Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 août 2010

Inefficacité du point de collecte

C'est une évidence le point de collecte n'est pas , et loin s'en faut , une réalisation à hauteur de mes espérances car il n'y a qu'à se balader dans nôtre proche environnement pour s'en rendre compte , nôtre commune est agressée et polluée par d'innombrables dépôts sauvages de toute nature.
L'Adjoint délégué aux travaux et aux bâtiments annonçait fièrement lors de l'inauguration du point de collecte qu'il avait réalisé des économies de l'ordre de 50% du montant prévu initialement pour la construction d'une déchetterie digne d'une ville comme Villeneuve. Ce point de collecte est inadapté et exigu , les petits camions d'artisans locaux ne peuvent pas benner sur le site et se voient obligés de déposer leurs ruines à la pelle ou à la main alors qu'à Cers , à Portiragnes , à Béziers ou ailleur c'est tout à fait possible. Ces entrepreneurs sont donc obligés de se déplacer à Vendres ou à la zone du Capiscol pour vider alors qu'ils paient comme nous leurs impôts locaux et taxes professionnelles.
Quand on fait dans la demi-mesure on obtiens des résultats qui sont loin de nos espérances , c'est du reste tout à fait logique et compréhensible. La véritable déchetterie prévue par l'équipe RANC avait fait l'objet en son temps d'une étude sérieuse au niveau du financement et de sa capacité de traitement des déchets pour une commune de nôtre strate. Elle avait un coût qui n'était pas excessif , subventionnée en partie , il s'élevait à 450 000 € hors subvention ce qui était tout à fait supportable au niveau des dépenses de fonctionnement pour nôtre commune disposant d'un budget annuel de 11 000 000 € ( 11 millions d'euros ).
Le point de collecte a coûté d'aprés l'Adjoint délégué au travaux en charge du projet , 200 000 € et si l'on ajoute le travail effectué en régie municipale par le personnel des services techniques , plus les frais et les charges , la différence me paraît dérisoire si l'on considère le résultat.
Les décharges sauvages sur nôtre commune s'amplifient comme si rien n'avait été fait , c'est désespérant et alarmant car on peut voir en plusieurs endroits les tas s'accumuler sans que l'on prenne le soin de les débarrasser. Aucunes mesures répressives ou préventives n'ont été mises en oeuvre pour réduire un tant soit peu ces excés de zèle et un manque évident de respect de la nature. Nôtre environnement communal est devenu une décharge sauvage , où si rien n'est fait rapidement , sera amplifiée à cause du " jemenfoutisme " municipal avéré. Il faut nettoyer tout çà tant qu'il est temps pour à terme limiter cette pollution pérenne qui altère la nature suffisamment agressée par tant d'autres éléments polluants.
Quelques élus connaissent ces lieux dénaturés et souillés , étant sur le terrain ( viticulteurs , chasseurs , promeneurs et cyclistes ) devraient s'inquiéter de l'accessibilité des vignes , les vendanges sont prévues pour la première semaine de septembre.

Pour information , le coût de la construction du club-house du Foot-ball Club s'élève à 547 000 € plus avenants
Total HT : 600 000 €
Cette réalisation n'était pas du tout prévue dans le programme de campagne de Vivre -Villeneuve-Autrement , ce n'était pas vraiment une priorité m'a-t-on dit du côté de certains dirigeants du F. C. V , ces propos me laissent dubitatif , certains comprendront.

michel.garcia0@sfr.fr

06 août 2010

Places de parking limitées

Pour ces trois jours de fêtes locale la majorité municipale condamne le parking de la place Michel SOLANS , emplacement réservé aux installations foraines pour l'occasion , on espérait alors que le parking des anciennes écoles remplirait son rôle. Hé-bien non , sur ce parking va être organisé un concours de jeu lyonnais ( boules ) . Alors un dilemme se pose , où se garer à Villeneuve ? Je le demande au nom de nombreuses personnes concernées par ce manque de places de stationnement supprimées ,pour ces festivités , risquant d'être verbalisées par la maréchaussée.
Un lieu pourtant , me semble mieux adapté pour ce genre d'évènement , une surface assez plane et immense proche de la fête , avec à la clé un public conséquent du fait de la proximité du camping " Les Berges du Canal ". Un lieu aéré et ombragé qui ravirait les nombreux adeptes de ce sport convivial et respectueux de la nature. Un concours de boules sur le parking des anciennes écoles sur une surface entourée de maisons , sans la moindre ombre , chauffée à blanc par un soleil ardant est un choix peu judicieux de la part des décideurs ,qui suppriment du coup une centaine de places indispensables pour cet évènement. Cette équipe municipale n'a vraiment pas le sens de l'organisation et semble à court d'imagination dans ces cas pourtant prévus depuis des mois.
Priver les automobilistes de places de stationnement le weck-end de la fête locale , c'est selon la formule consacrée " Circulez , il n'y a rien à voir " à Villeneuve ! Les visiteurs éventuels n'auront comme autre solution que de poursuivre leur route par la force des choses jusqu'à Sérignan ou Valras-plage ne demandant pas mieux.

