Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 décembre 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 17 NOVEMBRE 2011 : COMPTE RENDU ( suite et fin )

ORDRE DU JOUR


- 14 - DEBAT D'ORIENTATION BUDGETAIRES ( suite )

- c) La commune maîtrise sa dette extrêmement faible !

Depuis 2008, alors que vous avez critiqué les emprunts de la municipalité précédente, vous avez eu recours à l'emprunt à plusieurs reprises. Si l'emprunt de 1 500 000€ de 2009 correspondait au remboursement des dettes de l'ancienne équipe et permettait de remettre à flot les finances de la commune, le reste ( ligne de trésorerie et emprunt ) est de votre fait, parce que vous avez toujours voulu faire plus, toujours plus dépenser. Des emprunts anciens se sont terminés et les nouveaux emprunts n'ont pas augmenté le montant du remboursement annuel, d'accord, mais dans un contexte économique particulièrement difficile, la prudence aurait été le signe d'une gestion " en bon père de famille ", comme vous vous plaisez à le dire. Dans votre obsession de votre réélection, vous avez pris le parti d'investir à tout va, pour que ça ce voit, pour en mettre plein les yeux aux électeurs ! A quel prix ?

- d) Un effort particulier sera porté sur la recherche de financement externe :

Pourquoi ce singulier ? DES financements externes sont possibles, allez les chercher TOUS !

- e) Poursuite d'une tarification plus juste des tarifs publics:

La justice est votre dada, on l'a vu avec le tarif des repas de la cantine que vous vouliez augmenter !

- f) Intervention des comités de quartier :

Vous avez donné la délégation à Monsieur CAMPUS pour le village ancien. De nombreux habitants lui font part de leur besoins et il les fait remonter en mairie ou aux services techniques. Et là ça bloque, rien ne se fait et cet élu consciencieux qui ne fait pas de vagues ou ne parade pas aux apéros, vous le banalisez ! Il en sera de même pour les comités de quartier ! A vouloir jeter de la poudre aux yeux des villeneuvois, vous finirez par les irriter !

- g) La propreté de la ville fera l'objet d'une attention toute particulière :

ENFIN ! Le but d'un service technique n'est pas de se comporter en entrepreneur, mais d'entretenir le patrimoine communal ! Depuis combien d'années les grilles des cimetières et du parc Dardé n'ont-elles pas vu un coup de pinceau, depuis combien d'années l'espace vert des lotissements Louis Imbert et Lou Recantou n'ont-ils pas été entretenus, depuis combien de temps, les trottoirs des lotissements au nord de l'avenue Pierre Béréguevoy ( l'ancienne route nationale ) n'ont-ils pas été balayés, désherbés...? Vous voulez développer l'attractivité du village, entretenez le !

- h) Les programmes d'investissement 2012 :

Réfection du boulevard Frédéric Mistral, opération structurante de voirie ( qu'es aquo ? ), assainissement avenue Pierre Béréguevoy, création d'une ZAC, projet urbain place des anciennes écoles, réhabilitation Cabannes-Gély ( le bâtiment je suppose !!! ), réhabilitation Pernod ( le bâtiment je suppose !!! ), passerelle sur le Canal du Midi, étude du port fluvial, restauration du hangar du parc, fleurissement et embellissement. C'est ça un budget protecteur ? Un budget qui réhabilite à coup de millions d'euros ? Vous allez les trouver où ces millions d'euros ? En empruntant encore une fois ? Le boulevard Mistral coûtera à peu prés 1 million d'euros, la réhabilitation de Pernod avec la piscine ce sont 3 à 4 millions d'euros de plus...Il faut savoir raison garder !


V. U. / Michel G A R C I A



29 novembre 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 17 NOVEMBRE 2011 : COMPTE RENDU ( 4ème PARTIE )

ORDRE DU JOUR


- 14 - DEBAT D'ORIENTATION BUDGETAIRES

Quand on ne veut pas que les gens comprennent, 2 solutions : la première consiste à ne pas communiquer ( c'est ce que fait généralement la municipalité ), la seconde consiste à parler pour ne rien dire, en employant des phrases alambiquées qui, lorsque vous les avez lues ou écoutées, ne vous éclairent en aucune façon ( c'est cette solution qui a été choisie pour présenter le DOB ).

L'adjointe aux finances, Mme SOTO Ariane, nous a déroulé le fil du papier qu'elle lisait d'une voix monocorde, telle une poésie apprise par coeur mais dont l'élève ignore le sens.


* Un long monologue sur la situation internationale et le contexte national où ce ne furent que critiques du G 20, de l'économie mondiale et des actions gouvernementales jugées irresponsables. Autant je suis pour la libre pensée et je respecte les idées des autres dans la mesure où elles n'atteignent pas l'intégrité des personnes, autant je trouve déplacé de tels propos dans la bouche d'un représentant du peuple, élu par le peuple et pour le peuple. Monsieur GALONNIER, parmi les électeurs qui vous ont placé pour 6 ans à la tête de la commune, nombreux sont ceux qui ne manquent pas de s'étonner de votre revirement politique. Encarté à une certaine époque à droite, vous faites du pied depuis quelques temps à la gauche, vous affichant tour à tour avec notre Député ou notre Conseiller régional, selon d'où souffle le vent, attendant les échéances présidentielles et législatives pour choisir votre camp. Les villeneuvois ne sont pas dupes et je me chargerai de raviver les mémoires en temps utiles.

