Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 avril 2013

DE L'EAU DANS LE GAZ ???

001.jpg


La photo ( non reproduite sur ce blog )où l'on voit les personnes présentes lors de la réunion publique à l'Espace des Libertés Gérard Saumade, démontre la forte mobilisation contre le projet du Département qui souhaite supprimer les feux tricolores de la Montagnette. Le Conseil Général veut mettre en 2 X 2 voies la RD612 bis tout en dressant un muret central empêchant le tourner à gauche à ce carrefour.

Sous cette photo scannée à partir du bulletin municipal du 13 avril 2013, la liste des noms des intervenants sur la scène m'interpelle. Claude Zémour, Conseiller Régional, Francis Pozzo, Medef ( absent sur la photo ), Christine Louriac, Présidente de l'ADAEV, Michel Suère, Vice-président CABM, Jean-Paul Galonnier, Maire, Elie Aboud, Député.

Question :

Comment peut-on nommer une personne absente et ignorer la présence de Laurent Barsalou, collaborateur de cabinet du maire que l'on aperçoit en bout de table?

Serait-ce un oubli de la part de la rédaction, ou bien, y aurait-il comme on dit " de l'eau dans le gaz " entre le maire et son bras droit? Des rumeurs persistantes le laissent supposer en tous cas!!!
Il est vrai que son nom n'apparaît plus au niveau de la publication en dernière page, comme c'est bizarre, y aurait-il un rapport de cause à effet?



Michel G A R C I A

18:45 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

07 janvier 2013

LE SOLITAIRE!

001.jpg

Quand on qualifie quelqu'un de solitaire c'est communément par référence à un vieux mâle, animal solitaire, loup solitaire, vieil ours ou même vieil éléphant. Il est des hommes qui se comportent de la sorte, à croire que c'est typique aux mammifères mâles de tous poils, si j'ose dire, rarement les femelles s'isolent du reste de la troupe, elles ont plutôt tendance à se regrouper!

Dans une troupe ( équipe ), le chef domine l'ensemble et chacun fait bloc dans l'intérêt de tous, le dominant qu'il est, impose une façon de faire, de voir et d'appréhender l'avenir. Cette situation primordiale ne dure jamais plus qu'il n'est possible, sachant que tout a une fin plus ou moins proche selon la situation et les possibilités naturelles de chacun ( rejet ).

Inévitablement arrive le jour où, comme prévu ou prématurément, la troupe perd de sa cohérence et tout devient progressivement ingérable pour les uns et insupportable pour les autres! Le groupe naturellement réagit sans plus tarder faisant savoir au mâle dominant qu'il ne maîtrise plus rien ou si peu qu'il est temps pour lui de s'isoler et vivre solitairement, rejeté par bon nombre de tous ceux qui l'attirèrent afin de les protéger et les sauvegarder.

Nous voyons donc ces jours-ci, errer un vieux mâle solitaire que ses congénères flattaient jusqu'alors le laissant se débattre seul, comme un vieux sangliers dans la " fangue "! Triste tableaux campagnard s'il en est après avoir mené la harde aveuglée par sa magnificence!


Michel G A R C I A

20:03 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |

31 décembre 2012

INDEMNITE DE REPRESENTATION A UN MAIRE

001.jpg


CONDITION D'ATTRIBUTION D'UNE INDEMNITE DE REPRESENTATION A UN MAIRE

12 ème législature

Question écrite n° 23037 de M. Jean-Louis Masson ( Moselle - NI )

publiée dans le JO Sénat du 04/05/2006 - page 1249

M. Masson demande au Ministre de l'Intérieur et de l'Aménagement du Territoire, de lui préciser dans quelles conditions le maire d'une commune peut se faire attribuer une allocation pour ses frais de représentation en supplément de son indemnité de fonction ( en ce qui concerne Galonnier : 2 000€/mois sans oublier ses indemnités de vice-président de la CABM qui s'élèvent à 2 400€/mois ). Il souhaiterait également qu'il lui indique si le maire doit justifier ensuite l'utilisation de cette indemnité de représentation et, dans l'affirmative, dans quelles conditions.


REPONSE DU MINISTRE DE L'INTERIEUR ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Publié dans le JO Sénat du 20/07/2006 - page 1963

Afin de compenser les sujétions et les responsabilités résultants de leur charge publique, les maires bénéficient d'un nombre de garanties et d'indemnisations, aux nombre desquelles le législateur a inscrit, outre les indemnités pour l'exercice effectif de leurs fonctions, des indemnités pour frais de représentation. Par délibération, le conseil municipal peut accorder cette indemnité au maire, et à lui seul, afin de couvrir les dépenses engagées par celui-ci à l'occasion de l'exercice de ses fonctions et dans l'intérêt des affaires de la commune. Ainsi en est-il notamment des dépenses supportées personnellement par le premier Magistrat municipal en raison des réceptions et manifestations qu'il organise ou auxquelles il participe dans ce cadre. Le montant des dépenses peut donc varier selon les collectivités. A plusieurs occasions, la jurisprudence a précisé la portée de ces dispositions. Ainsi, ces indemnités ne correspondent pas à un droit, mais à une simple possibilité. Les conseils municipaux n'ont pas,en effet, l'obligation de voter ces indemnités, mais seulement la faculté, si les ressources ordinaires de la commune le permettent ( CE 16 avril 1937, Richard ). Elles peuvent, par ailleurs, être allouées en raison d'une " circonstance exceptionnelle ou prédéterminée ", ou prendre la forme d'une indemnité fixe et annuelle qui ne doit toute fois pas excéder les frais auxquelles elles correspondent, " sous peine de constituer un traitement déguisé " ( CE 17 mars 1937, Association de défense des contribuables de Dijon ). " Tel serait le cas d'une indemnité attribuée en l'absence de toute justification " des dépenses auxquelles elle a été destiné ou justifiée comme étant " une rémunération du temps que le maire consacre aux affaires municipales " ( CE 20 février 1942, Ligue des contribuables de Sevran ). Compte tenu du contrôle susceptible d'être exercé par le juge administratif et le juge des comptes, " il est conseillé aux maires concernés de conserver par devers eux toutes pièces justificatives qui ont fondé le bénéfice de l'indemnité dite de représentation ".

REMARQUE :

Nous avions voté, à l'unanimité, cette délibération en juillet 2008 en précisant bien que maire s'engageait à communiquer les justificatifs de représentation chaque fin d'année puisque cette dépense doit figurer dans le budget annuel.
Cette délibération aurait du être votée chaque année et non pour la durée du mandat si on se réfère au texte si-dessus, ça n'a pas été fait!
Contrairement au fait que ces indemnités peuvent être allouées en raison de circonstances exceptionnelles on est en droit de les contester puisqu'elles lui servent, entre autre, à payer des restaurants et petits plaisirs.
La jurisprudence a précisé la portée des dispositions, ainsi ces indemnités ne correspondent pas à un droit! A Villeneuve il semblerait pourtant que ce le soit depuis 2008, je ne pense pas que Anne-Marie Ranc ait profité de cette enveloppe!

J'ai demandé à voir les factures en conseil municipal du 18 décembre pour la deuxième fois consécutive, le maire m'a toujours envoyé balader en vociférant! Il m'a, cette fois ci permis de les consulter en mairie mais ça ne correspond pas à mes attentes puisque je n'ai eu droit qu'à un étalement de montants diverses sur un tableau, sans que les factures y soient jointes, affaire à suivre!


Michel G A R C I A


06:00 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

26 décembre 2012

DISCOURS INAPROPRIE!

