Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 avril 2013

DROIT D'EXPRESSION

001.jpg


Encore une fois la majorité municipale fait paraître un bulletin municipal avec la possibilité pour les élus d'opposition de s'exprimer dans la " Tribune libre " leur étant réservée! Or aucun élu ne s'est exprimé.

On peut lire dans le cadre réservé à cet effet que les conseillers n'ont pas souhaité s'exprimer.
Aucun courrier ne leur a été adressé afin de pouvoir rédiger un texte et qu'il puisse être inséré lors de la parution du dit bulletin!
Ne connaissant pas la date de parution, comment pourrait-on se décider à le faire par avance au risque d'être incompris et ridiculisé par la suite si un événement venait à contredire ses propos ?

Vu ce comportement digne d'un autre temps, faisant ressortir une véritable envie d'empêcher l'opposition de se prononcer et de communiquer, je m'insurge encore une fois! Mais où est donc la démocratie qu'on est en droit d'attendre d'un maire qui promettait en son temps, avant son élection, une transparence sans limite et un véritable droit d'expression qui n'avait pas lieu sous l'équipe précédente, dixit J.P Galonnier!

L'insulte est devenu un mode " normal " de gouvernance avec cette majorité qui manie le verbe et le bâton, écartant tous ceux qui ne voient et ne pensent pas comme eux!

" Pourquoi répéter les mêmes erreurs alors qu'il y en a tant à commettre "! Bertrand RUSSEL


Michel G A R C I A

31 mars 2013

CONCLUSION ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR.

Voici la preuve de ce que je disais concernant le fait que Monsieur Galonnier était pour la suppression des feux de la Montagnette et la mise en 2 X 2 voies avec fermeture de la RD612 par un terre-plein central.
001.jpg

001.jpg


CONCLUSION ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR SUR LE PROJET DE MISE A 2 X 2 VOIES DE LA RD 612

C'est la copie officielle que Jean-Michel Du Plaa a révélé au vice-président de l'ADAEV ( Association de Défense des Acteurs Economiques Villeneuveuvois ) lors d'une rencontre.
Les raisons évidentes qui ont motivé le Commissaire enquêteur sont:
- la non expropriation, le Conseil Général étant le propriétaire du foncier concerné,
- c'est une enquête dite BOUCHARDEAU qui a été précédée d'une " concertation et d'une consultation inter-administrative ",
- l'étude d'impact complète et détaillée
- l'autorité environnementale a rendu son avis.

- Sur le fond, le projet est reconnu d'intérêt général puisqu'il améliorera la sécurité et la fluidité des déplacements automobiles sur la RD 612 qui n'est autre que la rocade de Béziers. Il est recherché, par ce projet, le confort des usagers tout en prévoyant la construction future d'un échangeur dénivelé.

- Il est compatible avec les documents d'urbanisme locaux et les prescriptions environnementales.

- Les contraintes pour les personnes privées sont importantes puisqu'elles privent les habitants et les commerçants des ZAC d'un accès à leurs établissements. Ces inconvénients seront compensés car peu excessifs au regard de l'intérêt général et global de l'opération. Le projet apporte plus qu'il ne détruit.

- Le coût de l'opération 1,8 million d'euros n'est pas disproportionné vu l'intérêt du projet et facilite des aménagements futurs nécessaires ( échangeur dénivelé ).

- L'importance des réactions des villeneuvois ainsi que la quasi absence de réactions des habitants des communes limitrophes concernés mais également le préjudice que pourrait subir les commerçants, le commissaire enquêteur demande au Conseil Général de tenir compte de ses recommandations concernant l'évaluation et la compensation des pertes financières commerciales et la réalisation d'une passerelle pour piétons et cycles sur la RD 612 financée par un éventuel maître d'ouvrage.

LE COMMISSAIRE ENQUÊTEUR EMET UN AVIS FAVORABLE A LA DECLARATION DE PROJET DEPOSE PAR LE CONSEIL GENERAL DE L'HERAULT POUR LA REALISATION DES TRAVAUX D'AMENAGEMENTDE LA RD612 SUR LA COMMUNE DE VILLENEUVE-LERS- BEZIERS.

