Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 avril 2010

Contrats CUI-CAE et CUI-CIE

Le Contrat d'Accompagnement dans l'Emploi (CAE) porte sur des emplois visant à répondre à des besoins collectifs non satisfaits. Il a pour but de faciliter l'insertion des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d'accès à l'emploi. Depuis le 1er janvier 2010, le CAE a intégré le dispositif de Contrat Unique d'Insertion (CUI): Contrat Initiative Emploi (CIE) regroupé avec le Contrat d'Accompagnement dans l'Emploi (CAE).

Sont concernés les employeurs du secteur non marchand; il s'agit notamment des collectivités locales, des personnes morales de droit public et de droit privé chargées de la gestion d'un service public ... d'autres organismes de droit privé à but non lucratif comme les Associations, les comités d'entreprise, syndicats professionnels, ... pour le CAE et secteur marchand pour le CIE.

Le Contrat Unique d'Insertion (CUI) regroupe désormais les aides qui constituaient le Plan de cohésion sociale de 2005. Il en reprend l'idée d'assortir la délivrance d'aides à l'engagement d'actions favorisant l'insertion durable des salariés. Le Contrat Unique d'Insertion (CUI) ainsi décliné: en CUI-CIE pour le secteur marchand et en CUI-CAE pour le secteur non marchand.

Le CUI bénéficie d'une aide financière; son montant et sa durée sont fixés par le Préfet et sont régulièrement réajustés. Cette aide se calcule en fonction d'un pourcentage du SMIC par heure travaillée. 95% du SMIC brut pour les CUI-CAE et 47% pour les CUI-CIE. Les charges sociales sont exonérées pour les CUI-CAE, à contrario le CUI-CIE n'ouvre pas de droits à exonérations particulières. Dans la Convention qui est signée on officialise le Tutorat au sein de l'entreprise, un Tuteur ne peut avoir sous son aile plus de trois salariés en contrat aidés.

La durée de la convention CUI est limitée à 24 mois. Elle peut être égale à la durée du contrat de travail et peut lui être inférieure. Le contrat de travail est un CDI (y compris dans le secteur marchand). Un CDD est possible, il doit durer au moins 6 mois. Dans le cadre du CUI, un CDD peut aller jusqu'à 24 mois. Un CDD doit comporter la mention "dans le cadre d'un Contrat Unique d'Insertion". Par dérogation, la Convention peut être prolongée au delà de 24 mois, par avenants successifs d'un an, dans la limite d'une durée de 5 ans pour les salariés de 50 ans minimum bénéficiaires du RSA, de l'allocation temporaire d'attente (ATA), ou de l'allocation aux adultes handicapés (AAH). La durée du travail est de 20 heures par semaine. A la fin du contrat une attestation d'expérience professionnelle est établie au salarié à sa demande 1 mois avant la fin du CAE ou du CIE.

Le FIGARO.

16:50 Écrit par michelgarcia dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embauches municipales |  Facebook | | |  Imprimer

09 avril 2010

Tempète Cynthya

Au total 1393 maisons seront détruites: 595 en Charentes Maritimes et 798 en Vendée. Le Président de la fédération Française des sociétés d' assurance ( FFSA ) Bernard SPIZT a annoncé que les propriétaires des 1393 maisons soumises à démolition toucheront en moyenne 250.000 euros d'indemnisation. Une nette augmentation par rapport aux premières estimations; 400 millions d' euros sont en effet prévus pour ces indemnisations, tirés du fonds BARNIER qui indemnise les victimes des catastrophes naturelles.
Un permis de construire autorisant la construction d'une villa dans une " zone d'aléa moyen à fort, de submersion marine " a été délivré malgré la dangerosité du site. Le permis de construire a été signé par la Maire Ajointe de la Municipalité chargée de l' urbanisme ,dont le fils ,promoteur immobilier, possédait des terrains du lotissement. L'acte avait été validé par la Préfecture, deux adultes et deux enfants ont péris dans la maison en question.
Pour ses raisons de sécurité et financières non négligeables, malgré les peines occasionnées par cette catastrophe, je suis tout à fait d' accord pour la démolition de l' ensemble des maisons construites sur des zones à risque reconnues car en conserver certaines ne ferait que rajouter des rancunes. Après de tels évènements on dit toujours " plus jamais çà " et pourtant on finit par oublier et on recommence en commettant les mêmes erreurs. Les autorités locales devront à l'avenir rester fermes pour éviter ce genre d' évènements dramatiques.

