Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 avril 2011

Incompétence municipale !

Comment juge-t-on les qualités des entreprises et des collectivités locales si ce n'est qu'aux valeurs et compétences de leurs dirigeants dans la gestion des affaires inhérentes ?

Notre municipalité ne trouve pas mieux que de sanctionner financièrement sa police municipale en invoquant des défaillances diverses, ce qui n'est pas vraiment la meilleure solution à mon avis, d'autres mesures auraient été mieux adaptées afin de pas dégrader les rapports entre agents et élus. Ont-ils pensé aux désagréments qu'engendre cette perte de revenus sur des salaires somme toute peu élevés comparés aux émoluments de certains ?

Qui défini le cap, les missions et les actions à mener selon les évènements ou la répression à mettre en place, ce ne sont pas les responsables eux même qu'il faudrait bannir quand les résultats ne suivent pas ? Qui d'autre qu'eux les envoi sur le terrain, qui fait appliquer une méthode de dissuasion et de prévention ou de répression selon le climat plus ou moins apaisé au sein de notre commune ? Quand on leur dit de verbaliser tel ou tel véhicule et pas d'autres alors qu'ils sont en infraction, que l'on retire certains PV à des proches et amis, comment peuvent-ils travailler sérieusement ? Les ordres donnés sont-ils bien clairs, précis et bien compris ?

On dit " le patron fait l'ouvrier et inversement ! " Quand un service ne fonctionne pas comme on est en droit de souhaiter, c'est le responsable que l'on doit sanctionner puisqu'il n'est pas en mesure de bien gérer sa délégation, dans le privé c'est ainsi, alors pourquoi pas dans les collectivités locales ! Les policiers municipaux sont aux ordres de leur chef, de l'adjoint à la sécurité et du chef suprême qui n'est autre que le 1er Magistrat.

En 2014 les électeurs sanctionneront ceux qui n'auront pas satisfait aux exigences des administrés par incompétence ou désinvolture tout au long de leur mandat électif.

V U / M . G

23 mars 2011

Violente agression à mon encontre sur la place publique devant plusieurs témoins ébahis !

Comme souvent en passant rue de la Marianne je m'arrête un instant pour bavarder et prendre connaissance des derniers évènements locaux. Tous les soirs vers 17h30, pas moins d'une dizaine de personnes ont pour habitude de se rassembler près du parvis de l'Hôtel de Ville. Dans ce genre de rassemblement on y parle de tout et de rien pourrait-on dire, du temps, de sujets multiples tel que sport, politique, du passé et de l'avenir.

Alors que la conversation allait bon train, arrive l'adjoint " Red-Bull ", qui comme d'habitude salue tout le monde en prenant bien soin de montrer son antipathie envers moi. A vrai dire cela ne me dérange absolument pas, puisqu'il a toujours, et ce depuis notre élection manifesté une sorte d'animosité à mon encontre, je n'ai vraiment jamais su pourquoi, mais par la suite c'est devenu réciproque. Aussitôt avoir fait le tour du groupe, il m'invectiva avec une violence inouïe, m'insultant copieusement et ce devant des témoins de la scène complètement ébahis par tant de haine. Celui-ci n'apprécia pas le fait que la veille, j'avais révélé que sa fille avait fait un stage à l'accueil de la Mairie durant quelques jours, en effet je dénonçais les abus de certains adjoints quand à l'embauche de leurs enfants ou proches.

Excité comme un taureau dans l'arène, il criait que mon blog faisait rire tout le monde, sauf lui si on se réfère à sa colère noire et que j'étais un en.....lé, un gros co....rd, me menaçant et m'invectivant, allant jusqu'à dire qu'il allait me faire péter le coeur( je suis cardiaque, on m'a remplacé la valve aortique en 2010). J'ai été tellement insulté que cela dépasse l'entendement, on ne peut imaginer le torrent d'insultes les unes plus énormes que les autres et ce devant des témoins abasourdis par tant de haine déversée.

Des propos diffamatoires, sans équivoque, répétés à maintes reprises que je pourrai attaquer en justice, car il faut à ce comportement mettre un terme tellement il est devenu ordurier et irrespectueux face à un élu du Conseil municipal et ce devant témoins que je citerai. Un tel comportement est incompatible avec leur fonction !

Mais qui sont réellement ces élus qui tour à tour se distinguent par le manque de respect évident qu'ils affichent, révélant leur véritable personnalité au fur et à mesure que le temps passe ne sachant pas rester dignes de leur mandat qui s'amenuise.

