Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 juillet 2011

INAUGURATION de la FONTAINE à VIN .

Samedi 2 juillet à 19 heures à l'angle de la rue Rouvier et Germaine Bousquet nous avons assisté à l'inauguration de la " Fontaine à Vin ", oeuvre d'un maître verrier artiste reconnu pour ses réalisations à thème.

Une soixantaine de personnes assistaient à la présentation et au décrochage du drapeau tricolore disposé pour l'occasion, le sous-Préfet Philippe CHOPIN, le Député Elie ABOUD, le Maire et ses adjoints, le vice-Président de l'Agglo délégué à la viticulture Henry GRANIER ainsi que l'artiste créateur de l'oeuvre dédiée à la viticulture et à l'oeuno-tourisme, la " Fontaine à vin ".

Le Maire, hôte et maître de cérémonie prit la parole et pas peu fier de cette réalisation, expliqua le choix du Député ainsi que le financement de l'oeuvre avec sa réserve parlementaire. Puis il développa des sujets tels que la diversité des paysages depuis les coteaux jusqu'aux sables de nos côtes, l'oeuno-tourisme une richesse non négligeable qu'il convient de développer toujours plus et plus tard dans la saison. La fermeture des caves coopératives, les difficultés rencontrées pour commercialiser nos vins, etc...

Elie ABOUD heureux d'avoir participé à son financement et d'assister à cette inauguration tant attendue tellement le vide créé par la démolition de l'immeuble ancien défigurait le site si proche de la mairie et de la place Michel SOLANS.

Il révéla aux participants que son souhait était de participer financièrement à la réalisation d'une oeuvre inspirée par différents thèmes, et ce dans chaque commune de la 6ème Circonscription. Sérignan, Valras, Sauvian, Portiragnes, Villeneuve sont les plus significatives pour le moment. Il expliqua l'intérêt qu'avaient la vigne et le vin de notre Agglomération rajouté aux attraits de nos plages et coteaux.

Le sous-Préfet rejoignit nos orateurs quant à l'intérêt de mieux faire connaître et promouvoir nos crus, qui révéla-t-il, rivalisaient les Bordeaux et autres grands vins sur des tables de restaurants parisiens très courus.
Parlant ensuite de sécurité en tant que représentant de l'Etat, il salua le Député quand à sa participation dans le financement des caméras de vidéo-protection de notre commune, et affirma que cette oeuvre sera sous protection de la caméra installée sur le toit de la mairie et de la police municipale qui travaille très bien en collaboration avec la police nationale.

Ceci m'a paru être un rappel à l'ordre adressé au Maire suite à la sanction financière prise à l'encontre de nos policiers municipaux et que la municipalité trouve médiocres. Cela s'appelle prendre une baffe !

Le créateur de cette oeuvre expliqua ensuite sa façon de procéder pour réaliser ces vitraux, les moules uniques qui sont détruits systématiquement afin que cette oeuvre reste unique. Tout un art en somme pour ce maître-verrier atypique.

Puis vint le moment tant attendu par certains pique-assiettes notoires qui n'avaient d'autre intérêt que de se serrer des tables ou un lunch copieux fourni par la boucherie SERMET, m'a-t-on dit, les attendait.

Comme conseillé par le créateur de la " Fontaine à Vin ", afin de mieux l'apprécier je suis revenu vers 23 heures et je dois dire que c'est vraiment une réussite, les éclairages gratifiant les motifs des vitraux colorés. Il faut le voir la nuit venue, c'est vraiment beau bravo l'artiste !!!!!!

V U / Michel GARCIA

27 juin 2011

" L'Etat doit s'occuper du Canal du Midi "

Christian BOURQUIN, le Président du conseil régional du Languedoc-Roussillon et Martin MALVY, son alter ego de Midi-Pyrénées, dénoncent le désengagement de l'Etat du Canal du Midi, un ouvrage classé au Patrimoine mondial par l'Unesco. En session du conseil régional, le 27 mai, le sujet avait fait l'objet d'un voeu.

Le Canal du Midi a été le premier grand canal de France. Il a marqué le renouveau économique d'une époque. Il relève, à ce titre, de la responsabilité nationale nous dit le Président de région. Il semble oublier que le tourisme fait partie des compétences de la région et qu'il apporte de la richesse, notamment grâce à sa navigation appréciée par les nombreux touristes d'Europe du nord et même, australiens et Américains.

Une série de dispositions successives passées pendant l'été, en 2003 et 2004, annule la responsabilité de l'Etat en matière d'entretien, en supprimant l'intérêt national que revêtait cet ouvrage.

C'est là que la région devait succéder à l'Etat et que durant l'année 2004 Jacques BLANC, ancien Président commençait l'étude de financement de restauration de ses ouvrages. Cette année là Georges FRECHE prend les rennes et stoppe net toute initiative de son prédécesseur.

Ce canal doit être rénové. Les experts chiffrent le coût des travaux à 100 M€. S'ajoute le problème du chancre qui décime les platanes le long des berges. Si on ne fait rien, le chancre aura ravagé tous les platanes d'ici dix ans. Là aussi, les investissements sont très lourds. Problème aujourd'hui : en matière de replantation, les services de l'Etat ne sont déjà pas d'accord entre eux. Or, il faut aller vite.

