Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 juin 2012

EXTENSION DE LA STATION D'EPURATION DE BEZIERS

La Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée prépare la réalisation des travaux d'extension de la station d'épuration de Béziers, conformément aux orientations définies par le schéma directeurd'assainissement de 2006.

Cette nouvelle unité, d'une capacité de 200 000 équivalents habitants sera destinée au traitement de l'ensemble des effluents produits par les communes de Béziers, Villeneuve-lès-Béziers, Sauvian, Cers, Lignan sur Orb, Corneihan.

L'extension de la station d'épuration sera réalisée en zone A du Plan Local d'Urbanisme de la commune de Béziers, à la fois sur la parcelle cadastrée IV n° 1 où est implantée la station d'épuration actuelle mais également sur la parcelle limitrophe cadastrée IV n° 4.

Les installations à réaliser nécessitent une mise en compatibilité du réglement de la zone A du Plan Local d'Urbanisme ( PLU ) de la commune de Béziers, procédure menée en conformité avec les articles L. 123-16 et R 123.23 du code de l'urbanisme.

Le dossier d'enquête préalable à la déclaration d'utilité publique et à la mise en compatibilité du PLU a été réalisé par le bureau d'études " Sage Environnement ". Son articulation est la suivante :

° notice explicative,
° étude d'impact et résumé non technique,
° plan de situation,
° plan général des travaux,
° caractéristiques principales des ouvrages les plus importants,
° appréciation sommaire des dépenses,
° textes régissant l'enquête publique et modalités d'insertion dans la procédure administrative,
° avis de l'autorité environnementale,
°mise en compatibilité du Plan Local d'Urbanisme de la commune de Béziers.

Suite à cet exposé, il a été proposé d'approuver le dossier d'enquête publique et à la mise en compatibilité du PLU, de solliciter de Monsieur le Préfet de région, Préfet de l'Hérault : la réalisation d'une enquête publique portant à la fois sur la déclaration d'utilité publique et sur la mise en compatibilité du PLU de la commune de Béziers simultanément à l'enquête relative à l'autorisation au titre de la Loi sur l'Eau, la déclaration d'utilité publique des ouvrages en vue de l'expropriation nécessaire à l'opération et l'approbation de la mise en compatibilité du PLU de la commune de Béziers.

Notre commune qui en 2005 devait reconstruire une nouvelle STEP ( station d'épuration ) afin d'augmenter sa capacité équivalent habitants économisa deux millions d'euros en se raccordant à la station d'épuration de Béziers construite en ce temps là dans la pleine St Pierre entre Orb et Canal du Midi. Qui ne se souvient pas des odeurs nauséabondes qui obligeaient les riverains à fermer portes et fenêtres l'été venu à cause de ses désagréments que je ne souhaite à personne, l'ayant vécu depuis fin 1979 lors de la construction de ma villa au lotissement Lou Récantou. Michel SOLANS, qui de temps à autre ruait dans les brancards à l'Agglo, savait apprécier quand les décisions de celle-ci allaient dans le bon sens ! Cela s'appelle le " pragmatisme " mais Galonnier en est-il capable ? Ne se bornerait-il pas à dénigrer systématiquement toutes décisions acceptées par la majorité de ses pairs ? A l'unanimité ils répondent par l'affirmative !

Les communes de Cers, de Sauvian, de Corneilhan et de Lignan sur Orb applaudissent l'initiative de l'Agglo conscient des économies substantielles qu'elles vont réaliser grâce à cette décision de la CABM et le font savoir à leurs administrés, ce n'est pas le cas à Villeneuve !


V. U. / Michel G A R C I A

21 mai 2012

APPEL A PROJETS PHOTOVOLTAÏQUES - DESIGNATION DE L'ATTRIBUTAIRE DE L'APPEL A PROJETS ET APPROBATION DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT.





La CABM a fait du développement durable un axe fort de sa politique d'aménagement du territoire.

Dans cette perspective, une étude menée en concertation avec nos partenaires ( Département, Région, Etat ) a permis d'acter et de présenter les dispositions naturelles très favorables du territoire de l'agglomération en matières d'énergies renouvelables. Aussi, pour répondre aux fortes sollicitations des opérateurs, la collectivité se doit de favoriser et d'encadrer la production d'électricité d'origine renouvelable, avec pour objectif le développement local de cette filière économique.

Suite à cette étude, par délibération du conseil communautaire du 21 octobre 2010, ont été approuvés les Schémas de développement en matière d'éolien, de photovoltaïque au sol et de biomasse de l'Agglomération Béziers Méditerranée avec la volonté, concernant le volet photovoltaïque, afin de favoriser sur le territoire, l'émergence d'un projet global avec la possibilité d'un opérateur unique :

- Lignan-sur-Orb/Corneilhan - " la fenasse " ancienne décharge
- Servian - " Brescou " ancienne décharge
- Servian - " Mas de Peyrals " ancienne carrière
- Villeneuve-lès-Béziers - " Malgraside " ancienne décharge
- Villeneuve-lès-Béziers - bassin d'écrêtement du Capiscol
- Sauvian - " Bel Cers " - ancienne décharge
- Sauvian - " L'estagnol " - abords du CET du Sitom du Littoral

A cette fin, l'Agglo a lancé le 8 février 2011 un appel à projet global de requalification " multi-sites " pour le développement en zones " délaissées " ( anciennes décharges, anciennes carrières...) de centrales photovoltaïques au sol selon une période ouverte de consultation ( phases candidature, offre et négociation ). Une publicité nationale et européenne a également été réalisée, vu les enjeux financiers potentiels importants.

