Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 janvier 2013

JURISPRUDENCE CONCERNANT LE DROIT D'EXPRESSION D'UN DISSIDENT

002.jpg


En d'autres termes, la jurisprudence administrative prend en compte les vicissitudes de la vie politique au sein d'un conseil municipal.
Pour la Tribune libre du bulletin municipal, la minorité municipale, prévenue des dates de parution, devra transmettre un article par courrier papier et/ou courriel au service communication. Les articles doivent être signés nominativement par leur auteur. Dans le journal municipal, les articles de la Tribune Libre sont sous la responsabilité des élus d'opposition. Ils ne doivent pas dépasser 75 lignes ( correspondant à 440 mots et 3 000 caractères. Avec 1, 2, ou 3 colonnes selon la mise en page ).
Cette Tribune Libre serait consultable sur le site Internet de la ville.

L'expression de l'opposition ne représente pas 6 ou 7 personnes, mais pratiquement celle de la moitié de la population villeneuvoise. Je pense que l'expression doit être étendue et que 440 mots dans le bulletin municipal ne sont pas suffisants. Dans un but démocratique chaque groupe d'opposition devrait disposer du même espace, c'est à dire 440 mots, comme cela est accordé dans certaines municipalités. Une personne peut constituer un groupe, le dissident ayant les mêmes droits que ceux de l'opposition car il faut offrir aux dissidents la possibilité de s'exprimer.

26 janvier 2013

REUNION PUBLIQUE DU 24 JANVIER 2013

La municipalité a mis le paquet concernant la réunion publique au sujet de la suppression des feux de la Montagnette afin de fluidifier la circulation sur la RD612 bis. Des flayeurs, des affiches, la radio, le blog du maire et les panneaux électroniques de la ville l'ont signalé durant une quinzaine de jours.
Déjà, une première réunion organisée par la municipalité au Club House du foot " Georges Campo " avait accueillie les mêmes personnes politiques, moins l'adhérant du Medef, les mêmes remarques avaient été mises en évidence et formulées à l'identique. Rien donc ne semble avoir évoluer depuis, le Département semblant insensible à ces doléances émanant d'une opposition stérile qui ne semble pas ouverte au dialogue ou à la concertation!

Cette réunion, où 210 personnes s'étaient déplacées, tourna vite au pugilat sans combattant de la partie adverse, sachant pertinemment le climat délétère que la municipalité a installé depuis que Galonnier fit culbuter le projet de pont reliant la Montagnette à la Zac Pech-Auriol.
Comme les absents ont toujours tort, adage connue de tous, plusieurs personnes s'en prirent publiquement aux Conseillers Généraux s'étant excusé ou n'ayant pas été invité. Des propos indignes émanèrent de la bouche de certains laissant pantois le Député venu là apporter un semblant de réponse comte tenu qu'il ne peut interférer dans les affaires du Conseil Général, chacun ses compétences, n'est-ce pas Monsieur le Conseiller Régional?

Lors du dernier Conseil d'Agglo, vendredi 25 janvier 2013, on m'a assuré qu'un proche du conseiller général impliqué dans les décisions concernant l'amélioration de la circulation des routes du département avait été envoyé en " sous-marin " sachant qu'il en prendrait plein les oreilles! Un groupe de Cersois était aussi présent à cette réunion, ils n'étaient pas venus apporter leur soutien mais écouter ce qu'il ce disait concernant leur maire et le conseiller général. Je sais qu'en Conseil municipal, la décision du Conseil général de supprimer les feux de la Montagnette et la mise en 2 fois 2 voies de la RD612 bis à été adoptée à l'unanimité! Quant à la déclaration de Gérard Gauthier concernant l'abattage des platanes sur sa commune, disant qu'il s'enchaînerait à l'un d'entre eux, je suis sûr qu'il le fera! Quand notre maire dit qu'il s'enchaînerait à un feu rouge de la Montagnette avec la présidente de l'ADEAV lors de leur dépose, il m'es permis d'en douter, et je ne suis pas le seul!

Une prochaine réunion serait paraît-il programmée dans cette même salle autour du 15 février, aurons-nous de plus amples explications ou bien connaîtrons-nous les dates d'exécution des décisions du Conseil Général?
Je pense que la municipalité nous annoncera le nombre d'intervenant concernant l'enquête publique et les principales remarques formulées depuis sa mise à disposition.



Michel G A R C I A

16 janvier 2013

MISE EN GARDE


Une société est actuellement en démarchage sur la commune, après l'avoir fait sur Sérignan, pour le dépistage d'insectes xylophages.

Aucune campagne officielle n'est ouverte dans la commune de Villeneuve, il s'agit là d'une initiative isolée qui n'engage que cette société et sa responsabilité. Vous n'êtes pas obligé de les recevoir contrairement à ce qu'ils voudraient vous faire croire, si vous avez pris un rendez-vous faites comme moi annulez-le tout simplement! A bon entendeur...

15 octobre 2012

POSSIBILITES DE GARES TGV A BEZIERS EST

- I) La première option : Gare " Centre " à Béziers sur le site de la gare existante, la moins désirée par la CABM pour cause de nuisances sonores tout au long des immeubles existants.

- II) La deuxième option : Gare " Intersection " en surface, en direction de Montpellier après avoir sauté le Canal du Midi entre la D612 ( ancienne nationale ) et la voie ferrée, la plus pratique mais impacterait la commune de Cers dans sa traversée et celle de Villeneuve par rapport à son urbanisation récente.

