Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 janvier 2012

CONTRADICTIONS !

Comme à Sérignan notre Maire a roulé dans la farine une grande majorité de Villeneuvois lors des élections municipales de mars 2008 ! Tous les projets des listes adverses qui avaient été dénigrés ont été repris par l'actuelle majorité municipale !

Le Port du Canal du Midi dans les " Vernets ", alors qu'il n'en voulait pas, la zone d'activités différée ( Z.A.D. ) en remplacement de la Z.A.C.Pech-Auriol, la déchetterie réduite à un point de collecte, etc... Dès sa prise de fonction il stoppa la rénovation des boulevards périphériques après avoir " raté " celui de la République évoquant les économies réalisées.

Par la suite il mit fin au projet de la Z.A.C. Pech-Auriol pour " manquement de l'aménageur aux accords signés ", nous privant ainsi d'un pont tournant à lunette d'une valeur de 7,3 M€ financé par l'aménageur de la zone et le Conseil général ! Abandon d'une déchetterie après une étude de faisabilité lancée et les subventions accordées, remplacée par un point de collecte minimal.

Toutes ces études payées par le contribuable pour qu'à la fin elles ne servent à rien concernaient tous ces projets initiés par l'ancienne municipalité. Les Villeneuvois attendent encore de voir le bilan de son programme et de ses réalisations.

Comme les Maires de Sérignan et de Valras, il s'est mis la majorité des autres Maires de l'Agglo à dos dont celui de Béziers, Président de la CABM, ce qui ne favorise pas les rapports en son ceint ! Ses voeux vindicatifs de 2011 à l'égard du Député ABOUD et de l'Agglo, Midi-Libre à l'appuis pour faire plus combatif, et des voeux 2012 à nous dire que l'Agglo a son importance alors qu'il disait vouloir la quitter un an avant méritent quelques explications ! Ou alors c'est vraiment du grand n'importe quoi ! C'est le grand art du Maire spécialiste de la contradiction permanente !


V. U. / Michel G A R C I A

04 janvier 2012

SCIENCE PO DE CHAGRIN !

Voila que Sciences po chasse la culture générale de son concours d'entrée, mêmes les grandes écoles la mettent désormais au piquet. Loin de moi l'idée d'en rire. Mieux vaut allonger les pattes d'un teckel que raccourcir celles d'un caniche mais tout ce qui concerne l'égalité me convient. Seulement là, à force de mettre toujours plus bas la barre, on finira par ne même plus la voir. A la télé, lors des débats publics, dans la vie quotidienne, partout elle avait déjà dramatiquement réduit la voile. Elle avait même vidé les étriers dans les concours administratifs sous prétexte qu'avoir lu " la princesse de Clèves " n'est d'aucune utilité pour diriger le bureau de poste de Mons-la-trivale.

La culture générale n'a jamais été l'apanage des riches et des puissants. On est aussi cultivé à Villeneuve qu'à Béziers, à la Devèze ou à Montpellier, à La Paillade. Les bons élèves seront pénalisés par cette réforme. Tandis qu'avec la suppression de la culture générale on achèvera d'enfoncer les Sciences po dans la dérive actuelle : former des élites à la pensée lisse comme les planches qui leur servent à débiter les beaux discours en langue de bois.

Sur la revue " L'Agglo-rieuse " N° 472 éditée à Montpellier " on apprend que le maire de Villeneuve-lès-Maguelone, M. SEGURA se dote d'un directeur de cabinet. Etrange pour une si petite commune . Pourtant, si l'on y regarde de plus près, on comprend aisément pourquoi ", écrivent les Lynxs, un groupe d'opposition au maire de Villeneuve-lès-Maguelone. Ces contestataires dénoncent : " Dans une commune d'à peine 9 000 habitants, un directeur de cabinet sert uniquement à prépare et à gagner les élections ". L'hypocrisie est un défaut que certaines personnes savent pratiquer avec jouissance et sans se priver.

Monsieur GALONNIER qui n'en rate pas une, s'est doté d'un directeur de cabinet pour notre commune qui n'atteint même pas 4 000 habitants, même pas la moitié de notre homonyme de Maguelone. Que diraient-ils s'ils résidaient chez nous ? Villeneuve-lès-Maguelone est une bourgade assez riche disposant d'un budget conséquent dont ses administrés dans leur majorité contestent cette décision insensée. Chercher autour de notre commune et dans l'Agglo c'elle qui dispose d'un directeur de cabinet, mise à part Béziers. Ne cherchez pas, il n'y en a pas !!! A la suite de cette critique personnelle M. le Maire m'avait répliqué " pourquoi n'aurions nous pas au sein de notre municipalité un Dircab pour mener à bien nos projets ? Le cerveau a des capacités tellement évidentes, qu'aujourd'hui tout le monde en a un ! Sauf q'un personnage de ce type n'est là que pour oeuvrer pour la gloire de son maître et tout faire pour le reconduire dans son mandat ! Nous n'avons pas besoin d'un tel collaborateur payé grassement pour le seul compte du maire !


V. U. / Michel G A R C I A

03 janvier 2012

REPARTITION DE L'ESPACE POUR L'ENSEMBLE DES BUREAUX ( privés et publics )

L'espace optimal par personne et les surfaces minimales recommandées est de 10 m², que le bureau soit individuel ou collectif ! Il est conseillé de répartir l'espace en bureau individuels et collectifs en fonction de nombreux critères tels que le type de travail, le niveau hiérarchique, communications téléphoniques, visiteurs extérieurs; relations transversales ... Il est aussi conseillé de faire coïncider l'organisation spatiale avec l'organisation du service. L'optimum pour un bureau collectif : 2 à 5 personnes correspondant à un petit groupe de travail ayant en commun : objectifs et commandements de l'unité de travail, stabilité du groupe, faible effectif.

Dans un bureau collectif il faut faire un choix d'implantation permettant de se voir sans être face à face. Permettre une appropriation de l'espace par : éclairage individuel, parois permettant une décoration, plans de travail de dimensions suffisante pour permettre un agencement personnalisé. La dimension de ces plans de travail est 80 cm de largeur et 120 cm de longueur. Les plans de travail annexes sont de 80x80 cm. Il faut aussi des largeurs de passage suffisantes pour accéder à son poste de travail, aux éléments de rangements, aux plans de travail annexes. La dimension de base est 80 cm et pour permettre de passer derrière un bureau occupé 180 cm. Au niveau de l'acoustique il faut un plafond très absorbant et le sol doit être recouvert de moquette antistatique ( as >0,4 ).

Au local de la police municipale, ou l'espace de travail représente approximativement, hormis l'espace réservé à l'accueil, une vingtaine de mètres carrés comment peuvent-ils y travailler sereinement ? Pas de coin repas, rangements insuffisants, placards individuels inexistants et manque de sanitaires avec point d'eau. Un espace vital est imposé aux élevages de volailles mais de là à les considérer comme tels ! 14 employés, policiers, ASVP et secrétaire sont affectés dans ce local, par groupes il est vrai. Début 2011 la municipalité a budgété 300 000 € afin d'acheter un local au rez de chaussée dans un immeuble attenant à la mairie. Pourquoi ne l'a-t-on pas réalisé ? Ces locaux sont toujours inoccupés, qu'attendent-ils pour enfin aménager un local qui serait affecté à la police municipale se joignant ainsi à la mairie pour une meilleure efficacité garantie ? Le local actuel pouvant être loué puisque libéré, son rapport amortirait en partie l'investissement à long terme !


V. U. / Michel G A R C I A

09 décembre 2011

OBSESSION ET HANTISE !

Puisque l'on ne peut pas répondre aux textes qui paraissent par intermittence sur le blog du maire, par l'intermédiaire de commentaires, puisqu'ils sont fermés, alors qu'il me le reprochait dés l'installation du mien, voila bientôt deux ans, je lui réponds sur ce blog ci.

En effet, je ne peux rester sans réponse aux accusations qu'il profère à mon encontre, semblant supposer que je suis de connivence avec son épouse.

Aussi je lui dirais, qu'au lieu de vouloir être un homme qui a du succès, qu'il essaye plutôt d'être un homme qui a de la valeur !

Car, comment peut-on étaler sur son blog ses soucis et problèmes matrimoniaux dont tout le monde se fout ? Dans son blog censé relater les futurs projets et les quelques rares réalisations, effectuées depuis notre arrivée aux affaires municipales, il règle ses comptes avec ses opposants. Il ne communique pas, il réagit ! J'ai relu tous ses textes dont plus de la moitié ont été rédigés par son " dircab ", je n'en ai pas relevé un seul traitant de ses projets ainsi que des réalisations se rapportant à notre programme de campagne, sur lequel nous avons été élus.