* Le contexte local est un véritable chef d'oeuvre d'hypocrisie !

- a) Les impôts n'augmenteront pas pour ce qui concerne la taxe foncière et la taxe d'habitation sauf revalorisation par l'Etat des bases. Vous savez pertinemment que les bases d'imposition sont revalorisées chaque année d'au moins 1% et que de ce fait, les ressources de la commune augmentent systématiquement à taux constant. Je me souviens d'une séance de formation qui se déroulait dans votre cabinet de kiné, où notre formatrice nous avait détaillé les leviers des ressources des communes. Vous avez augmenté les contributions par l'adoption de la taxe des publicités, TLPE qui affecte les entreprises locales, toutes de petites et moyennes entreprises pour lesquels la publicité est le moyen de conquérir des marchés et de ne pas mettre la clé sous la porte, mettant au chômage leurs employés, pour la plupart villeneuvois.

- b) La maîtrise des dépenses de personnel. Maintenant que vous avez fait entrer à la mairie les proches de vos proches, maintenant que vous avez embauché un collaborateur de cabinet qui nous coûte environ 5 fois le salaire d'un employé de base, vous voulez nous faire croire que vous allez stabiliser les effectifs ! Pendant la première année du mandat, nous avons mis en place me semble-t-il des mesures sociales en faveur du personnel, mesures qui démontraient s'il en était notre prise de conscience de la valeur du personnel et de la qualité de leur travail. Depuis l'arrivée de votre collaborateur de cabinet, ce ne sont que mesures coercitives à l'encontre de ce même personnel : heures supplémentaires non payées, primes réduites ou enlevées, avancements de carrières bloqués... C'est ça l'image de l'homme de gauche que vous voulez donner !


V. U. / Michel G A R C I A

28 novembre 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 17 NOVEMBRE : COMPTE RENDU ( 3ème partie )

ORDRE DU JOUR :


- 9 - MODIFICATION DU TABLEAU DES EFFECTIFS

Un poste d'adjoint administratif de 2ème classe est crée parce que " la durée maximale de reconduction contractuelle autorisée " est arrivée à son terme pour un agent non titulaire.

Remarques :

* Encore un mensonge en matière de gestion du personnel ! Quand j'ai, avec Mme ABAUZIT, demandé qui était concerné par cette création de poste, il nous fut répondu que c'était une création de principe et qu'on ne savait pas encore pour qui c'était ! Alors expliquez moi pourquoi vous dites que c'est pour un agent dont le contrat arrive à échéance puisque vous ne savez pas pour qui il est ! Prendriez-vous les élus ( y compris ceux de votre majorité ) pour des idiots qui votent sans esprit critique tout ce vous leur proposez ? Bien sûr qu'il faut donner au personnel ce qu'il est en droit de d'attendre et je suis favorable à leur avancement de carrière ! Pourquoi vous cachez-vous derrière des " on ne sait pas pour qui " ? Qu'avez-vous à cacher ?

* Mais le pire, c'est que vous ayez attendu que cet agent arrive au bout des contrats de non titulaire pour le titulariser ! Je me souviens des propositions de campagne électorale où l'engagement était pris de " déprécariser " le personnel. Il me semble d'ailleurs que tous les employés ne sont pas logés à la même enseigne ! Certains, membre de la famille d'élus, n'ont pas attendu d'avoir épuisé leurs droits à contrats renouvelables pour devenir
" fonctionnaires " !


- 10 - PRISE EN CHARGE D'UNE MISE EN FOURRIERE

Un véhicule a été mis en fourrière le 2 août 2011 pour stationnement inapproprié sur le parking des anciennes écoles. Il s'est avéré que le propriétaire est un musicien qui, en retard sur sa prestation à l'occasion des festivités, s'est garé là où il pouvait afin d'honorer son contrat. Compte tenu des faits, il est demandé au Conseil municipal par mesure d'équité de rembourser le montant de la facture de 212, 40 €.

Remarques :

* Par mesure d'équité ! Tout le monde doit être logé à la même enseigne ! Si on ne respecte pas la règle, on assume !

* Le musicien était certes employé par la commune pour la prestation du 2 août 2011, cela ne le dispensait pas d'arriver à l'heure et de se garer correctement, cela s'appelle le respect !

* Je n'accepte pas que l'on fasse payer aux villeneuvois ce genre de passe droit !


V. U. / Michel G A R C I A

27 novembre 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 17 NOVEMBRE 20101 : COMPTE RENDU ( 2ème partie )

ORDRE DU JOUR


- 7 - AUGMENTATION DES TARIFS DE LA CANTINE


IL était proposé au Conseil municipal d'augmenter le prix de la cantine scolaire afin de gagner entre 3 000 et 6 000 € par an.