Après Galonnier, Marty, Blanc me traitant de con, Martinez, Monsonis grommelant sans cesse lorsque je m'exprime en Conseil municipal, voila que Rizzi s'y met aussi, confirmant ainsi l'état de délabrement intellectuel observé chez les édiles municipaux majoritaires usés semble-t-il par trois années d'inactivité à la tête de la commune. Quelle misère ! Qu'ils partent tous !!!!!!!!! Se reposer !

28 février 2011

Compte rendu du Conseil municipal du vendredi 25 février

La séance s'est encore déroulé d'une façon dont on ne saurait imaginer ailleurs que dans notre commune. Cette séance avait pourtant bien débuté, le Maire ayant lu les décisions municipales, il consentit que je sois secrétaire de séance satisfaisant ma demande.

A l'approbation du Compte rendu de la séance du 15 décembre j'ai voté contre car les propos relatés ne retraçaient pas exactement son déroulement.

Les questions N°1 à la N°8 furent votées à l'unanimité.

Pour la question N°9, après lecture par le Maire de la présentation du projet de la ZAD du Nord, j'ai demandé à prendre la parole pour expliquer mon inquiétude quand au devenir de la Zone de la Montagnette et la Claudéry suite à la décision du Département de supprimer les feux au croisement de la D612 et qui érigera un muret central tout du long, condamnant le franchissement, ce qui nuira considérablement aux entreprises, commerces et hôtels du secteur. Cette ZAD ( Zone d'Activité différée ) ne règlera pas ce problème car son entrée sera située au grand giratoire de la Méditerranée. Projet malgré tout voté à l'unanimité.

Puis vint la question N°10 concernant le projet de l'étude de faisabilité d'installation d'équipements aquatique, sportif et culturel polyvalant sur le site des anciens Ets PERNOD. Après que le Maire eut exposé et précisé son projet et que j'expliquais pourquoi je m'opposais à cette étude, M. MONSONIS le 4iè adjoint se comporta comme un enfant du CP1 imitant un bavardage du genre " nia-nia-nia-nia-nia, nia-nia-nia-nia-nia, confirmant son niveau, Mme Colette BLANC, adjointe me lança contre toute attente, je cite : " qu'il est con celui-la "! Je ne put, alors qu'elle avait eut déjà par le passé le même comportement agressif et injurieux, m'empêcher de lui répliquer : " mais qu'est-ce qu'elle a cette conasse ? " Elle rajouta alors, je cite : " eh! attention comme tu me parles, tu n'est qu'une grosse merde ! "

Cette adjointe m'avait promis par le passé qu'elle " me mettrait un coup de boule !" Voyez un peu le niveau et le QI de l'intéressée, la plus " tocarde " d'une équipe qui se distingue par son manque de respect pour ceux qui n'ont pas les mêmes points de vue. Déjà GALONNIER, lors d'un Conseil devant un public bien garni venu assister à mon lynchage, en novembre 2008, m'avait menacé de l'envoi d'un " SCUD "( missile Soviétique, c'est révélateur ! ) quand il me retira toutes mes délégations, municipales et communautaires.

Après les incidents de ce dernier Conseil GALONNIER se contenta de calmer ses adjoints qui avaient sorti les crocs, prêts à intervenir rageusement. Il m'invectiva me disant qu'il portait un pull rouge et que j'allais m'opposer parce qu'il n'était pas bleu ! Rendez vous compte de la bêtise émanant du 1er Magistrat qui se persuade que lui seul a raison, qu'il est capable et ingénieux et donc il faudrait tout accepter venant de lui . Ceci dit, je lui rappelle qu'aux treize questions je ne me suis opposé qu'à la dixième.
Ces gens se sont servi de moi et de ce que je représente pour se faire élire, attendant le moment propice pour me " punir ". Ils m'ont bien eu ces calculateurs, un seul était digne, mon ami Henry SAUREL ! C'est à sa demande que j'avais rejoint un groupe de 10 personnes en 2006 dont il n'en reste que 3, tous de gauche !

A la question N°10 j'ai voté contre, considérant qu'une fois encore comme pour le Pech Auriol- Le Cros nous dépensons des sommes considérables qui une fois de plus ne serviront strictement à rien.
Les questions N°11, 12 et 13 ont été votées à l'unanimité. La séance fut levée à 20h30.

VU / M.G

22 octobre 2010

Quelle communication !!!!!! Bravo !!!!