VU/LeFIGARO

14:28 Écrit par michelgarcia dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer

05 avril 2010

Evènements dramatiques

Par l' irresponsabilité de certains Maires et le vouloir toujours plus , coûte que coûte , la tempète Cynthia à fait plusieurs dizaines de morts . En effet pour avoir accordé des milliers de permis de construire dans des zones à risque reconnues et connues des autorités , des familles entières ont été touchées et affectées par le deuil .
Des Maires irresponsables , dans un esprit de grandeur , priviligiant les finances plutôt que la sécurité des résidents , sont coupables et responsables et non pas , responsables mais pas coupables , comme on conclura dans quelques temps , ce malheur une fois atténué .Maintenant il va falloir raser 1500 villas qui ont subi les assauts de l' océan grossi par des forts coéficients de marée déjà atteinds et accentués par un vent de tempète ; les endiguements existants prouvent le caractère dangereux de cette côte . Depuis plusieurs années on a occulté la gravité et la prise de risque au détriment d'intérêts personnels , c' est trés grave de déconsidérer la dangerosité de ce littoral Atlantique .
Sachant que le gouvernement va injecter 900 Millions d' euros ( 60.000 euros pour chaque sinistré ) et les assurances autant , ces familles affectées par ces évennements dramatiques n'auront plus qu' à réemprunter pour pouvoir reconstruire en lieu sur . Triste sort pour ces victimes qui avaient rêvé en s' installant prés de l' océan , que de devoir reconstruire en un lieu que l' on leur affectera et qu' ils n' aurons pas choisi . Ils auront en plus laissé des plumes car leurs habitations étaient évaluées à plus de 300.000 euros pour les plus humbles , allant jusqu' à 400 et 500 milles euros pour certaines , ces valeurs étant surestimées du fait de la proximité de la mer . Dans ce type de sinistre les assurances ne déboursent pas la valeur réelle des habitations , puisque construites en zones inondables .
Aprés ce drame humain les Maires en tireront' ils les leçons ? Il faudra bien qu' un jour où l' autre on arrete de délivrer des permis de construire sur des zones côtières à risque , la beauté des sites serait ainsi préservée et des vies sauvées n' étant plus exposées . Reculons les limites des zones constructibles , respectons la nature qui à toujours raison , sachant que l'on ne peut rien contres les éléments déchaînés . Que risquent les Maires et les préfets n' ayant pas pris les précautions nécéssaires pour l' obtention des permis de construire ? Pas grand chose je pense , l'avenir le dira peut-être , enfin du moins je l' espère . Il faudrait à l' avenir pour éviter que celà se reproduise , responsabiliser les décisionnaires et pouvoir les juger au pénal dans ce type d' affaire gravissime puisqu' il y des pertes humaines .

16:28 Écrit par michelgarcia dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer

31 mars 2010

Prestations municipales au " K "

Mercredi 10 février à 14 heures je traverse les Allées "Paul Riquet " au niveau de la chambre de commerce et je m' aperçois qu il y a des employés en tenue orange qui s'affairent dans le secteur de l' ancien " Mac Do " devenu le restaurant le " K ". Cette tenue orange connue des Villeneuvois ainsi que des Sérignanais et Valrassiens m incite à aller voir de plus prés, je reconnais nos employés rentrant et sortant du dit restaurant le " K ". Ils sont 6 et ne passent pas inaperçu c'est le moins que l'on puisse dire, il y a peu de monde mais cela reste une curiosité pour certains passants. Il est 14 heures 40 je m' arrête et constate qu'il y a là 2 camions bennes avec le logo de Villeneuve lès Béziers, l' un immatriculé : 1827 YW 34 l' autre : 6243 YW 34. Je file vers mon rendez vous en me posant des questions sur la présence de cette équipe en terre Bitérroise. Je retourne alors 1 heure plus tard vers les camions de V L B, il n 'en reste q' un et 4 employés sont toujours là vaquant à leurs occupations; a 16 heures ils quittent les lieux.
J' ai voulu savoir ce que faisaient nos équipes dans le restaurant le " K ", je n'ai toujours pas de réponse, personne n'est au courant. Ce qui m'interpelle c'est le fait que l'on soit dans le domaine du privé et que le soir même il y a eu une exposition de grosses limousines: " Ferraris rutilantes et Porsches ravageuses ". On aimerait en savoir plus car personne n' en parle, y aurait-il une raison à cela ? En tous les cas je poserais la question en Conseil Municipal et espère qu'une réponse sera apportée .

VU /MG

23:51 Écrit par michelgarcia dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer