Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 mars 2012

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 7 juillet 2008

RELEVE DES DECISIONS DU MAIRE :

Devant la quantité de contentieux ( plus de 35 ) devant les tribunaux et pour tenir compte du phénomène actuel qui incite les gens à déférer leurs dossiers devant la justice à partir du moment où leur demande est refusée, il apparaît nécessaire de s'attacher les services d'un cabinet d'avocats spécialisés dans le droit public.

Après appel à la concurrence, c'est le cabinet HENRY-GALIAY-CHICHET de Perpignan qui a été retenu: c'est l'offre la mieux disante. Cette offre inclut le contentieux mais également le conseil sur " tous les domaines du droit public " ( Urbanisme, Marchés Publics, Personnel, Finances...)

Ce marché conclut pour 5 ans au tarif de 15 000€ HT/an soit 75 000€ HT/5 ans.

A titre informatif, le contentieux seul ( avocats, huissiers,experts ), sans le conseil a coûté plus de 260 000 € sur les 5 dernières années.

Commentaires :

C'était donc une bonne opération puisque la commune allait dépenser moins, 185 000 € exactement, ce qui allait dans le bon sens sachant qu'après l'élection de la nouvelle majorité, elle criait à qui voulait bien entendre que la commune était gravement endettée.

Je tiens à préciser que pour la plainte du Maire au Tribunal Correctionnel à mon encontre il a choisi le cabinet de Maître TERRIER et pour mon recours contre la mairie pour abus de pouvoir il a conservé le cabinet d'avocats HENRY-GALIAY-CHICHET pour la défense de la commune. Pour l'affaire concernant la plainte au Tribunal Administratif qu'a fait la DGS, Nathalie BERTHUEL, contre la commune pour harcèlement le Maire reprend Maître MAILLOT, avocat attitré de feu Michel Solans que Le Maire trouvait excessif dans sa facturation!!! Ce choix il le fait parce que ce cabinet est spécialisé dans les affaires concernant le Personnel, or nous avons lu plus avant les spécialités du cabinet HENRY-GALIAY-CHICHET. Allez donc comprendre les motivations qui pourraient expliquer cette contradiction!!!


La Commune est autant ou sinon plus confrontée à une multitude d'affaires au Tribunal Administratif et Correctionnel, le Maire qui avait décidé d'économiser dans un premier temps s'octroie les services d'avocats avec lesquels nous ne sommes pas liés, ajoutant ainsi des dépenses supplémentaires qu'il avait voulu réduire pour la défense des intérêts de la Commune. Cela s'appelle faire volte-face, mais M. le Maire n'en est pas à une contradiction supplémentaire, lui qui dit noir aujourd'hui et blanc demain. En effet il nous a habitué à ces pirouettes dont il a la spécialité, il suffit de lire les différentes délibérations contradictoires tout au long des quatre années de gestion de notre Commune. Encore deux ans et tout rentrera dans l'ordre et la constance avec une nouvelle équipe compétente au service de toutes et tous les Villeneuvois!!!


V. U. / Michel G A R C I A

05 mars 2012

COMPETENCES DE L'AGGLO !

Depuis le 1er janvier 2012 la compétence " Ordures Ménagères " est gérée par la CABM. La collecte des ordures ménagères est toujours organisée de la même façon, les jours de passage des bennes n'ont pas été modifiés. Dans certaines rues du centre-ville règne un désordre au niveau du stationnement, les automobilistes ne respectant pas les règles élémentaires du code de la route.

Stationnement gênant aux angles de rue rendant difficile sinon impossible le passage d'autres usagers et véhicules garés sans aucun respect des règles en matière de stationnement ne laissent qu'un passage limité aux voitures, bloquant l'accès aux véhicules de livraison et autres gabarits. Ces excès sont constatés régulièrement et signalés à la municipalité et au Maire en particulier.

La benne à ordures rencontre à quasiment tous ses passages, des problèmes à ce niveau, sans que cela ne fasse changer les habitudes de certains riverains qui créent ce désordre récurrent pourtant signalé en haut lieu! La semaine dernière, la benne a été obligée de reculer sur toute la longueur de la rue du 4 septembre, étant dans l'impossibilité de passer à cause du stationnement sauvage de plusieurs véhicules.

Pour remédier à ce désordre il n'y a qu'une façon de procéder : la sanction! Le Maire, parfaitement au courant de ce désordre, n'a pas l'air de se soucier du désagrément crée par ces stationnements. C'est pourtant lui qui est responsable de la voirie, de la sécurité et du stationnement, qu'adviendrait-il si les pompiers devaient intervenir dans ce quartier?

Comme d'habitude le Maire rétorque aux plaignants que cela ne concerne maintenant que la CABM puisqu'elle a la compétence, se dégageant ainsi de ses responsabilités, du moins le croit-il, car la voirie demeure communale et le responsable c'est le Maire et personne d'autre! Il s'était déjà déchargé de ses responsabilités concernant le pavage consécutif aux travaux sur un réseau d'eau au niveau de la Pizzéria du Clocher. La surface à paver de 0,80 m² est restée des mois dans un état dangereux pour les piétons, la municipalité refusait de le faire car la compétence " Eau-Assainissement " appartient à la CABM! On croit rêver devant un tel manque de bonne volonté, faire venir les services de l'Agglo pour une demi heure de travail, c'est du n'importe quoi, il se couvre de ridicule et ce depuis le début du mandat! Quand on pense qu'il est vice-président de l'Agglo délégué à la voirie communautaire!


V. U. / Michel G A R C I A

23 février 2012

TRAVAUX DE LA RUE JEAN LAURES.

Je me suis rendu sur le chantier de réfection de la rue Jean Laurès afin de me rendre compte de l'avancement des travaux qui semblent s'attarder et s'immobiliser depuis quelque temps. Quelques jours au paravent j'avais rencontré une amie qui réside dans cette rue et qui se rendait en mairie se plaindre de quelques disfonctionnements et anomalies concernant notamment la hauteur du trottoir par rapport aux seuils des portes de certaines maisons.

La largeur réduite de la voie semble poser des problèmes et quelques inquiétudes aux riverains mécontents de son tracé qui, il est vrai, surprend les villeneuvois nombreux qui s'y rendent pour le constater. Pourquoi nous a-t-on autant réduit la chaussée que les camions auront des difficultés à y circuler? Nos élus, le Maire en tête n'ont-ils pas trouvé que cette rue était trop rétrécie en consultant les plans avant travaux? Ce genre de question revient sur le tapis dès que l'on parle de ces travaux de réfection de la rue Jean Laurès.

Aux dernières nouvelles, une réunion de chantier aura lieu sur place lundi matin 27 février en présence de l'adjoint aux travaux et responsables du chantier, les riverains y sont invité.

Personnellement, pour m'y être rendu et y avoir circulé en voiture je n'ai pas eu la sensation de rétrécissement tant contesté et je pense même qu'un poids lourd peu aisément aller du boulevard de la République à la rue du canal. Par contre, en arpentant la rue on peut douter de la hauteur excessive des trottoirs comme certains riverains le laissent supposer. Quelques seuils de portes semblent se retrouver au dessous du trottoir, je n'ai pas fait suivre mon niveau, et pourrait n'être qu'un effet d'optique. D'autres se retrouvent avec des seuils de porte de garage quelque peu inclinés, en tous cas plus prononcés qu'avant mais leur accès ne semble pas insurmontable.

Quoi qu'il en soit, je pense que contrairement aux riverains inquiets pour l'accessibilité et la circulation dans leur rue, l'avancement des travaux qui semble traîner un peu, trouble quelque peu leur imagination.


V. U. / Michel G A R C I A

15 février 2012

VENTE D'UN IMMEUBLE COMMUNAL

La commune est propriétaire d'un bien bâti situé 57 Boulevard de la République, cadastré AA 165 et d'une superficie au sol de 327 m².

Ce bien n'étant pas affecté à un service public, il parait opportun d'en envisager la cession. De même, le bien susnommé est vétuste et nécessiterait de lourds travaux. D'un point de vue patrimonial, la vente de cet immeuble permettrait à la Commune de ne pas supporter la charge d'une réhabilitation. France Domaine a été consulté et a estimé sa valeur à 113 000 € ( cent treize mille euros ).

En conséquence, Monsieur le Maire propose au Conseil municipal son accord pour procéder à la vente de cet immeuble au prix proposé par France Domaine.

REFLEXION :

Au tout début de notre mandat nous fîmes un recensement des immeubles répertoriés au patrimoine communal pour une estimation des possibilités de construction de logements sociaux. Le taux de logements sociaux sur notre commune n'est que de 4,7% et il est obligatoire d'en mettre 20% à disposition d'ici 2015 sous peine d'amendes importantes. Dans cette ancienne maison de retraite comportant trois niveaux, 6 logements auraient pu être conçus pour le bien être de personnes âgées à faible revenus.

L'ancienne mairie délaissée, rue la Fontaine, aurait pu voir s'ériger 4 autres logements sociaux depuis la construction en 2006 de la nouvelle, place Michel Solans. Pour l'instant tout semble figé car rien n'est semble-t-il envisagé ni même invoqué!

Il existe d'autres possibilités à l'ancienne gare, en effet on pourrait y faire trois ou quatre logements supplémentaires, tout est une question de volonté. Apparemment rien ne semble avoir été envisagé concernant ces immeubles communaux depuis notre élection début 2008, pourquoi ?


V. U. / Michel G A R C I A

23 janvier 2012

CURIOSITES !

TROP D'EMPLOIS PUBLICS EN FRANCE ???


" Il y a aujourd'hui près de 90 emplois publics pour 1 000 habitants en France, contre 50 emplois publics en Allemagne. Ces emplois publics représentent 21% de l'emploi total en France, contre un peu plus de 10% en Allemagne. Ils coûtent 13% du PIB en France contre 7% en Allemagne ! " ( source : Metamag.fr )

Ce coût est donc presque deux fois plus élevé en France qu'en Allemagne où les habitants ne sont pas " sous-administrés ! " Il pèse lourdement sur le budget et explique l'incapacité du Parlement Français à mieux orienter les dépenses. D'ailleurs, les Députés reconnaissent ne pouvoir discuter que d'une marge réduite.


BLOCAGE DU PRIX DES CARBURANTS A LA POMPE !!!


Entendre présenter ce projet par François HOLLANDE comme une " idée neuve " est plutôt surprenant.

Cela avait été fait par Lionel JOSPIN, 1er Ministre de Jacques CHIRAC. Laurent FABIUS avait mis au point la TIPP flottante ". C'est tout récent, onze ans à peine.
- Résultat pour le budget de l'Etat : des millions d'euros de perdus !
- Résultat pour le consommateur : à peine deux centimes d'euros de moins !
Les Régions, quasiment toutes gérées par la gauche, profitent de la manne qu'elles prélèvent à travers la TIPP payée par ses administrés sans vraiment trop le savoir.


AUGMENTATION DU CHÔMAGE !!!


Les Français sont inquiets à juste raison de la montée du chômage par ces temps de crise ! " Contre le chômage, on a tout essayé, " disait le Président François MITERRAND ! Quel Français n'a pas encore en mémoire ce propos réfléchi, asséné dans une prise de parole préparée, émanant de celui qui présidait la France depuis une dizaine d'années.


EXPLOSION DE LA DETTE !!!


" Cela fait trente ans qu'on se débrouille comme ça ! Alors on peut bien continuer un peu, non ? "

Jacques CHIRAC, Président de la République, en 2003, en réponse au Ministre des finances Francis MER qui l'alertait sur les risques de la dette. Rapporté dans " L'oligarchie des incapables ", paru chez Albin MICHEL. En effet , depuis 1981 on a laissé filer les dettes qui se sont accumulées de gouvernements en gouvernements de gauche comme de droite.
A la fin du septennat de GISCARD-D'ESTAING les comptes étaient pratiquement en équilibre, la dette s'élevait alors à 74 M€. Le plein emploi et de moindres dépenses sociales expliquent cet équilibre budgétaire. Aujourd'hui avec 4 millions de chômeurs et de nombreux minimas sociaux cette dette s'amplifie car les déficits publics ne cessent de se creuser.


V.U. Michel G A R C I A