Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 octobre 2011

CHIENS ERRANTS DANGEREUX ?

De nombreuses personnes me font part d'agressions de plusieurs chiens au bord du Canal du Midi. Ces faits se déroulent principalement entre l'écluse de l'Ariège et le magasin " Broc en Vrac ", d'après les renseignements qui m'ont été communiqués.

Deux ou trois chiens, dont un très impressionnant de couleur sombre n'ayant pas de muselière, alors que ce type de chien devrait en être muni lors de ses sorties d'après les textes en vigueur.

Personnellement, durant mes promenades sur la piste cyclable, je n'ai pas rencontré ces chiens, mais plusieurs personnes m'en ont informé et conseillé par la même occasion de me munir d'un bâton ou d'un tout autre moyen de défense.

Peut-être faudrait-il que la police municipale face quelques rondes afin d'identifier ces chiens ainsi que leur propriétaire avant qu'ils n'agressent et blessent quelqu'un. Il serait judicieux de vérifier si les marcheurs, cyclistes et enfants sont à l'abri d'éventuelles attaques !


V U / Michel G A R C I A

14 octobre 2011

LA FAILLITE DE L'ECOLE PUBLIQUE

Même les plus ardents défenseurs de l'école libre ne peuvent se réjouir. L'impressionnant succès rencontré par l'enseignement privé en France signe bien davantage la faillite en cours de notre système scolaire que l'expression revendiquée d'une liberté de choix.

En cette rentrée, jamais autant de parents ne se sont évadés du public pour aller frapper à la porte d'établissements qui garantissent discipline, soutient et, espèrent-ils, résultats à leurs enfants. La demande est telle que quelque 40 000 élèves, de la maternelle à la terminale, n'ont pas trouvé de places.

On ne saurait trop louer l'esprit d'ouverture des institutions catholiques, qui représente 95 % du privé. Mais quelle autre conclusion en tirer quand elles sont fréquentées, comme un collège des quartiers nord de Marseille, par une majorité de musulmans ?

L'école publique, creuset de l'intégration à la française , fierté nationale depuis Jules Ferry, longtemps cité en exemple dans le monde, est en perdition. Et aucun gouvernement, depuis quarante ans, n'a osé prendre le " mammouth " par les cornes.

Ce n'est pas de moyen qu'elle manque. Son budget reste toujours le premier poste de dépense publiques. Et le nombre de jeunes par classe n'est pas plus élevé que la moyenne européenne, ou que par le passé. Faut-il le rabâcher , le pédagogisme, qui a consisté à mettre l'élève plutôt que le maître au centre de la classe, à multiplier les enseignements optionnels avant même que les savoirs fondamentaux soient acquis, a fait des ravages. Le constat est connu.

Les syndicats ne sont évidemment pas d'accord, qui ont pris en otage l'éducation nationale. Mais peuvent-ils accepter que, d'année en année, l'école publique creuse sa tombe ? Est-ce la privatisation de l'enseignement qu'ils souhaitent ? L'énoncé de ce seul mot devrait les inciter à ouvrir les yeux.


V U / Le FIGARO

05 octobre 2011

DEPRESSIONS EN SERIE DANS PLUSIEURS SERVICES MUNICIPAUX ( SUITE )

A la suite de la parution de ce texte, plusieurs commentaires ont paru. L'un d'eux que j'avais mis en ligne comportait des termes à connotation injurieuse et diffamatoire, j'ai décidé de le retirer.

Je ne me serai pas permis d'écrire un texte dans lequel je parlais de l'état de santé de certains agents municipaux, si Monsieur le maire ne m'avait pas donné l'exemple lorsqu'en préambule de la séance du Conseil municipal du mois d'avril 2011 où il avait annoncé publiquement que la DGS ( la nommant par son prénom ) lavait été opéré et que c'était très grave ! Il y avait du public qui témoignerait que je ne dis que la vérité !

Vous noterez que je n'ai jamais nommé les personnes concernées mais seulement indiqué leur service, un employeur hypothétique qui ferait une recherche avec le nom des agents ne pourrait pas tomber sur mes écrits.

En revanche le commentaire de " Marie Louise " portant atteinte à un des agents, parce que les propos étaient diffamatoires et injurieux je l'ai retiré et je présente mes excuses à l'agent concerné par ces insultes pour les quelques jours où ce commentaire est paru.

Mais ce qui me surprend c'est que mon texte paru le 25 septembre, que l'agression dans le commentaire de " Marie Louise " est paru le 29 septembre et que le maire ait attendu une semaine pour se manifester, il me semble que si ma DGS avait été victime de cette offense , j'aurais immédiatement réagi en portant un commentaire sur le blog incriminé.

Dans les propos que j'ai tenu je n'ai agressé aucun employé, c'est même plutôt le contraire, j'ai uniquement dénoncé le comportement du maire vis à vis de ses employés et les conséquences de son comportement ! Je reconnais mon erreur pour ne pas avoir mesuré la portée éventuelle du commentaire que j'ai laissé passer et je renouvelle mes excuses à l'agent concerné.

Si M. le maire persistait dans son intention de déposer plainte pour cet article je serais obligé de divulguer les coordonnées de la personne qui se cache derrière le pseudo de " Marie Louise " ce qui ne dorerait pas le blason de la mairie.