01 juillet 2010

Une piscine à Villeneuve ? Trop c'est trop!

L'Agglo a prévu l'implantation d'une piscine dite du Sud pour compléter les installations nautiques sur son territoire. Certains la souhaitent à Sérignan, d'autres à Sauvian. Pour des raisons plus politiques que pratiques deux élus " Fréchistes " de Béziers nous expliquent qu'en choisissant Sérignan, l'Agglo aurait des subventions du département et de la région du fait qu'il y a un collège et qu'ils vont construire un lycée ( grace aux impots des contribuables du Grand Bitterois pour être précis ). Cela diminuerait le coût de la construction qui ne serait plus supporté que par les contribuables de l'Agglo et serait réparti entre les différentes collectivités territoriales disent-ils.
A Villeneuve le Maire et son équipe envisagent la construction d'une piscine " Municipale ", ce qui implique un financement uniquement municipal sans aucun espoir de subventions , puisqu'elles seront allouées à une commune voisine restant à désigner. Du reste nous n'avons ni collège ni lycée donc tout serait supporté par les contribuables villeneuvois. Dans quel intèrêt supporterions-nous une telle dépense ? Aucun si ce n'est de plomber le budget pour plusieurs décénies sachant qu'une piscine comme celle de Servian revient à 6M€ et que les dépenses de fonctionnement s'élèvent à 400 000€ minimum par an.
Les écoliers , premiers concernés pour l'apprentissage de la natation seront où que soit implanté la piscine ammené à prendre le bus pour s'y rendre, que soit à Villeneuve ou ailleur, donc la proximité n'est pas à prendre en compte. L'engouement populaire , pas plus , n'étant que saisonnier et que hors période estivale on constatera une moindre fréquentation voire nulle certains jours. L'égocentrisme du Maire me fait craindre le pire et l'entêtement de son équipe augmente mes craintes.
Trois piscines communautaires suffisent à la pratique de la natation pour la population de l'Agglo, c'est ce qu'il ressort d'une étude préalable. Deux piscines à 4,voire 6 kilomètres de distance c'est du n'importe quoi. Un centre nautique à Béziers, une piscine à Servian et une piscine du sud suffisent à une population de 120 000 habitants, pourquoi une autre à Villeneuve si ce n'est que par pur égocentrisme de son Maire.
Nous avions prévu dans nôtre programe de campagne une telle réalisation , mais nous ne savions pas alors qu'il y aurait un plan piscine voté par la suite prévoyant les trois plans d'eau de l'Agglo. Le Maire poursuit dans son entêtement alors que ça n'apparait plus comme une nécessitée, je trouve cela illogique et nullement indispensable vu la proximité des piscines communautaires. Il évoque la forte demande des villeneuvois avant les élections municipales, or ceux-ci et nous même ne connaissions pas ce fameux plan piscine de l'Agglo qui du coup remet tout en cause, il faudra que M. le Maire l'explique aux villeneuvois.

12 avril 2010

Navette municipale

Ils l'ont vu, ça y est ! Le fourgon étrange qui passe et repasse toujours vide, avec quelquefois une personne, la même parait-il mais bon là n'est pas la question. Où va-t-il, pourquoi, repassera-t-il demain à la même heure ? Quel est son rayon d'action, sert-il à toute personne désireuse ou plutôt aux cas sociaux, retraités, handicapés, jeunes sans moyen de locomotion et chômeurs ?

Un parcours précis est-il respecté scrupuleusement ou bien le chauffeur organise-t-il son parcours en fonction de la demande. Des priorités sont-elles prises en compte ou fait-on par ordre d'appel ? Les trajets : lotissements périphériques et résidences hors agglomération vers centre ville devraient être prioritaires (Mairie, P.T.T., Presse, Eglise, Marchés, Commerces, Ecole et Crêche, Jardins d'enfants, Police Municipale, Maison de retraite, Dentiste, Kinés, Cabinets médicaux, Pharmacie, Vétérinaire, C.C.A.S).

Tous ces paramètres importants devraient être pris en compte plutôt que balader les séniors et les faire déserter les commerces locaux animateurs dévoués de la Cité. Le logo "le Pech bleu" sur la porte latérale de la navette en tant que financeur du projet est d'un goût plus que douteux et mal inspiré. Pour tout dire je dirais que tout cela manque vraiment d'organisation, de bon sens et de concertation, comme toujours.

VU/MG