Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 juillet 2018

REFUS DU COMPTEUR LINKY DANS PLUSIEURS COMMUNES MAIS PAS A VILLENEUVE-LES-BEZIERS POURTANT UNE DELIBERATION AVAIT ETE VOTEE A UNE LARGE MAJORITE !







À Courcelles-les-Lens, les habitants pourront refuser le compteur Linky
Au dernier conseil municipal, les élus se sont accordés pour laisser le choix à l’usager d’accepter ou refuser l’installation du compteur Linky.

petition-img-38085-fr.png



L’installation des compteurs Linky chez les particuliers est souvent synonyme de controverses. Une motion a été votée à ce sujet au dernier conseil municipal.L’installation des compteurs Linky chez les particuliers est souvent synonyme de controverses. Une motion a été votée à ce sujet au dernier conseil municipal. - VDNPQR

Depuis fin 2016, Enedis (ex-ErDF) implante son nouveau compteur électrique « intelligent ». Mais si la pose est imposée par les pouvoirs publics, elle entraîne questions, inquiétudes et débats. À Courcelles-les-Lens, les élus d’opposition avaient déjà mis la problématique sur le tapis, montrant du doigt la durée de vie de l’appareil, le respect de la vie privée, les ondes générées. Autre argument de taille : les compteurs d’électricité appartiennent à la collectivité et non à Enedis, la commune est donc responsable des dommages sanitaires pouvant découler.


Une réunion publique organisée le 15 juin a permis aux Courcellois d’en comprendre un peu plus sur ces fameux compteurs. Beaucoup d’entre eux ont déclaré vouloir refuser son installation et le respect de leur choix. Depuis, le maire Bernard Cardon ne se dit « pas hostile à la pose d’un tel compteur » et ne compte pas interdire à la population qui le désire d’avoir un compteur Linky : « Chacun aura le libre choix d’accepter ou refuser Linky. Néanmoins, je soutiendrai ceux qui le refusent. Il appartiendra à chacun d’assumer les conséquences de son refus. Je demande donc à Enedis de respecter le droit de ces usagers ». La motion a été votée à l’unanimité.


À LIRE SUR LAVOIXDUNORD.FR