Je ne me déroberai pas à mes responsabilités, mais je trouve que le maire donne à un texte qui n'en vaut pas la peine, une importance qu'il n'a pas !
Je m'étonne qu'il puisse penser qu'un agent veuille aller travailler ailleurs puisqu'ils sont si bien à Villeneuve! Quoique l'on pourrait se poser la question de savoir pourquoi par exemple 4 agents de la police municipale ont émigrés dans d'autres villes tellement ils étaient heureux de travailler ici ! D'autres agents depuis notre arrivée aux affaires, qui avaient de bons rapports avec l'ancienne municipalité se sont senti visés et ont failli être mis au placard, soupçonnés de colporter des informations à l'ancienne majorité. Il semble que depuis tout soit rentré dans l'ordre, du moins je l'espère pour eux.


V U / Michel G A R C I A

14 septembre 2011

CAMERAS DE SURVEILLANCE ?????

Mais à quoi servent les caméras de surveillance installées ça et là dans la commune ? Certains se posent la question, car il y a de quoi s'interroger à ce sujet ! Pour preuve ces quelques anecdotes qui m'ont été rapportées en quelques jours.

Sur la place Michel SOLANS au mois d'août, une voiture est emboutie tard dans la nuit, le matin qui suivit, le propriétaire s'apercevant des dégâts occasionnés questionna les gens espérant trouver un éventuel témoin. Se rendant à l'évidence, il décida d'aller voir les autorités pensant trouver dans les images de la caméra fixée sur la façade de l'hôtel de ville, la réponse à son problème. On lui dira qu'après visionnage, la futaie des arbres ne permet pas de clarifier les raisons des dégradations faites à son véhicule.

Dans la soirée du samedi, lors de la venue des Brescudos à Villeneuve, avait lieu un mariage dans la salle des fêtes de l'Espace des Libertés. Aux environs de 23 heures, une invitée se rendit à sa voiture récupérer des affaires, quelle ne fut pas sa surprise quand elle alla glisser sa clé dans la serrure. La vitre avait volé en éclat et elle s'aperçut que sa voiture avait subi un vol à la roulotte. Deux autres véhicules subirent le même sort, des bris de verre jonchaient le sol. On calma leur colère en leur expliquant que de toute façon les images de la caméra de surveillance située aux abords immédiats du lieu de ces effractions révélerait l'identité des délinquants. Eh bien pas du tout ! Rien !

Début de semaine, route de Sérignan sortie de Villeneuve au niveau du City-stade, dans la bosse du passage piéton une benne tractée par une voiture se décroche et s'encastre dans un véhicule venant en sens inverse. Les deux conducteurs s'aident afin de libérer la voie, après avoir raccrocher la benne, le conducteur du véhicule tractant démarre sur les chapeaux de roues, laissant la victime KO debout et son véhicule inutilisable. Des gens qui s'étaient arrêté s'aperçurent qu'une caméra placée à moins de dix mètres de là avait sûrement filmé l'accident et que grâce aux images prouveraient à son assurance qu'il n'était pour rien dans cet accident.

Il se rendit alors en mairie espérant qu'aurait lieu le visionnage de son accident, mais on lui dit que comme le maire n'est pas là et qu'il est en vacance on ne peut visionner aucune caméra tant qu'il ne sera pas rentré ! Il se rend au poste de police municipale espérant être entendu et inciter les policiers à visionner les enregistrement de cette caméra. Comme la chef est absente, il n'est pas possible de le faire sans sa présence. On lui conseilla de rencontrer le directeur de cabinet du maire, mais ce fut peine perdue car il lui répéta que sans le maire il n'avait pas l'autorité pour le faire !

A quoi servent ses caméras ? Le portail du cimetière en a fait les frais deux fois, ces trois anecdotes prouvent ô combien l'inefficacité d'un tel dispositif, si ce n'est de rassurer celles et ceux qui n'ont rien à se reprocher ! Les victimes de ces faits relatés ici, crurent un instant que grâce à la vidéo-surveillance confirmant ces déclarations, leurs assurances couvriraient les dégâts occasionnés à leurs véhicules. Eh bien pas du tout, tout ça ne sert à rien apparemment ! De là à dire qu'elles seraient factices ou très mal installées, certains n'hésitent plus à le dire !


V U / Michel G A R C I A

08 septembre 2011

ENTRETIEN DU POINT INFO TOURISME

Depuis la deuxième quinzaine du mois de juin, le Point Info Tourisme situé sur les quais du Canal du Midi rive droite est dans un état proche de l'abandon. Passage obligé pour une multitude de touristes transitant par Villeneuve, une bien triste image leur est transmise par un manque d'entretien évident de ce lieu d'accueil.

Tout d'abords, le manque de nettoyage tout autour du chalet et le long du quai en question, ensuite la peinture délabrée donnent une impression d'abandon de ce lieu stratégique affecté au tourisme.

Ne pensez-vous pas qu'il est encore temps de rafraîchir ce lieu d'information ? A trois employés, une journée suffirait pour offrir une toute autre impression qui pour l'instant nous dessert. Des déjections canines s'accumulent et des odeurs d'urine émanent autours des arbres révélant un manque de désinfection régulière.

Il faudrait chaque année, dés le mois de mai, mettre en valeur le Point Info Tourisme afin que tout l'été ce lieu d'accueil soit à la hauteur et digne de recevoir correctement les visiteurs. La piste cyclable laisse pantois les nombreux utilisateurs quand à sa propreté, les herbes folles ne sont pas éliminées, des papiers et sacs plastiques jonchent le sol, une vision pitoyable leur est ainsi offerte. Nettoyons et maintenons ces abords propres, il y va de notre image, soignons notre accueil qui laisse à désirer.


V U / Michel G A R C I A