- III) La troisième option serait la Gare " A 75 "en surface serait implantée entre la RD 612A et l'échangeur de l'A 75. Il semblerait qu'elle soit la plus appropriée puisqu'elle serait située en extérieur de notre commune mais imposerait la création d'une jonction de la voie existante à la LGV évitant à la commune de Cers le supplément de circulation de trains dans sa traversée urbaine.

- IV) La quatrième option : la Gare " A 75 " pourrait être enterrée et serait plus proche de la RD 612A, juste après l'ancien Intersport.

- V) La cinquième option : Gare " Béziers Est " se situerait sur la commune de Cers, au bas du bois de la campagne de la Caumette de part et d'autre du ruisseau de la Pounhe. Celle-ci impacterait l'avi-faune, l'Outarde canepetière y étant implantée et protégée par la Directive " Natura 2000 ".

Ces éventuelles gares TGV+TER auront des quais d'une largeur minimale de 9,20 mètres et 400 mètres de long. Les bâtiments voyageurs auront une surface de 6000 m², l'espace extérieur sera de 25 700 m² et réservera 800 places de parking et des possibilités de commerces seront envisagées.

Concernant les déplacements, des taxis, des locations de voitures, de scooters et des bus prendront en charge les voyageurs. Pour les déplacements doux, il y aura la location de vélos ou la marche à pied.

La toiture de la gare sera équipée de panneaux photovoltaïques afin d'en assurer son autonomie. Le personnel de la gare sera d'environ 625 personnes, belle perspective d'embauche sur notre commune!!!


Michel G A R C I A

01 octobre 2012

DROIT DE REPONSE

A plusieurs reprises, de manière publique et dans Midi Libre, j'ai subi des agressions verbales, des insultes et des propos diffamatoires de la part des élus de la majorité municipale de Villeneuve-lès-Béziers. La dernière en date a été publiée sur le Midi Libre du 21 août 2012, article qui reprend les propos tenus en séance publique du Conseil municipal et publiés dans le compte rendu. Précédemment, toujours en séance publique du Conseil municipal, le maire, répondant à une intervention de ma part sur un membre du personnel municipal s'est permis de tenir des propos sur ma vie personnelle, ma santé et ma vie professionnelle, affirmant que j'avais volontairement coulé mon entreprise et vécu aux crochets de la société. Je précise que j'ai cessé mon entreprise sans devoir un centime à personne, uniquement parce que les médecins m'interdisaient de travailler.

Je ne parle pas des Conseils municipaux dans lesquels je me suis fait traiter de, je cite : " petit c.n, gros c.n, de grosse m...e " par le maire et ses adjoints. Comment peut-on prétendre vouloir travailler avec moi alors que dès que je ne suis pas d'accord on m'insulte ou on me retire mes délégations six mois à peine après notre élection?

Je vais donc faire mienne la phrase des élus soutenant leur maire " Être Démocrate c'est accepter que quelqu'un puisse ne pas être d'accord avec vous "! J'attends des élus de la majorité qu'ils appliquent pour eux-même les paroles qu'ils veulent faire appliquer par les autres. Je n'entrerai pas dans un jeu qui consisterait en ces temps préélectoraux, à mettre sur la place publique des éléments de la vie privé des représentants de la population. Je ne me permettrai jamais de porter un jugement sur la vie personnelle de Monsieur le Maire par exemple. J'attends donc qu'on en fasse de même en ce qui me concerne. " Tout cela ne vole pas très haut, au niveau d'une école maternelle ", pouvait-on lire sur la lettre de soutien lue en Conseil municipal par son premier adjoint. Prendre de la hauteur ça n'est pas simplement grimper sur un perchoir, c'est du moins ce que j'en pense!

Tout ce que j'avance dans mon blog " villeneuve environnement ", je peux en apporter la preuve.
Je suis opposant à la majorité municipale mais je ne m'oppose pas systématiquement à tout: sur 295 délibérations en Conseil municipal, j'ai voté pour 255 fois, j'ai voté contre 22 fois et me suis abstenu 18 fois. A chaque vote contre ou abstention j'ai expliqué les motifs de mon choix, bien souvent parce que à mes demandes d'explications, le maire n'apportait pas de réponse! La lettre de soutien au maire nous dit que " Les villeneuvois peuvent espérer avoir des élus dignes de ce nom ", selon la majorité municipale. Je ne ferai aucun commentaire sur ces propos qui pourraient laisser penser à une autocritique de leur part.

Que penser, je cite : de " la gestion humaniste d'une commune Républicaine " menée par cette majorité? Il faudrait le demander aux employés municipaux à qui on a retirer les primes qui leur avaient été attribuées en début de mandat et qu'on ne renouvelle pas le contrat d'une employée handicapée embauchée depuis des années? Comment peut-on me reprocher de faire de la politique politicienne alors que la majorité soumet des motions de soutien en Conseil municipal qu'un parti politique voulait imposer en son temps? Quand on lit que la majorité met 100% de son énergie pour répondre aux questions que les villeneuvois se posent, qu'ils ont des solutions alternatives pour améliorer la vie quotidienne au village, permettez moi, et je ne suis pas le seul d'en douter! Je tiens à signaler que les chiffres que je communique sont portés dans les budgets successifs et les comptes rendus et ne sont donc pas " fantaisistes " comme ils disent. Je n'ai jamais compris cet acharnement suite au vote communautaire où le maire et moi n'étions pas en phase sur une question de l'ordre du jour, ce qui ne changeait rien au résultat de ce vote puisqu'il était de 35 voix pour et 14 contre au final!