La région pourrait intervenir financièrement puisqu'elle a fait voter une enveloppe de 33 M€ pour le canal du Rhône à Sète. Le Canal du Midi, dans sa partie Midi-Pyrénées est financée par son conseil régional, reste la partie Languedocienne qui semble laissée à l'abandon depuis la défaite de Jacques BLANC. 2004-2011, tout ce temps perdu pour entendre Christian BOURQUIN et la vice-Présidente déléguée au tourisme : nous avons de l'ambition pour ce canal. Enfin, Pourrait-on dire !!!!! Mais quand ? Ceci est une autre histoire. Je rappelles que la région voulait rendre navigable le fleuve " Lez " de son embouchure, Palavas, jusqu'à Port Marianne à Montpellier pour un coût de 200 M€, par la volonté de feu Georges FRECHE.

Mon amie Sarah Fatima ALLAOUI, conseillère UMP d'opposition a aussi dénoncé lors d'une séance du conseil régional, l'abandon du projet de restauration du Canal du Midi pendant sept ans.

V U / M G

16 août 2010

Festivités et Manifestations

Les villeneuvois se souviennent des fêtes locales dans les années 80 - 90 qui se déroulaient au " parc Martin " suscitant un attrait indéniable en constante augmentation d'année en année. A cette époque une foule immense se pressait à l'entrée pourtant payante : sérignanais , cersois , portiragnais et estivants accouraient à la fête de Villeneuve qui proposait tout un tas d'animations diverses et variées. Aujourd'hui sur la place Michel Solans trop exigüe pour accueillir une grande scène , casitas , terrasses et stands de forains , on constate qu'il n'y a plus la même fréquentation , elle n'a plus d'attrait. Les associations n'ont plus assez d'espace nécessaire à leur installation , comme la J S V par exemple qui profite pleinement de cette occasion pour améliorer leur budget . Le F C V , Equilibre , le G O S et les Gardians exclus sur la place pour ces trois jours de fêtes aprés un refus du maire les privent de représentation et de recettes complémentaires , certaines percevant peu de subventions.
De grosses dépenses pour des orchestres de renom ne changent pas une fête qui semble de plus en plus désertée même par ces habitants qui trouvent mieux ailleurs , notamment à Boujan pour sa fête du taureau et du cheval , qui est très populaire du reste ( 3 000 personnes par jour d'aprés comité des fêtes ). Le tout Béziers accourt pour ces festivités , corridas non piquées , spectacles équestres , nombreuses casitas d'associations locales et bals populaires sans grands orchestres qui n'attirent plus vraiment , les temps changent. La fête locale a été déplacée au stade municipal pour disposer de plus de surface nécessaire à ce type d'évènement , la place de la mairie n'étant plus suffisante pour l'occasion. Ils ont su faire évoluer et donner plus d'ampleur à leur fête locale alors qu'à Villeneuve rien ne change , tout reste figé. Nous possédons pourtant plusieurs lieux susceptibles d'accueillir une grande Fête locale populaire pouvant recevoir plusieurs dizaines d'installations foraines , des parkings de 300 places et plus pour le besoin. Il existe un réel problème de stationnement en centre ville rendant peu attrayantes ces festivités estivales par un manque d'espace évident.
Sur la place Michel Solans le festival de jazz est à sa place ainsi que la fête de la musique , le festival de country et la fête nationale , mais la feria et la fête locale devraient être déplacée pour les raisons évoquées plus avant. Ainsi les associations nombreuses locales pourraient si elles désiraient s'installer sur un site bien plus spacieux créant des animations diverses et attractives , les forains seraient certainement plus désireux de s'y installer augmentant de ce fait l'attractivité nécessaire pour une grande fréquentation.

VU/MG

03 avril 2010

Cadre de vie

Le concours départemental du cadre de vie " villes et villages fleuris " a eu lieu jeudi après-midi 1er avril au domaine de " Bayssan ". On a insisté sur la nécessité de participer à ce challenge environnemental pour obtenir un label " Ville fleurie " propice aux destinations vacances où visite.
La commune de Fraïsse- sur- Agout a obtenu 4 fleurs et décroche le plus beau palmarès du département. Villeneuve et 24 autres communes ont été labellisées. 3 fleurs: La Grande Motte et Séte, 2 fleurs:Béziers, Agde, Balaruc- les- bains, Caussiniojouls, Fos, Montpellier, Muriès, Nézignan- l' évèque et 1 fleur : Villeneuve- lès- Béziers, Vic- la - Gardiole, Saint-Guillhem-le-désert, Riols, Pézenas, Pérols, Mourèz, Montagnac, Mèze, Maraussan, Lunel, Garrigues, Castelnau-le -Lez et Bédarieux. Nous avons conservé ce label acquis depuis plusieurs années grâce à l' assiduité de Mme Yvette Bousquet qui était en charge du dossier que j' ai moi-même pu apprécier en tant que Conseiller Municipal délégué à la Comunication. Le travail effectué en son temps par l' équipe de Dédé Fratengello avait complètement contribué à cette récompense. Un grand merci à eux, ils l'ont bien mérité, car c'est avec leurs compétences et leurs ardeurs mises au service de la commune en tant qu'acteurs passionnés que nous avions eu la première récompense.
Je remarque devant ce palmarès qu'il n' y a que Villeneuve 1 fleur et Béziers 2 fleurs qui sont labellisées dans l' Agglo à ce concours départemental. Bravo !... continuez, persévérez et pourquoi pas une 2iè fleur l'année prochaine, ce sera là un véritable challenge. Bravo encore une fois ! La jeune équipe aux espaces verts sera avec persévérance récompensée pour leur travail reconnu.

VU/MG