Signé le Commissaire enquêteur: Monsieur Philippe ORIGNY



Le Commissaire enquêteur / Michel G A R C I A

29 mars 2013

CONCLUSION DE L'ENQUÊTE PUBLIQUE MISE A DEUX FOIS DEUX VOIES RD612 bis

L'enquête publique concernant la mise en 2 X 2 voies de la RD612 bis est close le commissaire enquêteur a rendu ses conclusions. Il suffit de cliquer sur le lien PDF contenu dans ce texte pour avoir accès à l'ensemble des éléments de cette enquête publique.

Il ressort de l'enquête publique les éléments essentiels suivants:

* La mairie de Villeneuve a été condamnée en 2002 par la Cour Administrative d'appel de Marseille à enlever les feux du carrefour de la Montagnette parce qu'ils avaient été installés en toute illégalité ( j'ai assisté à plusieurs réunions concernant ce carrefour et ce jugement n'a jamais été évoqué par le maire: pourquoi! ). Seule la mansuétude du Conseil Général a permis à la commune de maintenir ces feux en activité jusqu'à maintenant. Si durant cette période il y avait eu un gros accident avec plusieurs morts et blessés graves le responsable aurait été, le Conseil Général et non pas la commune de Villeneuve, du fait qu'il n'aurait pas mis en application le jugement de la Cour Administrative de Marseille.

* Le maire prétend que la concertation avec le Conseil Général n'a pas eu lieu alors qu'il ressort de l'enquête que de multiples courriers ont été échangés et de multiples entrevues ont été organisées. La concertation a bien eu lieu ( La tactique du maire a consisté dans un premier temps à faire la politique de l'autruche avant de sortir la tête hors du sable et s'approprier la grogne des commerçants riverains et de la population pour se rallier au panache blanc de la contestation. )

* Le carrefour dénivelé, tel qu'il était prévu dans le cadre de la ZAC Pech Auriol est tout à fait compatible avec la mise en 2 X 2 voies et n'a pu être réalisé que parce que la commune a mis fin au contrat la liant avec l'aménageur. ( Il résulte des plannings qui avaient été proposés par l'aménageur, que les travaux de la ZAC devaient commencer en 2012 et que le carrefour dénivelé pouvait être construit entre 2012 et 2013. Ce qui fait que, si le maire n'avait pas voulu mettre sa touche personnelle à la ZAC, le carrefour dénivelé et la mise à 2 X 2 voies auraient pu être réalisés à la même période. De ce fait ni les villeneuvois, ni les commerçants de la Montagnette et la Claudery, ni les usagers de la RD612 bis n'auraient été lésés. )

Pour accéder à l'enquête publique cliquez ici : Enquête publique La Montagnette (8).pdf

CONCLUSION DE L'ENQUÊTE PUBLIQUE MISE A DEUX FOIS DEUX VOIES RD612 bis

L'enquête publique concernant la mise en 2 X 2 voies de la RD612 bis est close le commissaire enquêteur a rendu ses conclusions. Il suffit de cliquer sur le lien PDF contenu dans ce texte pour avoir accès à l'ensemble des éléments de cette enquête publique.

Il ressort de l'enquête publique les éléments essentiels suivants:

* La mairie de Villeneuve a été condamnée en 2002 par la Cour Administrative d'appel de Marseille à enlever les feux du carrefour de la Montagnette parce qu'ils avaient été installés en toute illégalité ( j'ai assisté à plusieurs réunions concernant ce carrefour et ce jugement n'a jamais été évoqué par le maire: pourquoi! ). Seule la mansuétude du Conseil Général a permis à la commune de maintenir ces feux en activité jusqu'à maintenant. Si durant cette période il y avait eu un gros accident avec plusieurs morts et blessés graves le responsable aurait été, le Conseil Général et non pas la commune de Villeneuve, du fait qu'il n'aurait pas mis en application le jugement de la Cour Administrative de Marseille.