Vendredi 21 décembre a eu lieu la traditionnelle soirée de Noël du personnel communal dans la salle des fêtes Gérard Saumade. Le maire s'en pris ardemment aux employés absents pour cause de maladie de longue durée! Dans un discours empreint de dédain et d'antipathie il s'employa à les critiquer et à les vilipender. Son intervention a tourné majoritairement autour de ce sujet.
Ces agents qui sont en maladie n'ont certainement pas demandé de l'être et les médecins ou spécialistes dans divers domaines ne font pas d'arrêt de complaisance! Si le maire estime que l'arrêt maladie d'un agent communal lui paraît injustifié, il peut faire convoquer l'agent chez un médecin contrôleur afin de vérifier la véracité de son état de santé! Dans la mesure où il accepte l'arrêt médical sans contrôle, il est mal venu ensuite de critiquer l'état de santé de ses agents. Le maire semble penser qu'il est plus qualifié que les docteurs spécialisés pour juger de leur problème de santé! Il oublie qu'il a vécu toute sa vie professionnelle grâce à la maladie des autres, maladie qui l'arrangeait à une époque ... comme quoi les gens changent!

Après avoir fait son discours plus que discutable et insensé, il ne put s'empêcher, encore une fois, de me dénigrer et me prendre à partie indirectement devant les agents municipaux venus là pour entendre un tout autre discours! Il eut été plus opportun de les remercier de l'implication qu'ils mettent tout au long de l'année à faire leur travail pour l'intérêt des villeneuvois, les mettre en avant, les valoriser plutôt que de parler des absents, qui chacun sait ont toujours tort, disant qu'ils étaient responsables de leurs difficultés et de la baisse de leurs remboursements et de leurs primes! Les malades de longue durée seraient même responsables de la détérioration à venir du système de remboursement des organismes d'assurance complémentaire des agents des collectivités locales!

Heureusement, un grand lunch préparé par " Le Grand Café ", " Le 55 " et " La Boucherie Sermet " était là pour égayer la soirée des agents municipaux, une multitude de mets savoureux, les uns tous plus que les autres, régalèrent leurs papilles autant que celles des élus présents. 150 personnes au plus, femmes ou époux d'agents et élus compris, profitèrent de ces excellentes agapes qu'auraient pu apprécier le double de convives! Dans la mesure où les invités devaient confirmer leur présence par le renvoi d'un coupon réponse, on se demande comment il a été vu aussi large dans les quantités commandées.

Pour ma part, j'estime que le Noël des employés est destiné à leur faire savoir qu'on apprécie leurs compétences, leur sérieux, leur engagement à faire de notre village un village où il fait bon vivre. C'est ce qu'ils attendaient, présents ou absents, certainement pas des coups de bâton. Je me permets donc d'utiliser mon blog pour leur faire savoir que tous les élus ne se comportent pas à leur égard comme le maire.


Michel G A R C I A

23:22 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |

25 octobre 2012

AUTRE ANOMALIE

De quoi s'aperçoit-on en épluchant les budgets depuis notre élection? On découvre des anomalies, des petites, des plus grosses, des insignifiantes ou des monumentales! Exemple, si nous prenons l'article électricité :

- de 204 000€ de dépenses d'électricité en 2009 on passe à 80 000€ en 2012!

Par quel miracle est-ce possible? En effet comment peut-on dépenser moins d'une année à l'autre sans que nul programme d'économie d'énergie n'ait été entrepris depuis 2008 alors que sur le programme élaboré par la liste " Vivre Villeneuve Autrement " était mentionné sa mise en place dès notre prise de fonction?

N'y aurait-il pas comme un tour de passe-passe dans ces comptes pour le moins insincères? Déjà le 6 février 2012 j'avais attiré l'attention du sous-Préfet sur une somme sortie d'on ne sait où ( 300 000€ à la place de 18 200€ ) qui venait combler des dépenses au budget du CCAS! Le sous-Préfet m'avait même conseillé de porter l'affaire au Tribunal Administratif de Montpellier pour budget insincère! Il avait même ordonné au maire de bien vouloir régulariser les comptes lors du budget 2012, ce qu'il n'a toujours pas fait d'ailleurs, du moins à ma connaissance!


Michel G A R C I A

00:13 Publié dans Curiosité | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |