Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 août 2012

MECONNAISSANCE DU REGLEMENT INTERNE DU CONSEIL MUNICIPAL !


Les séances publiques du Conseil comportent un certain nombre de questions à l'ordre du jour qui peuvent être débattues avant leur vote par les conseillers municipaux. Au début de la séance, avant que la première question à l'ordre du jour ne soit présentée, le maire s'enquiert de savoir si un conseillé souhaite rajouter une question supplémentaire qui n'était pas prévue dans l'ordre du jour de la séance. S'il y en une ou plusieurs d'ailleurs, elles seront traitées aux questions diverses en fin de séance de l'ordre du jour.

Or, lors du dernier Conseil municipal, à la question posée par le maire concernant les questions diverses, aucun conseiller municipal ne souhaita en présenter. Entre le vote de la deuxième question et de la présentation de la troisième, P. SOL 1er adjoint demande à prendre la parole que lui accorde évidemment J.P.GALONNIER. Il dit vouloir lire une lettre à la représentation municipale et à mon étonnement, pas des autres puisqu'à l'évidence la majorité était au courant, le maire n'y trouve rien à redire et l'adjoint en donne lecture avec quelques difficultés d'élocution, ému qu'il était pour la circonstance.

Alors là, quelle ne fut pas ma surprise, en effet cette lettre était totalement hors sujet par rapport à l'ordre du jour de la séance du Conseil municipal du 31 juillet 2012. Alors que le maire aurait dut le rappeler à l'ordre en lui coupant la parole, celui-ci le laissa faire mon éloge, reconnaissant mes compétences, le plaisir que j'ai de travailler pour mon village et les villeneuvois, mes précieux conseils concernant les projets futurs, ect... Elle était rédigée d'un commun accord avec les élus de la majorité. Au terme de cette lecture ô combien jubilatoire à mon encontre le maire dira qu'il n'était pas au courant de cette initiative mais qu'il appréciait malgré tout.

Le but de cette lecture était de m'encenser devant le public et la représentation municipale, mais pour ce qui est du public peu présent il n'y eu pas d'effet escompté ( seuls quatre personnes dont deux époux d'adjointes étaient présents ). Mais pour revenir encore une fois sur cette infraction au règlement du Conseil municipal il est évident que la méconnaissance du dit règlement est évidente, tout le monde sait cela pour un peu que l'on s-y pencha !

Cette lettre écrite encore une fois de toute évidence par le collaborateur du cabinet du maire en des termes sophistiqués mis dans l'embarras l'adjoint lecteur qui eu des difficultés à la lire correctement et intelligiblement !

En fin de séance alors que les questions à l'ordre du jour furent épuisées, nous assistâmes à un déballage de questions diverses les unes plus ou moins banales que les autres alors qu'il n'en était prévue aucune. Décidément le règlement interne du Conseil ne semble nullement avoir un intérêt particulier au sein de la municipalité GALONNIER.

Je souhaiterai que cette lettre ne soit pas retranscrite au Compte rendu de la séance du 31 juillet car sortie de son contexte et mal venue quand au bon déroulement de la dite séance. Sinon lors de la prochaine séance du Conseil je n'approuverai pas le Compte rendu du Conseil du 31 juillet et tiendrai informé le Sous-Préfet de cette entrave au règlement interne du Conseil municipal !


V. U. / Michel G A R C I A

23:46 Écrit par michelgarcia dans incompétences municipales | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | |  Imprimer

05 février 2012

BUDGET 2012 ( Suite )

012 : CHARGES DE PERSONNEL :

De 2 412 321, 77 € en 2009 on passe à 2 965 300 € en 2012, quasiment 500 000 € supplémentaires.
Quand on sait qu'avec le seul collaborateur de cabinet du maire on paierait 5 agents à entretenir le village qui laisse à désirer au lieu d'entretenir l'égo du maire ! A la place, ça aurait fait 5 embauches de Villeneuvois privés d'emploi qui auraient pu subvenir aux besoins de leur famille !

65- 657362 : SUBVENTIONS DU CCAS :

De 298 000 € en 2010 on passe à 18 200 € en 2012, de qui se moque-t-on ? Les besoins du CCAS ne peuvent avoir été réduits à néant ! Payer 13 employés ( 10 en crèche, 2 au bureau et 1 chauffeur du minibus ( du Pech- Bleu ou de Bricoman, s'amusent à dire certains ) avec les seuls paiements des parents qui ont leurs enfants à la crèche est impossible. D'autant plus que l'EHPAD " Les jardins du canalet ) et le service des aides ménagères ne sont pas inclus dans le budget du CCAS. A moins que le budget " Barsalougalonnien " ne soit pas sincère !

66-6611 et 16-1641 : EMPRUNTS :

La commune de Villeneuve a 4 emprunts :

- Le premier date de Michel SOLANS pour payer la salle des fêtes : Espace des Libertés Gérad SAUMADE. Au 1er janvier 2012, il restait 2 ans et demi à payer.

- Le second date d'Anne-Marie RANC qui avait emprunté 1 700 000 € sur 30 ans pour financer les travaux 2007. J-P GALONNIER ne s'était pas privé de critiquer abondamment cet emprunt électoraliste.

- Le troisième a été fait en 2009 pour solder les dettes de la commune qui n'avaient pas été portées au budget 2008 par son ancienne secrétaire générale. C'est la nouvelle DGS qui avait levé le lièvre et l'audit avait confirmé ses trouvailles. Le Maire a emprunté pour cela 1 500 000 € sur 20 ans.

- Le quatrième emprunt a été fait par le tandem " Barsalougalonnien " pour financer les travaux pharaoniques censés en mettre plein la vue aux électeurs pour les municipales de 2014. 1 418 000 € sur 20 ans. Pour payer quoi ? Un Club-House, certes utile, mais très cher ( environ 600 000 € ). Une petite salle en forme de péniche à l'ancienne " salle VIE " ( environ 400 000 € ) dont nous voudrions bien voir ENFIN quelle allure elle aura ! ( il semblerait qu'une voie d'eau se soit ouverte dans le dossier et que le bardage pose problème ).

Au 1er janvier 2012, la commune a 4 474 224,50 € de dette qui ne s'éteindra que dans 20 ans, lorsque tout aura été remboursé ! J-P GALONNIER a corné pendant toute la campagne électorale qu'il gérerait en bon père de famille ! Je suis heureux de ne plus faire partie de sa famille municipale !

TRAVAUX EN REGIE :

Pour que la commune soit remboursée de la TVA sur les matériaux qu'elle emploie pour les travaux en régie, il est nécessaire que ce soit inscrit au budget. Dans le budget du tandem " Barsalougalonnien " les travaux en régie ne respectent pas les écritures comptables et déséquilibrent le budget de 450 000 €.


V. U. / Michel G A R C I A

23:27 Écrit par michelgarcia dans incompétences municipales | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |  Imprimer

03 février 2012

BUDGET 2012 .

Quand nous reçûmes la convocation pour la séance du Conseil municipal du 19 décembre 2011 il manquait un élément des plus important pour le vote du budget principal M14 détaillant les dépenses, investissements, emprunts, état de la dette et autres précisions chiffrées nécessaires au vote en connaissance de cause !

Le soir de la séance juste avant qu'elle commence, il nous fut distribué les comptes qui manquaient durant les cinq jours francs précédant chaque séance du conseil municipal afin de pouvoir analyser sereinement les comptes du budget proposé pour l'année 2012. De ce fait nous ne pouvions voter sérieusement un budget dont nous n'avions pas connaissance des comptes et chiffres le composant ! Pourtant, les élus majoritaires le votèrent en bloc sans en avoir pris la mesure, seuls Monsieur GUITARD et moi-même le rejetâmes prouvant ainsi que la majorité municipale ne vote que par soucis de ne pas froisser leur chef de file sous peine d'y laisser leurs délégations respectives.

J'ai depuis analysé ce budget qui semble insincère pour différentes raisons que je vais décrire une à une !

REMARQUES :

Page 86 : 1 collaborateur de cabinet pourvu !