Il a été constitué une commission pour l'appel à projets photovoltaïque. Sur les 13 candidats à avoir déposé une candidature, 4 ont été admis à concourir et à présenter leur offre. In fine la Commission réunie le 7 novembre 2011, a proposé de retenir l'offre de l'entreprise JMB Energie qui présente" le dossier le plus en adéquation avec les objectifs de l'agglomération.

Quelques chiffres sur les estimations calculées ( hors actualisation annuelle ) :
- puissance installée estimée : 38,234 MWc pour 86,6 ha
- investissements nécessaires : 89,499 millions d' euros
- loyers annuels versés aux propriétaires : 240 084 €/an ( 29 000 € à l'Agglo pour le site du Capiscol )
- retombées fiscales annuelles : 495 500 €/an ( dont 216 500 € pour l'Agglo )
A terme la production des sept sites sera équivalente à la consommation annuelle domestique de 35 000 personnes et permettra d'économiser annuellement 5 500T équivalant CO² en terme de bilan carbone.


V. U. / C A B M

08 avril 2012

SOUTIEN FINANCIER A LA CAMPAGNE DE RAVALEMENT OBLIGATOIRE DES FACADES LANCEES PAR LA VILLE DE BEZIERS.




La Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée, par délibération au Conseil Communautaire en date du 28 juin 2007, a mis en place l'OPAH " Coeur d'Agglo " sur le centre ville de Béziers. La convention d'opération a été signée le 16 juillet 2007.
L'OPAH " Coeur d'Agglo " arrive à son terme en juillet 2012 et une nouvelle OPAH devrait lui succéder au dernier trimestre 2012.

Par arrêté en date du 6 mars 2012, la ville de Béziers a lancé une nouvelle campagne de ravalement obligatoire ( façades et vitrines commerciales ) sur les secteurs de l'avenue Alphonse Mas, de la place Gabriel Péry, de la rue de la citadelle, de la place du forum, de la place du coq d'inde, de la rue de la Rôtisserie, du square Barthe.
Ce dispositif comprend 120 immeubles ( soit un objectif de 60 façades ) et 134 commerces ( soit un objectif de 25 vitrines commerciales ).

Compte tenu du caractère obligatoire de cette opération, il apparaît nécessaire de proposer aux propriétaires concernés un dispositif de subventionnement attractif afin de réunir en amont les meilleures conditions possibles pour la réussite de cette action.

- Pour les façades d'immeubles d'habitations ( plafonnée à 100 € T.T.C / m² ) : aide de la ville = 25% et aide de la CABM = 25% total = 50%.
- Pour les façades de commerces ( plafonnée à 420 € H.T / m² ) : aide la ville = 50%.

Ce type de convention d'opération pourrait être envisagée dans un premier temps aux abords de la place Michel Solans afin de l'embellir. L'immeuble du " Grand Café " qui appartient à la commune est délabré et sa façade défrise pour le moins que l'on puisse dire. L'immeuble qui abrite le local de la Police municipale avait été orné d'un trompe l'oeil remarquable et ses façades avaient été repeintes du temps de l'ancienne majorité. Les propriétaires du restaurant " les Enfants terribles " ont eux aussi repeint les leurs tout récemment. De ce fait cela laisse apparaître la vétusté de la façade du Grand Café, corrigée il est vrai par des travaux de restauration de la véranda au rez de chaussée. Afin de redorer l'aspect général de ces immeubles la commune serait bien inspirée de rafraîchir sa façade avant l'arrivée des touristes.

Aux deux angles du parking accueillant les bornes de trie sélectif qui jouxtent la place, les façades des deux maisons sont dans un piteux état et méritent vraiment que l'on s'y penche sérieusement. Une fois les travaux de ravalements effectués nous aurions enfin une place harmonieuse et agréable à la vue.


V. U. / C A B M / Michel G A R C I A

05 avril 2012

DEMANDE DE SUBVENTION POUR LE MARCHE DE TRAVAUX MIS EN PLACE DE STATIONS D'ALERTE EN SORTIE DES ZAC DU TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE.



Dans le cadre d'un suivi des rejets des industriels du territoire de la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée ( CABM ) et afin de protéger ses réseaux et ouvrages de traitement, la CABM a décidé d'équiper les Zones d'Aménagement Concertées de Mercorent, de Béziers Ouest, la Baume, le Monestier et du Capiscol de stations d'Alerte pour les pollutions industrielles.

Les travaux ont été estimés à 200 000 € HT soit 239 200 € TTC.


V. U. CABM

PARTICIPATION AUX FRAIS DE REFECTION DE CHAUSSEE RUE DE L'HÔPITAL A VILLENEUVE-LES-BEZIERS



La commune de Villeneuve-lès-Béziers, dans le cadre de travaux communaux de réfection de chaussée et en accord avec la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée ( CABM ) a fait procéder en septembre 2011 à la mise à la cote des accessoires de réseaux eau et assainissement rue de l'Hôpital.

Ces travaux sont à la charge de la CABM au titre des compétences eau et assainissement. La participation forfaitaire de celle-ci a été arrêtée au regard d'un constat contradictoire et sur la base des débours engagés par la commune à la somme de 5 780 € HT.

Cette somme est imputée sur le budget eau régie et assainissement régie.


V. U. / C A B M