Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 avril 2010

Incivilité et délinquance

Quel vent mauvais souffle sur Villeneuve depuis plusieurs mois, ce phénomène semble s'amplifier inexorablement et personne ne le contestera tant ces incivilités et actes de délinquance se multiplient dans notre commune. Il y a à l'Agglo un service de médiation et de prévention pour faire face aux problèmes de délinquance qui, à la demande des Maires se rend dans les communes concernées par ce genre de phénomène local, qui crée une sensation de mal-vivre en société et d'insécurité pour des vols en nette augmentation dans nos villages.
Le 1er Magistrat de la ville et l'Adjoint délégué à la sécurité donnent l'impression de ne plus rien maîtriser puisque les faits divers sont en augmentation constante ainsi que les délits de toute sorte. La Police Municipale ne semble pas en mesure de contrer ces effets désagréables et cette mauvaise sensation d' insécurité, mais pourrait-elle être vraiment plus efficace ? Je ne le pense pas car il règne une mauvaise ambiance en son sein au point que plusieurs d'entre eux veulent etre mutés au plus vite m'a-t'on dit. L'un d'eux a déjà rejoint la Police Municipale de Béziers début janvier car il espérait mieux de cette fonction. Je l'ai rencontré en ville et m'a dit "ici j'ai une activité policière, chez vous je livrais le courrier".
M. le Maire et son équipe devrait rapidement se pencher sérieusement sur ce problème qu'il est loin pour l'instant de maîtriser et qui ne pourra durer longtemps car l'opinion publique se préoccupe de ce sujet récurrent. Les commerçants s'inquiètent de l'augmentation de la délinquance dans notre commune et souhaiteraient que l'ordre revienne au plus vite, cela serait possible en y mettant les moyens et une volonté absolue d'y mettre un terme. Les incivilités et le non respect du code de la route sont en augmentation : sens interdits, stationnements dans les ronds-points, stops coulés et même grillés et infractions routières de toute sorte complètent cette triste réalité. Ce n'est pas en installant des stops ridicules qui feront ralentir les conducteurs mais plutôt la présence des policiers équipés de lunettes de contrôle de la vitesse, verbalisant tout contrevenant et ce durant une période déterminée en changeant de place et de plage horaire pour plus d'efficacité . Il y a tant à faire qu'il faudra pour inverser la tendance tout revoir, quand à l'organisation pour remettre de l'ordre dans ce village ne sera pas une mince affaire tant la tâche semble dure. Relevons le défi et au boulot !

20 avril 2010

Incendie à la COVED zone du Capiscol

Lundi 19 avril à 2 h du matin la COVED s' enflamme, des produits toxiques ont brûlé pendant 2 h dans cette entreprise de recyclage installée sur la zone du Capiscol dans la commune de VILLENEUVE. 70 pompiers se mettent immédiatement en action sur les lieux pour arrêter le sinistre avec des flammes dépassant les dix mètres de hauteur, l'incendie durera jusqu' à 4 h du matin. 200 mètres carrés de batiment, la zone la plus sensible, ont prit feu. Cette filiale de la SAUR classée soumise à autorisation assure le recyclage de produits sensibles et dangereux, l'alerte s'est déclenché grâce au système de téléalarme.
Une cellule d'intervention chimique était coordonné par le patron du SDIS. Le sous-Préfet CHOPIN est venu constater et faire l'état des lieux, un amas de toles calcinées, tordues et noircies témoigne de l'intensité de l'incendie. Apparemment toute pollution a été évitée grâce aux bassins de rétention d'eau qui ont empéché des déversements dans l'environnement.
Les pompiers ont procédé à des relevés pour mesurer une éventuelle pollution atmosphérique dans VILLENEUVE sous le vent des fumées toxiques. Pas de traces nous dit-on, je voudrais bien le croire mais est-ce que l'on aura accés à ces relevés de mesure atmosphérique ? La Municipalité devrait exiger que le rapport soit mis à disposition du Maire pourqu'il puisse rassurer les résidants des zones habitées proches du sinistre. Une enquête est confiée à la police nationale et au laboratoire interrégional de la police scientifique. 10 salariés travaillaient sur ce site de la COVED, ils ne pourront pas reprendre le travail mais seront affectés en d'autres lieux.
C'est le 4ième incendie qui survient sur des sites sensibles depuis 2005 celà devient alarmant et inquiétant pour les riverains de cette zone du Capiscol située sur la commune de VILLENEUVE. Ce sont des incendies d'une dangerosité grâve de conscéquences car 3 entreprises sont classées Sévézo et donc extrêmement polluantes du fait de leur toxicité à la combustion. Ces émanations seraient dangereuses pour la santé en cas d'inhalation et la consommation de denrées locales, il faudrait pour plus de sécurité une implatation permanente de capteurs d'analyse d'air. Les riverains souhaiteraient avoir des réponses sur les raisons de ces incendies à répétition dans cette partie de la zone du Capiscol. Pour l'instant on a échappé au pire, mais à force, je crains que le facteur chance ne nous lache et que l'on se retrouve devant une catastrophe écologique sans précédent dans le Biterrois. Je suis peut-être pessimiste mais je sais que jamais n'existe pas.

15 avril 2010

Budget principal communal

Le résultat comptable de 2009 cumulé aux résultats des années précédentes fait apparaître un solde d'excédent de fonctionnement de 2 142 860. 52 euros et d'un déficit d'investissement de 87 608. 67 euros. Il convient d'affecter le résultat global de clôture dans le budget 2010.
Chapitre 002 recettes de fonctionnement : 2 142 860. 52 euros.
Chapitre 001 dépenses d'investissement : 87 608. 67 euros.
Chapitre 10 article 1068 recettes d'investissement 87 608. 67 euros.
On s'aperçoit qu'au terme de l'exercice 2009 qu'il y a un solde de 2 142 860. 52 euros, ce qui prouve bien que nous disposons de ressources importantes non utilisées. Ce que je préconise depuis l'adoption de la taxe additionnelle de l'Agglo, c'est de baisser d'autant les taux des trois taxes locales, dont l'impact sur les ménages Villeneuvois n'est que de 214 000 euros.
En FRANCE un grand nombre croissant de Communautés d' Agglomération ont adopté démocratiquement, je le rappelle, cette taxe dite : contribution fiscalisée (Communauté d'agglomération " La Narbonnaise " par ex...).
Le Budget Communal 2010 est de 7 313 960. 52 euros (68,1%) pour les dépenses et recettes de fonctionnement et de 3 424 408. 67 euros (31,9%) pour les dépenses et recettes d'investissement, ce qui fait au total 10 738 370. 19 euros, bien plus que le budget de SERIGNAN commune de 6 700 habitants qui est de 8 870 000 euros. La ville de VILLENEUVE est une des Communes de sa strate la plus "riche" de FRANCE. Dans la couronne parisienne des communes de 15 000 habitants ne disposent pas d'un tel budget, c'est vous dire la chance que l'on a d'avoir notre Zone Industrielle au "Capiscol" et de profiter de l'expansion biterroise.

VU/MG

14 avril 2010

Conseil Municipal

Mercredi 14 avril 19 h réunion du Conseil Municipal à la salle de l' Hôtel Consulaire, étaient présent le Maire et 20 Conseillers et Adjoints et 6 autres étaient absents; le quorum étant atteint la séance pouvait commencer. La redevance sur l' enlèvement des ordures ménagères est augmentée de 9,87% s' élevant ainsi à 150 euros et pour les personnes de plus de 70 ans une augmentation de 8,70% pour un montant de 100 euros : voté à l' unanimité .
Le vote du Budget 2010 est approuvé à l' unanimité également, pour la bonne et unique raison qu'il est tout ce qu'il y a de plus prudent, c' est un budget de gestion en bon père de famille comme il aime dire en public, autrement dit comme il gèrerait le porte monnaie de sa grand-mère. On s'aperçoit en se penchant sur les détails que l'on navigue à vue; où l' on avait trop budgété par manque d' objectivité on réajuste, et où il été insuffisant on l'augmente nettement. On ne maitrise pas les estimations budgétaires dans pas mal de domaines. On s'aperçoit notamment que la Commune est riche et dispose d'énormes moyens avec un potentiel formidable d'investissement qui est loin d'être mis en avant grâce à sa capacité d'autofinancement. La commune dégage des excédents bruts de fonctionnement et dispose de fonds de roulement ,, elle pourrait de ce fait investir davantage en ayant des excédents définitifs dégagés au cour de ces deux années. Ce budget est loin de correspondre à mes souhaits par son manque de dynamisme et sa trop grande prudence par rapport à nos possibilités réelles d'investissement.

VU/MG