Page 9 : 011 charges à caractère général :

60612 : ELECTRICITE : D'un coup de baguette magique, de 204 000 € en 2009, on passe à 80 000 € en 2012. Vu les augmentations des tarifs, quelle est la recette miracle ? De grâce donnez la à vos administrés qui, eux, paient toujours plus cher. A moins que le budget " Barsalougalonnien " ne soit pas sincère !

60622 : CARBURANT : De 28 047 € en 2009, on passe à 42 000 € en 2012 !!! Et dire qu'on n'avait pas donné la 206 à la DGS afin d'effectuer de nombreux kilomètres pour aller et venir de Fitou à Villeneuve parce que les frais de carburant coûtaient trop cher ! Ayez le courage de la transparence et dévoilez le coût réel du Scénic du maire !

6232 : FÊTES ET CEREMONIES : De 115 477 € en 2009 ( qui comprenait la fête du Canal ) on passe à 219 000 € en 2012 ! Pour nous offrir quoi de neuf ? Des chataignes, du vin chaud et un accordéon ?

6257 : RECEPTIONS : De 0 € en 2009 on passe à 5 000 € en 2012 ! Ce n'est certainement pas pour le jumelage puisque les époux ou épouses des membres du comité de jumelage ont été invités à diner à condition qu'ils ou elles paient leur repas ! Comme diraient nos amis Anglais " chocking " ! Que les habitants de Wrington se rassurent, les Villeneuvois ne sont pas à l'image de leur maire! Ils ont de l'éducation, quand ils invitent, ils ne présentent pas l'addition ! A suivre...!


V. U. / Michel G A R C I A

23:17 Écrit par michelgarcia dans incompétences municipales | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | |  Imprimer

02 janvier 2012

LE BUDGET D'UN CCAS ( Centre Communal d'Action Sociale ) D'UNE COMMUNE DE PLUS DE 3500 h

Au cours du Conseil municipal du 19 décembre, dans une discussion concernant le nombre d'employés municipaux, M. GUITARD s'indignait de l'augmentation des dépenses de fonctionnement du personnel. Le Maire répliquait en expliquant que cette augmentation était due du fait qu'il était nécessaire d'avoir plus d'employés au sein de l'EHPAD, l'adjoint délégué aux affaires sociales rajoutait aux explications du maire que la crèche avait été pourvue car elle était plus importante que la précédente. J'intervins alors en expliquant que le budget annexe du CCAS n'avait rien à voir avec le budget principal qui nous concernait, devant être voté ce soir là. Alors là, stupeur, que n'avais-je dit ? Un moment de flottement se fit ressentir avant concertation du maire et de son dircab et de poursuivre changeant totalement d'orientation dans ce débat. Je profite de cette occasion pour expliquer comment est monté le budget d'un CCAS d'une commune de plus de 3 500 habitants.

Les recettes du CCAS peuvent comprendre :

1) Les subventions versées par la commune.
2) Les produits provenant des prestations des services fournis par lui.
3) Les versements effectués par les organismes d'assurance maladie, assurance vieillesse, par les caisses d'allocations familiales ou par tout organisme ou collectivité au titre de la participation financière aux services gérés par le CCAS( Conseil général ).
4) Le produit des prestations remboursables accordées par le CCAS.
5) Les subventions d'exploitation et les participations.
6) Les remboursements des frais liés à l'établissement des dossiers de demandes d'aide sociale légale.
7) Les ressources propres du CCAS notamment celles provenant des dons et des legs qui lui sont faits.
8) Le tiers du produit des concessions de terrains dans les cimetières.

Composition des membres de la commission du CCAS :

Au nombre des membres nommés par le maire doivent figurer un représentant des associations familiales désigné sur proposition de l'UDAF ( Union Départementale des Associations Familiales ), un représentant des associations de retraités et de personnes âgées du département, un représentant des associations des personnes handicapées du département et un représentant des associations qui oeuvrent dans le domaine de l'insertion et de la lutte contre les exclusions !

Avons-nous au sein du CCAS de Villeneuve-lès-Béziers les personnes requises pour composer la commission des membres choisis par le maire comme citées plus avant ? Faudrait voir, car un cas de jurisprudence existe à Nantes, le Préfet ayant refusé la nomination, par le maire, d'un de ses membres censé figurer en tant que représentant d'une association de personnes handicapées du département obligeant celui-ci à le remplacer !


V. U. / Michel G A R C I A / facebook

01:35 Écrit par michelgarcia dans incompétences municipales | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer

04 juin 2011

HARCELEMENT ?????

Une fois encore je reprends ma plume pour dénoncer les disfonctionnements de cette municipalité incapable par elle même de gérer les affaires communales. La preuve en est rapportée sur le texte intitulé " HARCELEMENT " diffusé sur le blog de la majorité municipale rédigé semble-t-il par le collaborateur du cabinet du maire.

En effet on apprend que le directeur de cabinet de Galonnier initie les grands projets structurants pour notre commune tel que, je cite:" schéma directeur ( ? ), plan de circulation ( encore dans les cartons ), étude de faisabilité de Pernod ( encore une ), Zone d'Aménagement Différé qui doit aboutir sur un processus de ZAC ( attendons-nous que la future gare TGV nous soit attribuée ? ), etc... Sans parler de la gestion quotidienne des agendas de la majorité municipale et de mon cabinet, communication, courriers, réunions diverses, comptes rendus, contacts, etc... Cela a un coût, M Garcia ! " En effet et ça se voit dans la colonne Dépenses. Il dit que les communes ne se gèrent plus comme au siècle dernier, oui mais, comme il y a trois ans je le pense, il n'y avait pourtant pas de DGS ni de Dir'cab que je sache !

Notre Directrice Générale des Services était là pour cela, le maire n'était-il pas allé implorer sa démission et son recrutement alors qu'elle était en poste à la mairie de Fitou, pour finalement la mettre au placard, que dis-je à la cave ! Le recrutement du Dir'cab augmente forcément les dépenses de fonctionnement du personnel. Le maire s'était exprimé sur ce sujet dans son programme électoral.

Puisque le Directeur de cabinet gère tout et s'occupe de tous les services notamment du personnel et même de la comptabilité à la place la DGS, que font Galonnier et ses adjoints ? De la figuration et représentation je suppose, pourquoi perçoivent-ils des indemnités ?

Sur le blog de la majorité il cherche à me discréditer en disant, je cite : " incapable de parler correctement le français, je ne vois pas comment il pourrait l'écrire. " Il est vrai que je n'ai pas, comme le Dir'cab , fait de hautes études du genre Sciences Po, il m'arrive de me tromper quelque fois il est vrai. Mais quand on lit le mot " AMENESIE " au lieu d'amnésie sur leur blog, il y a de quoi se marrer quand même un peu n'est-ce pas ? Galonnier dit administrer son blog et que les articles qui y figurent sont rédigés par lui, ce qui n'est pas mon cas rajoute-t-il !

Il me fait rigoler ce maire, qui comme aucun autre aura autant déçus en si peu de temps nos électeurs, les cocufiant sur les promesses faites aux gens de tous bords. Tout comme il fit réaliser un audit inutile et coûteux dés le début du mandat afin de critiquer l'ancienne équipe, il devrai commander un sondage local pour apprécier sa popularité décadente et acquérir, lui et ses adjoints, une once d'humilité qui à l'évidence semble leur manquer.

Je terminerai en précisant que le maire publie sur le blog de la majorité que j'ai demandé l'annulation du recrutement du directeur de cabinet, ce qui est faut ! En fait, j'ai déposé un recours au Tribunal Administratif de Montpellier pour abus de pouvoir, le maire octroyant primes et indemnités, villa et véhicule de fonction augmentant substantiellement ses indices notamment entre le mois de mai 2010 et janvier 2011.

Dans le programme de campagne, le maire s'offusquait des dépenses de fonctionnement de l'équipe en place et jurait qu'il les diminuerait conséquemment dans la première année de son mandat. Hors que constate-t-on ? Une amplification considérable des dépenses de fonctionnement du personnel de l'ordre de 47%. Trop c'est trop !

V U / Michel GARCIA

17:37 Écrit par michelgarcia dans incompétences municipales | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  Imprimer