Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 mai 2018

LETTRE RESTEE SANS REPONSE

002.jpg

11 mai 2018

VENTES COMMUNALES

Jean-Paul Galonnier, maire de Villeneuve-lès-Béziers, vend le patrimoine communal. Si ses prédécesseurs avaient eu à coeur d'augmenter la quantité et la qualité du patrimoine municipal, ce n'est pas le cas du maire actuel.
Pour exemple l'ancienne maison de retraite boulevard de la République a été vendue en dessous de son estimation sans qu'une grande publicité n'ait été effectuée pour obtenir plusieurs propositions d'achat.
On peut dire également que la recherche d'acquéreurs potentiels n'a pas fait l'objet d'une grande publicité, s'agissant de la vente des immeubles situés rue Balzac et impasse Louis Blanc.
Pourtant ce ne sont pas les supports de communication qui manquent: le journal de propagande trimestriel ou les panneaux lumineux auraient suffit à l'information de tous les villeneuvois.

Sur son site internet la mairie vient de faire paraître une annonce pour vendre des terres agricoles.

Lots mis à la vente par la commune.jpg


Pour ceux qui ne connaîtraient pas bien le territoire villeneuvois, les parcelles à vendre sont situées dans un triangle compris entre l'autoroute A9, l'échangeur A75 et en limite avec la commune de Béziers coté Montimas. Elles se trouvent derrière la base d'Intermarché

vue aerienne des terrains communaux.jpg


Vente de terrains communaux.jpg


La vente de ces parcelles agricoles aurait-elle pour but de renflouer les caisses communales afin de payer la construction du Port sur le Canal du Midi, Port dénommé par certains : " l'Arlésienne " ?


Michel G A R C I A - B E R A I L

07 mai 2018

LUTTE CONTRE LES HERBES FOLLES - REFECTION D'ESPACES VERTS!



CONVENTION ZERO PHYTO :

Les Collectivités Territoriales ont décidé qu'à partir du 1er janvier 2018 plus un produit à base de glyphosate ( herbicide ) ne soit employé sur tout les territoires communaux, départementaux et régionaux pour lutter contre l'envahissement végétal de nos espaces verts, chemins et routes, voiries et autres.
Cette mesure de salubrité publique ne va sans créer des efforts supplémentaires au Service des Espaces Verts de notre commune, nous l'avons constaté tout au long de l'année dernière, notamment durant la saison estivale. En effet, comment faire face sur tout le domaine communal à ces proliférations d'herbes folles tout au long des rues et boulevards, lotissements, espaces verts, parc Dardé, Espaces des Libertés et entrées de ville ?
Au lotissement " Lo Récantou "dans lequel je réside, un véritable " harmas " tenait lieu d'espace vert, tant les hautes herbes, par manque d'entretien enlaidissaient le quartier pourtant plaisant en d'autres temps !
Photo été 2017 :

1293902716297.jpg

1293902652755.jpg

Fin avril les services techniques des Espaces Verts ont entrepris de tout enlever, mûriers platanes et lauriers roses ont été supprimés ( plus de feuilles à ramasser en automne ). Trois Micocouliers les ont remplacé, quelques plantes buissonnantes complètent l'ensemble végétal. Une toile de géotextile déroulée au sol avec un apport de graviers bicolores parachèvent le décors, point d'herbes folles ne devraient occuper le nouvel espace vert. L'aspect plus sobre et moins exigeant en eau ne dérange personne dans le lotissement, donc, on ne peut qu'apprécier ce choix. Cela permettra d'occuper les employés sur d'autres lieux communaux plus exigeants en matière d'entretien.
Photo début mai :

DSCN0546.JPG

DSCN0548.JPG





Michel G A R C I A - B E R A I L

29 avril 2018

LE RETOUR DES HIRONDELLES...

C'est le printemps, les oiseaux ( mêmes ceux de mauvaise augure ! ) gazouillent, et les fourmis travailleuses s'activent pour conserver les fleurs chèrement acquises au concours des villes et villages fleuris.

Les hirondelles.gif

Depuis qu'il a pris le pouvoir, notre maire s'emploie chaque année à consciencieusement dépenser des sommes importantes à l'achat des plantes de dernière minute pour en mettre plein la vue au jury de cette prestigieuse académie du bon goût horticole.
Pour quel résultat ?

Pendant les semaines précédant et suivant la visite annuelle du jury, les massifs floraux reprennent pour un temps limité leur fonction ornementale, c'est un fait avéré.

pont.jpg

Par la suite, parce qu'on ne donne pas les moyens au personnel de faire perdurer la bauté du fruit de leur travail, les espaces verts villeneuvois reprennent leur aspect négligé.

DSCN0413.JPG

espaces verts.jpg

Ce ne sont pourtant pas les promesses qui manquaient à cette équipe très " prometteuse ".

Promesse - shéma communal espaces verts.jpg

Pour autant, ce n'est pas une question financière puisque la commune peut se permettre tous les ans de " jeter " des dizaines de milliers d'euros par les fenêtres du troisième étage de l'Hôtel de ville en achettant des plantes et fleurs qui seront laissées à l'abandon et remplacées l'année suivante, en donnant plus de 20 000€ par an à un organisme extérieur pour entretenir les espaces verts communaux !!!


Michel G A R C I A - B E R A I L

14 avril 2018

REPAS DES AÎNES.

Depuis plusieurs décennies, la commune de Villeneuve-lès-Béziers honore les " anciens du village " en leur offrant un repas d'exception.
Cette année encore le menu proposé a été à hauteur de leurs attentes.

Depuis quelques années, une nouvelle tradition enrichit cette journée : la mise à l'honneur des couples unis depuis cinquante ans.

Cette année, il semblerait que Mickey, pantalon rouge et veste noire, anticipant la création d'un Disneyland à Villeneuve soit descendu de Marne la Vallée pour présider cette cérémonie !

Mickey-Galo.jpg


Maintenant, par soucis d'économie de bouts de chandelles, Jean-Paul Galonnier a unilatéralement, sans même que la question soit posée au conseil municipal, décidé de limiter le nombre de convives en modifiant l'âge d'accès à ce repas convivial. Alors que depuis des décennies ceux qui avaient soixante ans étaient conviés, cette année, n'ont reçu l'invitation que ceux qui sont âgés de soixante cinq ans et plus.
Certains Villeneuvois, qui l'année dernière avaient participé aux réjouissances ont été priés de rester chez eux.

INVITES HIER, EVITES AUJOURD'HUI !


Michel G A R C I A - B E R A I L