Un communiqué de la municipalité incitait il y a peu les villeneuvois à venir fêter le vin nouveau sur la place Michel SOLANS jeudi soir 19h , une initiative élaborée par l'Agglo , censée se dérouler durant 4 jours dans toutes les communes selon des dates établies depuis plusieurs jours , communiquées par dépliant distribués dans nos boites aux lettres. On pouvait y lire que jeudi 21 octobre à partir de 15h , l'hirondelle animal totémique de villeneuve , ferait le tour de la citée et qu'à partir de 19h on dégusterait le vin nouveau sur la place de la mairie. Eh bien qu'elle ne fut pas ma surprise arrivant sur celle-ci, rien ne confirme qu'il va s'y dérouler une quelconque animation . Aucune installation , aucun éclairage significatif et nul rassemblement attendu pour l'occasion , j'attends un instant pensant qu'il était peut-être trop tôt et me rendant à l'évidence , au moment où j'allais rentrer chez moi , une voiture s'arrête à mon niveau et son chauffeur me demande dépité " Mr. c'est bien ici qu'est prévu la dégustation des vins nouveaux ? Je lui réponds que oui effectivement il était bel et bien annoncé pour ce soir mais que cela me surprenait étant Conseiller municipal non informé de son annulation ; celui-ci repartit maugréant et vociférant contre , je cite " une bande de nuls qui prennent les gens pour des imbéciles et qui auraient dû informer ". J'appris plus tard par un ami dans la soirée qu'une poignée de personnes furent invitées à l'intérieur de la mairie pour la dégustation par un conseiller , le 1er adjoint et le chef de cabinet , avec pour accompagnement une poignée de cacahouètes , le maire étant retenu au Conseil Communautaire avec ses deux autres délégués dont un suppléant. Son absence dans la cité n'explique nullement le fait de repousser à samedi cette date prévue initialement , car depuis le jeudi 23 septembre il savait qu'aurait lieu le prochain Conseil Communautaire du 21 octobre décidé en séance le mois dernier. Ou il ne respecte pas le calendrier et n'en fait qu'à sa tête ou bien il ne consulte pas suffisamment son agenda , je m'interroge à ce sujet depuis longtemps. Une invitation retirée de ma boite à lettre m'invite à la dégustation des vins nouveaux et de châtaignes grillées samedi 23 octobre à 11h sur la place Michel SOLANS " Oyez , Oyez braves gens , qu'on se le dise " , car voyez-vous tout cela était prévu dimanche , je vous laisse imaginer ce qu'est devenu la communication au sein de cette municipalité. Quand on change les dates d'évènements prévus et transmis aux citoyens et qu'on a le temps de les informer on ne temporise pas on s'efforce de communiquer rapidement. Jeudi 21 et dimanche 23 étaient les dates retenues initialement , maintenant c'est samedi et dimanche , peut-être qui sait , avec eux allez donc savoir ! Les vins choisis jeudi soir venaient m'a-t-on dit de la cave " Douce France " rue Rouvier à Villeneuve , n'avons nous pas nos propres vins des vignerons de Cers-Portiragnes-Villeneuve ? Hier soir à Cers la dégustation à eu lieu comme prévu avec la découverte des vins nouveaux des 3 caves réunies. Connaissant bien Gérard GAUTIER , Conseiller Général de nôtre canton et Maire de CERS , je ne suis pas étonné par son respect pour ses administrés , se qui explique certainement son 4iè mandat consécutif à la tête de la commune voisine et son score de 62% aux cantonales de 2008.

VU/MG

22 août 2010

désinvolture et irresponsabilité

Les bras me tombent devant tant de désinvolture de la part de cette équipe municipale qui ignore le bon sens et le protocole. Lors de l'ouverture de la fête locale , la cérémonie a eu lieu en présence du sous-Préfet Philippe CHOPIN , du député Elie ABOUD , de représentants d'associations contre la violence des jeunes et une quarantaine de personnes élus et conjoints compris. Cérémonie où le maire offense sans le vouloir dira-t-il Mr le sous-Préfet , utilisant un autre prénom rappelant ainsi un musicien compositeur d'un autre temps. Plus tard dans la soirée on a pu voir le sous-Préfet Philippe CHOPIN déambuler sur la place Michel SOLANS sans accompagnateurs ni policiers municipaux.
Le protocole veut qu'un représentant de l'Etat dans l'exercice de ses fonctions doit toujours être accompagné et rester sous étroite surveillance afin d'assurer sa sécurité. Je doute que le sous-Préfet ait apprécié cette désinvolture de la part de nos édiles plus soucieux de leur image les soirs de fêtes que du protocole et du bon sens. En effet une telle désinvolture est inimaginable , le Préfet ERIGNAC fut abattu alors qu'il se rendait au théatre accompagné de son épouse sans aucune escorte. Le plan Vigipirate a été réactivé depuis l'exécution d'un otage français par des membres d'Al-Qaïda en Mauritanie , les représentants de l'Etat sont des cibles potentielles , tout le monde sait ça pourtant !

VU/MG