Franchement, je ne m'occupe pas de la vie des autres, contrairement à vous et votre équipe, qui sans cesse, friands de toutes sortes de ragots, vous moquez de vos opposants et même de vos proches, j'en ai été témoin !

Je vous conseillerai d'ouvrir les commentaires sur votre blog, ainsi, Mme GALONNIER pourra vous répondre sans être obligée d'utiliser celui de Villeneuve Environnement Michel GARCIA. Je pense aussi que vous devriez laver votre linge en famille et ne plus étaler votre vie en public !


V. U. / Michel G A R C I A

27 octobre 2011

AUGMENTATION DU TAUX DU VERSEMENT TRANSPORT.

Le Versement Transport ( VT ) est une taxe spécifique destinée au financement du transport en commun d'après les lois n° 71-559 du 12 juillet 1971 et n° 73-640 du 11 juillet 1973. Le VT est régi par les articles L2333-4 à L2333-75 et D.2333-83 à D.2333-104 du code général des collectivités territoriales ( CGCT ).
Sont soumises au VT, toutes les personnes physiques ou morales, publiques ou privées, qui emploient plus de neuf salariés dans le périmètre de transport urbain ( PTU ). Les employeurs concernés sont à la fois les entreprises privées et publiques, y compris les administrations. Les secteurs publics et parapublics représentent en moyenne un tiers des cotisants.

Suite à la promulgation de la loi Grenelle 2 ( Loi du 12 juillet 2010 ), il est désormais possible pour l'ensemble des Autorités organisatrices de transports urbains ( AOTU ) hors Ile de France ayant sur leur territoire une commune touristique de majorer leur taux de Versement Transport de 0,2%. De nombreuses agglomérations ont choisi de majorer leur taux de VT dans ce sens.

Depuis l'institution du Versement Transport sur le périmètre de la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée en 2002, le taux de ce versement transport a été à plusieurs reprises augmenté; ce taux a été fixé à 0,70% en 2002, puis 0,80% en 2006, 1% en 2007, 1,05% en 2010.

Le service public de transport a considérablement été amélioré ces dernières années sur le territoire communautaire. Le passage à un seul tarif de base à 50 centimes le ticket ( et 30 centimes par carnet de 10 tickets ) représente la mesure phare de ces changements.
Le renforcement de la ligne 16 en juillet 2011 à destination du littoral a aussi constitué une mesure importante mise en place par la Communauté d'Agglomération.
L'amélioration de la desserte des parcs d'activité ( PAE Capiscol, Mercorent, La Baume ...) a fait l'objet d'investissement financiers supplémentaires. L'année2012 sera l'année entière d'application de ces mesures en faveur de la desserte du littoral et des parcs d'activité communautaires.

De plus, en fonction du taux de fréquentation qui ne cesse d'augmenter depuis la mise en place du nouveau réseau, des améliorations de lignes de transports urbains sont à envisager à court terme.
Cela concerne le renforcement des lignes 11 et 8. Par ailleurs, des demandes d'usagers ont fait apparaître le besoin de mettre en place un service de transport à la demande pour desservir les quartiers ou secteurs de l'agglomération ( notamment PAE ZABO 1 et 2,... ) dépourvus de lignes classiques de bus ou pour faire évoluer le service de transport, le soir, le weekend ou autres heures creuses.
La mise en oeuvre d'une billétique adaptée en réflexion à ce jour, représentera à terme une des priorités d'action de la CABM pour les prochaines années.

Ainsi, de manière à ce que le taux de Versement Transport soit en adéquation avec les actions engagées et à venir au travers de la politique de transport voulue par la CABM, il est envisagé d'augmenter le taux de Versement Transport de 0,20% le faisant passer de 1,05% à 1,25%.

Cette délibération a soulevé quelques dissensions de la part de deux délégués communautaires ayant une entreprise et d'un vice-président. Celle-ci a été votée a la majorité relative, trois délégués se sont abstenu et quatre se sont opposé.

M. Galonnier et Mme Soto-Descals ont voté contre à la grande surprise générale, sachant qu'ils ne sont pas à la tête d'une entreprise ! Il y a comme une incohérence au niveau de leur choix puisqu'ils s'opposèrent à la suppression de la taxe professionnelle fin 2009. Ils n'en sont plus à une contradiction près !


V U / C A B M / Michel G A R C I A