Remarques :

* Augmenter le prix des repas des enfants ( dont souvent les parents ont des revenus modestes voire très modestes ) en période de crise économique est une aberration. Pour certains de ces enfants, c'est le seul repas équilibré qu'ils prendront dans la journée. En augmenter le tarif s'est prendre le risque que ces enfants soient retirés de la cantine pour raisons financières.

* S'en prendre aux familles pour gagner 3 000 € alors qu'on se fait acheter par la mairie une Renault Scénic à presque 20 000 € pour sa représentation de maire ( la peugeot 206 ne devait pas faire assez chic ou il fallait la laisser à l'usage du Collaborateur de Cabinet du maire qui habite à 1 km ), c'est dépenser sans compter M. le Maire !

* Cette majorité me reprochera durant tout le mandat et pendant la campagne électorale ma prise de position sur la taxe additionnelle de la CABM ( ce qui m'a valu le retrait de toutes mes délégations ), mais ma position était motivé par les projets qui développeraient l'intercommunalité pour donner aux villeneuvois des prestations de qualité. De toutes façons, mon vote n'aurait pas changé la décision de la majorité à la CABM puisque la proposition est passée avec 35 voix pour et 14 contre. Par contre, les motivations de la majorité en matière de gestion de la commune me laissent perplexes, ils demandent aux gens de se serrer la ceinture ( notamment au personnel à qui ils sucrent une partie de leur salaire ) et le maire s'achète ce qui lui fait plaisir ou il embauche qui lui fait plaisir. Surprenant non, pour un donneur de leçons ?

Devant mon intervention sur ce blog ( dit en séance du conseil municipal par M. MONSONIS ) la question de l'augmentation des tarifs de la cantine scolaire a été enlevée à l'ordre du jour. Même si on a laissé croire à Mme LAPEYRE que c'était à son initiative. Peu importe, l'essentiel est que cette mesure inique ait été supprimée.

* Cela démontre une nouvelle fois que depuis plusieurs mois, les dossiers du conseil municipal ne sont pas suffisamment travaillés avant d'être présentés au vote. De nombreux points à l'ordre du jour ont été enlevés lors des séances en 2011. Qui conduit le camion ?


V. U. / Michel G A R C I A

26 novembre 2011

CONSEIL MUNICIPAL DU 17 NOVEMBRE 2011: COMPTE RENDU ( 1ère partie )

ORDRE DU JOUR


Les questions n° 3, 4, 5, 6, 8, 11, 12, 13 n'appellent pas de commentaires particuliers


-1- REFORME DE LA FISCALITE

La Taxe Locale d'Equipement ( TLE ), taxe payée par les propriétaires qui faisaient construire, est remplacée par la Taxe d'Aménagement ( TA ). La TA couvrira une plus large assiette puisqu'elle s'appliquera aux garages, piscines, caravanes et mobil-homes que ne concernait pas la TLE. Le taux de la TLE était de 4 %, celui de la TA sera de 3 %.

Remarque :

* qu'on ne s'y trompe pas, si le taux est diminué, la commune touchera toujours plus d'argent. Si le Maire avait pris la peine d'illustrer son propos par des exemples, cela aurait été plus clair, d'autre part les chiffres auraient parlé d'eux mêmes !


-2- DECISION DE COMMENCEMENT DE TRAVAUX DE VOIRIE

Il est demandé au Conseil d'engager les travaux de voirie boulevard Mistral, rue Garibaldi, rue Jean Laures, rue André Palmade.

Remarques :

* Le boulevard Mistral et la rue Garibaldi ont été en travaux de nombreux mois pour que les réseaux aériens d'électricité et de télécommunication soient enterrés. Il en résulte que la chaussée est défoncée et que ces travaux s'imposent. Mais il est juste de rappeler que ce projet est un projet de l'ancienne municipalité et non de l'équipe Galonnier. J'ai mesuré près de 600 mètres de voirie boulevard Mistral ce qui représente des sommes conséquentes. Le projet sera-t-il réalisé en plusieurs étapes ? Il pourrait être financé en partie par la CABM dans le cadre de l'amélioration des coeurs de ville.

* La rue Jean Laures est attenante au parking des anciennes écoles. Pourquoi ne pas faire un programme global de mise en valeur du patrimoine de ce quartier. La rue Léon Lagarde qui jouxte le parking également y serait englobée. Ce programme entrerait dans les possibilités de financement de la CABM dans le cadre de l'amélioration des coeurs de ville comme l'ont été la rue Rouvier, la place devant la mairie et le boulevard de la République

* La rue André Palmade est en fait une avenue. Elle part du cimetière et va jusqu'au pont du Canal du Midi. Elle n'est pas en si mauvais état, si ce n'est qu'il faudrait travailler les dos d'âne qui sont trop étroits et cassants. Plusieurs rues du centre historique sont beaucoup plus abîmées ( rue de la glacière, rue des anciennes prisons, rue des treize... ). Quelles sont les motivations de la mairie pour programmer cette avenue ?


V. U. / Michel G A R C I A