Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 juillet 2018

L'AFFAIRE PREND DE L'AMPLEUR...

VU SUR LE JOURNAL NATIONAL " LE PARISIEN AUJOURD'HUI EN FRANCE ", RUBRIQUE: 24 HEURES EN REGION page 19 ce vendredi 6 juillet 2018.
Le corbeau la traite de "vieille grosse dondon"
Mardi 3 juillet 2018 à 18:43
Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault

Fin août 2015, Nathalie Berthuel-Arcival reçoit une carte postale anonyme sur laquelle est écrit "vieille grosse dondon". Ancienne directrice générale des services de Villeneuve-les-Béziers (Hérault), et en conflit avec la commune, elle accuse Jean-Paul Galonnier, par ailleurs maire de la commune.

Nathalie Berthuel-Arcival a reçu la carte postale fin août 2015

Ce n'est pas prêt de s'arranger à Villeneuve-les-Béziers entre le maire et une ex-collaboratrice. En l'occurrence l'ancienne directrice générale de services qui accuse Jean Paul Galonnier, de lui avoir envoyé une carte postale anonyme, il y a près de deux ans, dans laquelle il la traite de "vieille grosse dondon". Nathalie Berthuel-Arcival est en arrêt maladie depuis sept ans et en conflit avec la commune depuis autant de temps.


Fin août 2015, elle reçoit une enveloppe et tout de suite elle se méfie parce que l'écriture lui dit quelque chose. Elle met alors des gants en latex et prend soin d'extraire la carte postale qui s'y trouve avec une pince à épiler. Au dos de cette carte, un message : "Reviens vite !! Tu nous manques tellement !! Vieille grosse dondon". De l'autre côté, cinq photos de Baraqueville, un village aveyronnais où, comme par hasard, l'ancien directrice des services avait postulé.

Le corbeau serait le maire selon elle
Ni une ni deux, elle va porter plainte contre X à la gendarmerie pour discrimination sexiste mais cette plainte pénale est classée est sans suite. Elle n'en reste pas là et fait appel à un expert graphologue, agréé dit-elle, qui conclut que c'est bien Jean Paul Galonnier qui a écrit la carte postale. Nathalie Berthuel-Arcival engage une procédure civile contre lui et demande un peu plus de 20.000 euros.

Complot politique répond le maire
Pas question de payer un seul centime affirme avec assurance le maire qui dit faire confiance à la justice pour le laver de tout soupçon. Il existe bien des faux Picasso alors pourquoi pas imiter son écriture à lui? demande-t-il. Aucun doute selon lui, c'est un "complot politique" que l'ont doit à des "branquignoles". Et il se plait à rappeler que son ex-collaboratrice en est à sa onzième procédure, dont une pour harcèlement, et que la commune a gagné les huit premières. Ce que conteste Nathalie Berthuel-Arcival.

Au dernier conseil municipal en date du 25 juin, il a fait voter une délibération qui lui octroie la protection fonctionnelle du maire. En clair, la commune lui payera ses frais d'avocat. En revanche, s'il devait être déclaré coupable, il devra rembourser ces frais à la commune.




Mots-clés : Hérault maire polémique
Par :

2 aujourd-hui en france 6 juillet 2018002.jpg




Michel G A R C I A - B E R A I L