* Le maire prétend que la concertation avec le Conseil Général n'a pas eu lieu alors qu'il ressort de l'enquête que de multiples courriers ont été échangés et de multiples entrevues ont été organisées. La concertation a bien eu lieu ( La tactique du maire a consisté dans un premier temps à faire la politique de l'autruche avant de sortir la tête hors du sable et s'approprier la grogne des commerçants riverains et de la population pour se rallier au panache blanc de la contestation. )

* Le carrefour dénivelé, tel qu'il était prévu dans le cadre de la ZAC Pech Auriol est tout à fait compatible avec la mise en 2 X 2 voies et n'a pu être réalisé que parce que la commune a mis fin au contrat la liant avec l'aménageur. ( Il résulte des plannings qui avaient été proposés par l'aménageur, que les travaux de la ZAC devaient commencer en 2012 et que le carrefour dénivelé pouvait être construit entre 2012 et 2013. Ce qui fait que, si le maire n'avait pas voulu mettre sa touche personnelle à la ZAC, le carrefour dénivelé et la mise à 2 X 2 voies auraient pu être réalisés à la même période. De ce fait ni les villeneuvois, ni les commerçants de la Montagnette et la Claudery, ni les usagers de la RD612 bis n'auraient été lésés. )

Pour accéder à l'enquête publique cliquez ici : Enquête publique La Montagnette (8).pdf

07 mars 2013

GROUPE DE TRAVAIL ZAC OUEST

INVITATION A UNE REUNION DE TRAVAIL PORTANT SUR LE PROJET DE ZONE D'AMENAGEMENT CONCERTE ( ZAC OUEST ) AU LIEU DIT " LA MONTAGNETTE " DU 06 / 03 / 2013.

Quelle n'a pas été ma surprise quand j'ai reçu cette invitation signée du maire alors que depuis cinq ans je n'avais été convié en et pour tout que deux fois à assister à des réunions en dehors de celles du conseil municipal. Il semblerait qu'une commission ait été mise en place spécialement pour ce dossier, commission officieuse car les membres qui la composent n'ont pas été désignés lors d'une séance du conseil municipal. Mon avis intéresserait-il subitement la majorité municipale? Apparemment oui puisque j'ai été invité à donner mon point de vue d'élu. Parce que j'ai été élu par la population pour défendre les intérêts de Villeneuve, je me suis fait un plaisir d'assister à cette réunion où les représentants de la SEBLI ont présenté un projet qui paraît cohérent en terme architectural et aménagement de l'espace : un système de huit îlots comportant des constructions d'habitations ainsi qu'un espace réservé aux éventuels édifices publics.
Les huit îlots représentent 64 639 m² ( 6 hectares, 46 ares et 39 centiares ).

Ce sont 307 logements qui y sont projetés réparties de la manière suivante :
- 163 logements collectifs ( R+2 ) d'une surface moyenne de 77 m²,
- 38 logements intermédiaires ( R+1 ) d'une surface moyenne de 77 m²,
- 106 logements individuels d'une surface moyenne de 95 m².

Cependant, 307 logements, c'est plus de 1 000 habitants supplémentaires. Or, on se retrouve dans le même cas que pour la ZAC le Cros/Pech Auriol : a-ton les infrastructures pour les accueillir? Ce n'est pas la participation financière d'un aménageur qui réglera tous les problèmes.
1 000 habitants de plus, ce sont de gros investissements à prévoir : de nouvelles classes d'école, ce sont des infrastructures sportives, culturelles et de loisir qui ne sont plus suffisantes... Ce sont également frais de fonctionnement du budget qui iront en augmentant.
Le maire lors de la cérémonie des nouveaux arrivants annonça fièrement à la salle l'attrait grandissant que notre commune exerçait et que Villeneuve aurait 2 000 habitants supplémentaires dans vingt ans.
Villeneuve est passé de 2 546 habitants en 1982 à 4049 habitants en 2013. Souhaitons-nous que notre village grandisse pour devenir une petite ville?


Michel G A R C I A