNMP représente un coût important, il est de l'intérêt de la France et de l'Europe de réaliser la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan dans son entier. Les financements existent, il suffit de se donner la peine d'aller les chercher.

Pour Villeneuve le rapport Duron apporte de nouvelles incertitudes préjudiciables au village et ses habitants:
- Depuis 1999 les riverains de l'autoroute A9 ont vu fluctuer les zones de tracés et geler leurs propriétés dans l'attente de savoir à quelle sauce ils allaient être mangés. Seuls quelques rares initiés ont vu leurs biens rachetés par la SNCF, leur enlevant de fait une épine du pied. Mais pour les autres c'est: garde ton bien et paye tes impôts !

LNMP Galonnier.jpg


Je tiens de sources certaines, qui ont assisté au conseil communautaire de décembre 2017, que J-P Galonnier maire de Villeneuve-lès-Béziers a demandé que la Cabeme se positionne pour exiger que le tracé le long de l'autoroute revienne dans le PIG (Projet d'Intérêt Général) de 1995. C'est à dire qui passe sur l'ancien Intersport qu'il vient de racheter pour y transférer les services techniques ! Va comprendre Charles !

LNMP - Intersport.jpg


Pas un mot sur le barreau de raccordement (appelé la virgule) qui viendra détruire une grande partie des habitations de part et d'autre de la ligne existante. A croire que les Villeneuvois concernés n'intéressent pas nos politiques.

CM 5 novembre 2015 LNMP.jpg




Michel G A R C I A - B E R A I L

03 février 2018

VOITURE INCENDIEE EN PLEIN COEUR DE VILLE ! RECRUDESCENCE OU JUSTE UNE LEGERE AUGMENTATION D'ACTES DE DELINQUANCE ?




DSCN0461.JPG



Dernièrement, dans le centre-ville sur la Place Michel Solans une voiture a été fortement dégradée sur le parking au niveau du trompe-l'oeil.
Le Grand Café tout proche a subi des détériorations dans la foulée, peut-être que l'une et l'autre incivilité sont liées, le responsable de ces exactions sera confondu m'a-t-on dit.

J-P Galonnier et son équipe appuyées par l'opposition IDEAL avaient décidé de déplacer le Centre Communal d'Action Sociale ( CCAS ) Place Gabriel Péri dans les murs de la mairie pour y installer le Poste De Police Municipale afin d'être au plus près des lieux où les incivilités étaient récurrentes.

Cette nuit, dans le centre-ville rue Garibaldi, à proximité de l'ancien Hôtel de ville et à quelques dizaines de mètres du poste de la police municipale Place Gabriel Péri un nouvel incident ou acte de délinquance, l'enquête le précisera sûrement, s'est déroulé.
Un véhicule stationné à mi-hauteur de la rue s'est enflammé, la carcasse encore sur les lieux ne permet pas d'en connaître les raisons, une autre enquête diligentée apportera plus de précisions.
La façade de l'immeuble à proximité de l'incendie porte les stigmates du préjudice causé par les flammes et les fumées dégagées.

DSCN0462.JPG



Assisterions-nous à une recrudescence d'actes d'incivilité ou bien juste une légère augmentation passagère due à une même personne, la police enquête, une suspicion semble émerger au sein du quartier !



Michel G A R C I A - B E R A I L